Huit départements entendent tester le revenu de base

Figurant parmi les principales mesures du programme de Benoît Hamon lors de la dernière campagne présidentielle, le revenu de base pourrait bientôt être expérimenté. Les présidents des Conseils départementaux de l’Ariège, de l’Aude, du Gers, de la Haute-Garonne, de la Gironde, de l’Ille-et-Vilaine, de la Meurthe-et-Moselle et de la Seine-Saint-Denis ont signé une tribune en fin de semaine dernière, dans laquelle ils se portent candidats pour expérimenter le revenu de base, « sans dogmatisme, sans certitudes, mais avec l’intuition que son émergence est l’occasion de porter un nouveau regard sur les défis du présent ».

Source : « Pourquoi nous allons tester le revenu universel dans nos départements »

Le prélèvement à la source confirmé pour début 2019

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, l’a confirmé en début de semaine : le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu entrera en vigueur le 1er janvier 2019.

Voici quelques articles évoquant les modalités d’application de cette réforme.

Sources :
Le prélèvement à la source confirmé pour début 2019, avec quelques modifications
Prélèvement à la source au 1er janvier 2019 : mode d’emploi
Impôts : cinq questions pratiques sur le prélèvement à la source prévu en 2019

Après la Finlande, l’Écosse envisage d’expérimenter le revenu universel

Après la Finlande, qui a démarré une expérimentation en janvier dernier, c’est aujourd’hui l’Ecosse qui envisage d’offrir à tous les citoyens, quelles que soient leurs situations sociales et économiques, une somme d’argent mensuelle identique qui pourrait remplacer des prestations sociales telles que les allocations de logement ou les pensions de l’Etat.

Source : Après la Finlande, l’Écosse envisage d’expérimenter le revenu universel

Prélèvement à la source : le gouvernement retarde d’un an le big bang fiscal

Initialement prévu pour entrer en vigueur en janvier 2018, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu ne sera pas mis en œuvre avant 2019. Voici pourquoi le gouvernement a préféré jouer la prudence sur ce sujet.

Source : Prélèvement à la source: le gouvernement recule d’un an le big bang fiscal

Mobile : première hausse de revenus en 6 ans

Champagne ! Après 22 trimestres consécutifs de baisse, les revenus des services mobiles des opérateurs français ont augmenté de 1,8% au 4ème trimestre 2016 (par rapport à la même période en 2015), selon les chiffres révélés par l’Arcep dans son Observatoire des marchés des communications électroniques.

Espérons que cette tendance se confirme en 2017, même si l’on peut, hélas, en douter, au regard de la nouvelle guerre des prix que se livrent actuellement les opérateurs.

Source : Mobile : première hausse des revenus en 6 ans

La « taxe Google » existe… en Australie

Comment contraindre les géants du numérique à payer des impôts à hauteur des revenus qu’ils réalisent effectivement sur un territoire donné ? En France, une taxe Google a été discutée à plusieurs reprises, mais sans jamais voir le jour. De même, l’OCDE s’est attelée à la tâche en 2013 avec un plan d’action concernant l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices, mais s’est heurtée à l’opposition de plusieurs pays, dont… les Etats-Unis.

C’est d’Australie que nous parvient la dernière initiative en la matière.

Source : La « taxe Google » pour imposer les géants du numérique existe, mais pas en France

Bruxelles : des règles pour encadrer la robotique… mais pas de revenu universel

Le Parlement européen a adopté la semaine dernière un rapport d’initiative demandant des règles juridiques et éthiques pour encadrer la robotique et l’intelligence artificielle. Mais, à la déception de la rapporteure luxembourgeoise Mady Delvaux, en charge de ce dossier, ce dernier n’inclut aucune référence à un revenu universel, une idée qui suscite un trop forte controverse dans les allées de l’hémicycle européen.

Source : Robotique et emplois : le Non des eurodéputés au revenu universel

Daniel Cohen : « Le revenu universel va renforcer le pouvoir de négociation des gens sur le marché du travail »

Figurant parmi les idées neuves de la campagne présidentielle, le revenu universel fait débat, à droite comme à gauche. Décryptage avec l’économiste Daniel Cohen, Directeur du département d’économie de l’Ecole normale supérieure.

Vers des expérimentations du revenu de base en France ?

L’imposant rapport rendu ce mercredi par une mission d’information du Sénat propose de mener des expérimentations du revenu de base en France, trois modèles étant envisagés.

revenudebaseLe Mouvement français pour un revenu de base vient de publier deux ouvrages sur le sujet.

Source : Expérimenter le revenu de base en France : les trois options envisagées

Quand Barack Obama évoque l’Intelligence Artificielle… et le revenu universel

Dans le cadre d’une discussion à trois voix avec le rédacteur en chef du magazine Wired et l’entrepreneur japonais et directeur du MIT Media Lab Joi Ito, le Président américain a évoqué l’Intelligence Artificielle, dont il espère de grandes choses. Au passage, il évoque sa crainte de destructions d’emplois liées au développement technologie, et la solution possible d’un revenu universel permettant de redistribuer la richesse produite et de faire en sorte que les gens aient un « revenu de vie ».

obama_ito

Source : Barack Obama, neural nets, self-driving cars, and the future of the world

Le revenu universel, indispensable à la société de demain ?

Une intéressante chronique qui montre comment cette idée vieille de plusieurs siècles (lancée par Thomas More en 1516) s’accorderait bien avec les transformations opérées actuellement par les nouvelles technologies.

revenu_universel

Source : Le revenu universel, indispensable à la société de demain ?

Face aux robots et à Uber, la solution du revenu universel ?

Un article qui manie volontiers les raccourcis, mais qui donne la parole à deux experts de la question du numérique au travail, qui invitent les politiques à étudier la question du revenu universel.
L’ancien Président du Conseil National du Numérique, Benoît Thieulin, déplore notamment que cette idée, présentée dans le rapport Travail, Emploi, Numérique : les nouvelles trajectoires de janvier dernier, n’ait pas été évoquée dans la loi El Khomry : « Ils nous ont écoutés poliment, mais n’ont rien gardé dans le projet de loi. » Quant à Vincent Huguet, cofondateur de Hopwork, plateforme d’encadrement du travail indépendant, il s’interroge sur les avantages et les inconvénients d’un tel système.

revenu universel

Source : Face aux robots, à l’IA et autres Uber, l’idée du revenu universel suit son chemin en France

2010, année faste pour Facebook

Le réseau social a connu une année 2010 remarquablement faste, au point de voir son jeune (26 ans) PDG Mark Zuckerberg faire l’objet d’un film sur sa création de l’entreprise, «The Social Network», et être consacré «homme de l’année» par le journal américain Time Magazine.

Facebook a fini l’année en culminant en audience: selon le cabinet Experian Hitwise, le site a été plus visité entre janvier et novembre 2010 aux Etats-Unis que Google (8,93% et 7,19% des visites respectivement) – en comptant l’ensemble de ses sites (Google ayant aussi les vidéos de YouTube, la messagerie de Gmail, les cartes, les actualités etc.), Google reste cependant leader avec 9,85%, contre 8,93% pour Facebook.

Le petit dernier aux dents (très) longues a néanmoins encore du chemin à faire pour rattraper le moteur de recherche en matière de revenu concret, puisque «le chiffre d’affaires annuel de Facebook est généralement estimé autour du milliard de dollars, contre 21,7 milliards de dollars attendus cette année pour Google, 4,57 milliards attendus pour Yahoo!, en recul, et 62,5 milliards de dollars pour l’exercice 2009-10 de Microsoft» (AFP).

Facebook n’est toujours pas coté en Bourse, contrairement à Google, mais les échanges sur ses titres sont scrutés par le gendarme américain des marchés financiers: la valorisation du réseau social par ses capitaux-risqueurs serait de l’ordre de 42 à 57 milliards de dollars. À ce prix, on comprend que les dirigeants du site, tout à leur «tentation hégémonique» (ZDNet), bâclent parfois des détails aussi secondaires que la vie privée de ses utilisateurs…

A lire aussi

Facebook – Google, deux géants du Net se battent pour la première place – 21 novembre 2010

Les Cnil européennes se rebiffent contre Facebook et ses pratiques «inacceptables» – 14 mai 2010

Facebook modifie ses règles de confidentialité… et les photos du PDG deviennent publiques – 17 décembre 2009

2010, année faste pour Facebook

Le réseau social a connu une année 2010 remarquablement faste, au point de voir son jeune (26 ans) créateur Mark Zuckerberg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mark_Zuckerberg

faire l’objet d’un film sur la fondation de l’entreprise, « The Social Network » et être consacré « homme de l’année » par le magazine américain Time Magazine.

http://www.time.com/time/specials/packages/article/0,28804,2036683_2037183_2037185,00.html

Facebook a fini l’année en culminant en audience: selon le cabinet Experian Hitwise,

http://www.hitwise.com/us/press-center/press-releases/facebook-was-the-top-search-term-in-2010-for-sec/

le site a été plus visité entre janvier et novembre 2010 aux Etats-Unis que Google (8,93% et 7,19% des visites respectivement) – en comptant l’ensemble de ses sites (Google ayant aussi les vidéos de YouTube, la messagerie de Gmail, les cartes, les actualités etc.), Google reste cependant leader avec 9,85%, contre 8,93% pour Facebook.

Le petit dernier aux dents (très) longues a encore du chemin à faire pour rattraper le moteur de recherche en matière de revenu concret, puisque « le chiffre d’affaires annuel de Facebook est généralement estimé autour du milliard de dollars, contre 21,7 milliards de dollars attendus cette année pour Google, 4,57 milliards attendus pour Yahoo!, en recul, et 62,5 milliards de dollars pour l’exercice 2009-10 de Microsoft » (AFP).

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gzLynbMkyMkMX8ybtTliwrf5XPGA?docId=CNG.98d9256ccb1263c62fdc7b681cb2ecd0.131

Facebook n’est toujours pas coté en Bourse, contrairement à Google, mais les échanges sur ses titres sont scrutés par le gendarme américain de la Bourse:

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0201036049199.htm

La valorisation du réseau social par ses capitaux-risqueurs serait de l’ordre de 42 à 57 milliards de dollars. À ce prix, on comprend que les dirigeants du site, tout à leur « tentation hégémonique » (ZDNet), bâclent parfois des détails aussi secondaires que la vie privée de ses utilisateurs…

http://www.zdnet.fr/actualites/facebook-ou-la-tentation-hegemonique-39756148.htm

LIEN INTERNE

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...