Quelle société pour demain ? La CFE-CGC interpelle les candidats à la Présidentielle

La CFE-CGC s’invite dans la campagne pour l’élection présidentielle, avec un dossier (consultable et téléchargeable ici) dans lequel elle affiche sa volonté de « réconcilier l’économie de marché avec l’intérêt général ». Après un état des lieux global des récentes évolutions du monde, dans ses aspects économiques, sociétaux et sociaux, elle se penche plus particulièrement sur 8 thématiques, pour lesquelles elle formule des propositions : les parcours professionnels, l’économie au sens large (avec des incursions dans les domaines de l’industrie, du développement durable et du logement), le numérique, la protection sociale, la santé au travail, le handicap, le dialogue social, et l’Europe et l’international.

La CFE-CGC pose par ailleurs 7 questions aux candidats, dont les réponses seront publiées intégralement et sans commentaire sur son site.

  • Comment réconcilier l’économie de marché avec l’intérêt général de notre pays ?
  • Le relèvement de l’âge d’ouverture des droits à la retraite est fréquemment évoqué comme mesure pour restaurer et pérenniser l’équilibre de nos régimes de retraite. Considérez-vous cette mesure comme pertinente ? Proposez-vous d’autres mesures permettant d’atteindre le même objectif ?
  • Pouvons-nous, en France, tirer profit de la 4e révolution industrielle sans l’expression des intérêts convergents et contradictoires issue de l’exercice du dialogue social ?
  • Quel avenir pour le statut de la Fonction publique, en y intégrant les contractuels de plus en plus nombreux dans le périmètre du secteur public ?
  • Comment construire un droit à la formation spécifique pour la population « encadrants et experts » ?
  • Quelle est votre position concernant le principe de « conditionnalité sociale » dans les accords de libre-échange ? Que pensez-vous de l’élévation du Socle social européen comme levier pour favoriser l’adhésion au projet européen ?
  • Quelles mesures envisagez-vous afin de développer l’égalité des chances des personnes en situation de handicap dans leur cursus scolaire, universitaire et pour leur accès à un emploi de cadre ou technicien ?

Très Haut Débit : 2,7 M€ pour la formation professionnelle et 20 000 créations d’emplois espérées

Il est malheureusement difficile de ne pas souscrire aux réserves évoquées en fin d’article concernant l’impact des retards de développement sur les prévisions de créations d’emplois et, surtout, le caractère peu pérenne de ces derniers, appelés à disparaître une fois le déploiement réalisé.

Source : Très Haut Débit : 2,7 M€ pour la formation professionnelle et 20.000 emplois espérés

Les livreurs à vélo veulent s’organiser collectivement pour engager le dialogue avec les plates-formes

Pour protester contre leurs conditions de travail, leur faible rémunération et pour dénoncer « un salariat déguisé », les livreurs à vélo ont engagé cette semaine leur premier mouvement social collectif.

Source : UberEats, Deliveroo, Foodora…des livreurs appellent à une « déconnexion massive »

Comment Pôle emploi négocie son « virage digital »

Dans cette émission de Décideurs TV, est interviewé Laurent Stricher, directeur des systèmes d’informations de Pôle Emploi. Le numérique améliore-t-il le fonctionnement du marché du travail ? Quelle est la stratégie numérique de Pôle Emploi ? Est-elle efficace ? Autant de questions auxquelles les journalistes et leur invité tentent de répondre.

Amazon recrute massivement, mais 1 de ses employés sur 7 est… un robot

Le géant américain du e-commerce vient d’annoncer qu’il créerait 15 000 emplois supplémentaires en Europe cette année (et 100 000 aux Etats-Unis sous 18 mois), dont 1500 en France.

Toutefois, au regard de son chiffre d’affaires, ses effectifs restent bien inférieurs à ceux de ses concurrents. De fait, pour améliorer ses performances sans dégrader ses résultats financiers, Amazon préfère investir massivement dans la robotisation.

Source : Amazon recrute massivement mais un employé sur sept est… un robot

Bill Gates propose de taxer les robots qui travaillent à la place des humains

Une activité hier exercée par un humain est désormais accomplie par un robot ? Alors ce robot doit être taxé à la même hauteur que le revenu du travailleur auparavant. C’est la position défendue par Bill Gates.

Source : Bill Gates entend taxer les robots qui prennent des emplois

Bruxelles : des règles pour encadrer la robotique… mais pas de revenu universel

Le Parlement européen a adopté la semaine dernière un rapport d’initiative demandant des règles juridiques et éthiques pour encadrer la robotique et l’intelligence artificielle. Mais, à la déception de la rapporteure luxembourgeoise Mady Delvaux, en charge de ce dossier, ce dernier n’inclut aucune référence à un revenu universel, une idée qui suscite un trop forte controverse dans les allées de l’hémicycle européen.

Source : Robotique et emplois : le Non des eurodéputés au revenu universel

Le gouvernement veut plus de femmes dans les entreprises du numérique

Présentant, en début de semaine, un plan pour la mixité des métiers dans les entreprises du numérique, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, Laurence Rossignol, Ministre des Droits des femmes, et Axelle Lemaire, Secrétaire d’État chargée du Numérique, se sont engagées à « favoriser l’égal accès des femmes et des hommes aux métiers du numérique ».

Source : Le gouvernement veut plus de femmes dans les entreprises du numérique

« Uber, si on y va, c’est que nous n’avons pas d’alternative »

Jeunes, peu diplômés et vivant dans des villes aux taux de chômage élevés, plus de 10 000 personnes se lancent chaque année dans l’aventure des VTC. A la clé, un emploi, mais pas forcément un salaire décent.

Source : « Uber, si on y va, c’est que nous n’avons pas d’alternative »