RGPD : ce qui va changer pour les particuliers

Le Règlement général sur la protection des données personnelles sera applicable partout en Europe à partir du 25 mai. Véritable bouleversement pour les entreprises, le RGPD sera moins visible pour les particuliers, notamment en France où le droit est déjà relativement protecteur.

Source : RGPD : ce qui change pour les particuliers

Facebook : Mark Zuckerberg a fait face aux sénateurs américains

Auditionné pendant plusieurs heures par le Sénat américain, Mark Zuckerberg s’est expliqué sur l’affaire Cambridge Analytica. Mitraillé de questions sur l’activité de Facebook, il a su se tirer de ce grand oral sans être trop déstabilisé… quitte à parfois botter en touche.

Sources :
Facebook : sous pression des sénateurs américains, Mark Zuckerberg fait face
Audition du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg : une discrète revanche de l’Europe
Facebook : les questions auxquelles n’a pas répondu Mark Zuckerberg

De plus en plus sollicitée, la CNIL revendique plus de moyens

Fêtant cette année ses 40 ans, la Commission nationale de l’informatique et des libertés vient de publier son bilan d’activité 2017. Confrontée à une forte inflation du nombre de plaintes reçues durant les dernières années (+8,5% en 2017 par rapport à 2016, +44% depuis 2014) et fortement sollicitée dans le cadre de la mise en place du Règlement Général sur la Protection des Données, l’institution, par la voix de sa Présidente Isabelle Falque-Pierrotin, se plaint de moyens insuffisants.

Source : Face à des missions étendues, la CNIL revendique plus de moyens

Les réseaux sociaux collectent et utilisent vos données ? C’est dans leur nature !

Dans cette tribune, Hubert Guillaud, le rédacteur en chef d’InternetActu, remet quelques points sur les I. Il rappelle notamment à ceux qui l’auraient oublié qu’il est dans la nature même du modèle économique des plateformes financées par la publicité de collecter les données de leurs utilisateurs pour en tirer de la valeur en améliorant leurs capacités de ciblage. Ainsi, les scandales, récemment dévoilés au grand jour, qui touchent Facebook ou YouTube, ne sont que les expressions naturelles d’un « modèle d’affaires dangereux et socialement corrosif », développé au prix d’une surveillance constante des utilisateurs.

Source : La mauvaise utilisation des données est une caractéristique pas un bug !

YouTube visé par une plainte pour ciblage publicitaire des enfants

23 organisations américaines de défense des droits numériques et de protection de l’enfance viennent de déposer une plainte auprès de la Federal Trade Commission, le régulateur du commerce aux Etats-Unis. Elles y accusent YouTube – et sa maison-mère Google – de collecter, à des fins publicitaires, des données personnelles concernant les jeunes utilisateurs de la plateforme vidéo, enfreignant ainsi le Children’s Online Privacy Protection Act, une loi fédérale qui encadre les sites à destination des moins de 13 ans.

Google amasse ses informations sans en informer au préalable les parents et Google les utilise pour cibler des publicités vers les enfants partout sur internet.

Source : Publicités : YouTube accusé d’avoir illégalement ciblé des enfants

Facebook : Après Cambridge Analytica, des annonces en trompe-l’œil

Suite au scandale Cambridge Analytica, le réseau social a annoncé des mesures pour faciliter l’accès de ses utilisateurs aux outils de contrôle de leurs paramètres de confidentialité. Mais rien de révolutionnaire à l’horizon et, surtout, rien qui soit de nature à empêcher de prochains dérapages…

Source : Facebook : Après Cambridge Analytica, les annonces en trompe-l’œil

La Quadrature du Net porte plainte contre les opérateurs mobiles auprès de la CNIL

Il y a 3 mois, des membres de la Quadrature du Net ont demandé à leur opérateur de téléphonie mobile français de pouvoir accéder aux données personnelles que ces derniers conservent sur eux. N’ayant toujours pas reçu de réponse satisfaisante, l’association de défense des droits et libertés numériques vient de saisir la CNIL en déposant des plaintes contre les quatre opérateurs.

Source : Surveillance généralisée des citoyens : La Quadrature du Net attaque les opérateurs mobiles

Collecte et conservation des données : Facebook (encore) sur la sellette

Ce mois de mars est décidément bien difficile pour la firme de Mark Zuckerberg ! Dans la foulée du scandale Cambridge Analytica, de plus en plus d’internautes s’intéressent aux informations que Facebook est susceptible de collecter et de conserver à leur sujet. Et le résultat est édifiant ! Au-delà de tous les contenus postés volontairement et des échanges avec leurs amis, ils y retrouvent les résultats de tous leurs clics en relation avec le réseau social, mais aussi, pour peu qu’ils aient accepté la synchronisation de leurs contacts, toutes les adresses e-mail, voire les numéros de téléphone de leurs correspondants, aspirés depuis leurs carnets d’adresses mail et mobiles…

Mais la cerise sur le gâteau est réservée aux possesseurs d’un téléphone sous Android, pour lesquels Facebook a accès… à tout l’historique de leurs appels et SMS !

Source : Historique d’appels, contacts, SMS… Ce que Facebook a pu enregistrer

Marre de Google et Facebook ? Des alternatives françaises existent

Google et Facebook collectent massivement les données personnelles de leurs utilisateurs à des fins publicitaires, mais jouissent pourtant de situations de quasi-monopole. Pendant ce temps, quelques « irréductibles Gaulois » promettent un web plus éthique et des services plus protecteurs en matière de vie privée. Partons à la rencontre de Qwant, « le moteur de recherche qui respecte votre vie privée » (dont vous avez eu l’occasion d’entendre déjà parler dans ces colonnes), Lilo, celui qui « finance des projets sociaux et environnementaux », ou encore Whaller, qui permet de créer des « réseaux sociaux privatifs (…) sans pub, sans exploitation de données ».

Source : Marre de Google et Facebook ? Des alternatives françaises existent

Les utilisateurs de Facebook ciblés en fonction de leurs centres d’intérêt « sensibles »

Ce n’est, hélas, pas vraiment une surprise, au regard des diverses condamnations de la firme de Menlo Park, pour utilisation abusive de ses données à des fins publicitaires : une étude, récemment menée par des chercheurs espagnols, montre que 73% des utilisateurs européens du réseau social – 65% des utilisateurs français – ont été « ciblés » par des experts en marketing en fonction des données dites « sensibles », telles que leurs orientations sexuelles, religieuses, ou politiques, que leur a communiquées Facebook.

Source : Sur Facebook, 65% des Français ciblés sur leur orientation sexuelle, politique ou religieuse

Au travail, les fichiers personnels doivent être identifiés comme « privés »

Une récente décision de la Cour Européenne des Droits de l’Homme vient nous rappeler la jurisprudence en ce qui concerne l’utilisation des terminaux professionnels à des fins personnelles :

(…) les fichiers créés par le salarié à l’aide de l’outil informatique mis à sa disposition par l’employeur pour les besoins de son travail sont présumés avoir un caractère professionnel, de sorte que l’employeur est en droit de les ouvrir en dehors de sa présence, sauf s’ils sont identifiés comme étant personnels.

Source : Au travail, les fichiers personnels doivent être marqués « privés », selon la CEDH

Cybersécurité : le gouvernement veut enrôler les opérateurs

L’article 19 du projet de la nouvelle Loi de programmation militaire, présentée hier en Conseil des ministres, permet à l’Agence nationale des systèmes d’informations (Anssi) de s’appuyer sur les opérateurs télécoms pour la prévention des attaques informatiques. En fonction des cybermenaces qu’elle détectera, l’Anssi pourra en effet, sous le contrôle de l’Arcep, solliciter les opérateurs afin qu’ils scannent leurs réseaux pour lui fournir plus de détails.

Une disposition qui ne devrait pas manquer de se heurter à l’hostilité des associations de défense de la vie privée.

Source : Cybersécurité : le gouvernement veut mettre les télécoms à contribution pour détecter les attaques

Quand l’Assurance Maladie dévoile aux employeurs les motifs d’arrêt de leurs salariés

Face à l’augmentation des pathologies liées aux conditions de travail, l’Assurance Maladie a lancé une expérimentation auprès de grandes entreprises anormalement touchées par l’absentéisme, pour les inciter « à mettre en oeuvre des actions de prévention » et « à réduire certains facteurs de risques ». Pour cela, elle les informe des motifs d’arrêts maladie de leurs salariés. L’anonymat de ces derniers est évidemment préservé, mais les réactions, notamment de la part du corps médical, sont déjà vives.

Sources :
La Sécu dévoile à des employeurs les motifs d’arrêt de travail de leurs salariés
Une expérimentation de l’Assurance-maladie inquiète le corps médical

Deux failles critiques affectent la plupart de nos terminaux

Surnommées Meltdown et Spectre, ces failles exploitent des défauts présents dans quasiment toutes les puces produites par Intel et d’autres fabricants durant ces vingt dernières années… Aussi, une très large majorité de nos terminaux (téléphones portables, tablettes, ordinateurs, serveurs…) sont vulnérables à l’une ou à l’autre. Ces vulnérabilités pourraient permettre à des pirates informatiques de voler mots de passe et autres données personnelles.

Source : Meltdown et Spectre, les deux failles critiques découvertes dans la plupart des processeurs