Loi « avenir professionnel » : des mesures pour les travailleurs « ubérisés » ?

La protection sociale des travailleurs « ubérisés » va-t-elle enfin s’améliorer ? Il semblerait, en tout cas, que le gouvernement et plusieurs députés de la majorité veuillent ajouter des mesures allant dans ce sens dans le projet de loi « avenir professionnel », qui sera examiné à l’Assemblée nationale à partir de fin mai. Dans ce cadre, des discussions auraient été discrètement ouvertes il y a plusieurs semaines entre les services de la ministre du Travail et les principales plates-formes numériques actives en France (Uber, Deliveroo, etc.). A suivre.

Source : L’exécutif plaide pour une protection sociale des travailleurs « ubérisés »

Comment maintenir dans l’emploi les personnes malades ou en situation de handicap ?

Organisées la semaine dernière, les Assises du maintien dans l’emploi ont permis d’évoquer des pistes pour éviter la désinsertion professionnelle des salariés porteurs d’une affection ou d’un handicap.

Sources :
Comment maintenir dans l’emploi les personnes malades ou handicapées ?
Malade et menacé de licenciement, « c’est la double peine »

430 salariés prévenus de leur licenciement… par SMS

La semaine dernière, le patron d’une entreprise de sécurité a annoncé à ses salariés la liquidation de l’entreprise et leur licenciement, en leur envoyant un SMS. Un procédé choquant, mais visiblement légal. On n’arrête décidément pas le progrès…

Source : Il annonce à 430 salariés l’arrêt de leur travail par SMS… et c’est parfaitement légal

Les Français et le télétravail : entre attentes et craintes

Alors que les blocages de transports ferroviaires qui paralysent les déplacements en France ont notamment conduit la ministre du Travail à se transformer en VRP du télétravail, une étude, réalisée par Harris Interactive pour l’observatoire Enedis, témoigne des opinions des Français sur cette pratique.

S’ils y sont globalement favorables, c’est de façon raisonnée (51% opteraient pour le temps partiel contre 14% seulement pour le temps complet). Et les avantages qu’ils associent au télétravail (meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, réduction de la pollution, responsabilisation des salariés) sont largement compensés par les risques qu’ils entrevoient (frontière moins claire entre vie professionnelle et vie privée, sentiment  de solitude, difficulté pour le travail collectif).

Source : Cinq chiffres clés sur les attentes des Français en matière de télétravail

Parité au travail : des mesures attendues, mais aussi des mentalités à changer

Les résultats d’une étude réalisée par Viavoice pour France 2 et RTL mettent en avant de fortes attentes, au sein de l’opinion publique, pour réduire, ou mieux supprimer, les inégalités entre les femmes et les hommes dans le cadre professionnel. Mais au-delà des mesures à mettre en place dans les entreprises, ils révèlent aussi des efforts importants à faire sur le plan des représentations et des mentalités. De fait si les inégalités dont sont victimes les femmes dans le monde du travail ne sont plus mises en doute (75 % des interviewés en sont conscients, mais 60 % seulement chez les hommes), les a priori sur des métiers « plus adaptés aux hommes ou aux femmes » sont toujours vivaces (pour 60% des Français), de même que les préférences de genre en matière de management ou de collègues de travail.

Source : Hommes et femmes au travail, vers l’égalité ?

Les salariés s’estiment peu préparés aux transformations à venir de leurs métiers

Les premiers résultats de l’enquête réalisée par BVA pour le compte du cabinet de conseil en management et RH BPI Group, qui analyse les sentiments des salariés français face à l’évolution de leurs métiers, font ressortir quatre enseignements principaux : une grande majorité (77%) s’attend à une évolution (forte pour 23%) des compétences nécessaires pour réaliser leur travail dans les trois prochaines années. Face à ces évolutions, seuls la moitié des salariés (54%) se sentent bien préparés, et pour cause : moins d’1 sur 3 (31%) s’est vu proposer une formation adaptée à ces transformations. Pas étonnant, dans ces conditions, que 35% des salariés se sentent exposés à un risque de perte d’emploi !

Source : Enquête BPI Group : un salarié sur trois se sent exposé à un risque de perte d’emploi

Travail et numérique : métamorphoses d’hier et de demain

Hier, des artisans britanniques détruisaient leurs métiers à tisser. Aujourd’hui, des livreurs à vélo font grève un peu partout en Europe. Sous l’impulsion de mutations tout à la fois technologiques et sociales, le monde du travail se métamorphose, se décompose et se recompose.  Cet article très intéressant jette un coup d’œil dans le rétro pour mieux préparer le futur.

Source : Travail et numérique : métamorphoses d’hier et de demain

Intelligence artificielle : vers des « collaborateurs augmentés » ?

C’est officiel : « 2018 sera l’année du passage à l’échelle industrielle de l’IA » ! En tout cas, c’est la récente étude du Boston Consulting Group et du groupe de protection sociale Malakoff Médéric qui le certifie.

Si ce type d’affirmation péremptoire fait trop souvent long feu, cette étude, qui évalue les impacts à venir de l’IA sur les entreprises et leur « capital humain », mérite quand même qu’on s’y arrête. On y apprend par exemple que si les dirigeants considèrent très majoritairement l’intelligence artificielle comme une « bonne chose » pour leur entreprise et pour eux-mêmes, les salariés sont nettement moins enthousiastes (ça se voit même dans un graphique qui ne représente pas les opinions négatives ;-)).

Source : L’intelligence artificielle pourrait créer des « collaborateurs augmentés »

L’égalité hommes-femmes s’impose-t-elle par la loi ?

Le gouvernement veut sanctionner les entreprises de plus de 50 salariés présentant des écarts « injustifiés » de salaires entre les hommes et les femmes. Mais la lutte contre les inégalités doit-elle venir des institutions ? D’ailleurs, comment utiliser les lois pour faire changer les mentalités ?

Pour débattre de ces questions, Marie-Pierre Rixain, députée LREM, présidente de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale, Virginie Martin, politologue, Mercedes Erra, fondatrice de l’agence publicitaire BETC et présidente exécutive de Havas Worldwide, et Pierre-Yves Gomez, économiste et docteur en gestion.

Formation professionnelle: ce qu’il faut retenir du « big bang »

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé hier que chaque salarié disposerait désormais de 500 euros par an pour se former, un dispositif qui vient remplacer l’actuel comptabilisation en heures de formation, et que la collecte des fonds serait dorénavant assurée par les Urssaf. Un « big bang » qui ne peut que mécontenter les partenaires sociaux !

Source : Formation professionnelle: ce qu’il faut retenir du « big bang »

Le « flex office » ne fait pas que des heureux

Le bureau nomade, nouveau Graal des grandes entreprises, se veut officiellement une réponse adaptée aux nouvelles pratiques de travail en mode projet. Permettant (surtout ?) aux entreprises d’économiser des mètres carrés, cette révolution n’est pas toujours bien vécue par des salariés devenant des « sans bureau fixe ».

Source : Le flex office ne fait pas que des heureux

Une femme sur trois victime de harcèlement sexuel au travail

#MeToo, ça s’applique, malheureusement mais évidemment, aussi au monde de l’entreprise : qu’il soit verbal, physique ou psychologique, près d’une femme sur trois (32%) affirme avoir été victime d’une forme de harcèlement sexuel au cours de sa carrière, selon un sondage Ifop pour le site VieHealthy.com.

Source : Une femme sur trois serait victime de harcèlement sexuel au travail

Au travail, les fichiers personnels doivent être identifiés comme « privés »

Une récente décision de la Cour Européenne des Droits de l’Homme vient nous rappeler la jurisprudence en ce qui concerne l’utilisation des terminaux professionnels à des fins personnelles :

(…) les fichiers créés par le salarié à l’aide de l’outil informatique mis à sa disposition par l’employeur pour les besoins de son travail sont présumés avoir un caractère professionnel, de sorte que l’employeur est en droit de les ouvrir en dehors de sa présence, sauf s’ils sont identifiés comme étant personnels.

Source : Au travail, les fichiers personnels doivent être marqués « privés », selon la CEDH

Les cadres doivent maîtriser de plus en plus de compétences transverses

Dans sa récente étude Evolution des métiers et des compétences cadres : quels enjeux ?, l’Apec montre la complexification croissante des métiers des cadres : sur leur cœur de métier, il leur est demandé une spécialisation et une expertise technique de plus en plus poussées. Et, dans le même temps, sous l’impact de multiples facteurs de transformation (numérique, mondialisation, métropolisation, réglementation, innovation, transition énergétique), ils doivent maîtriser de nombreuses compétences transverses.

Source : [Etude Apec] Entre hyper spécialisation et multi-compétences, le métier de cadre se complexifie