Canal+ va proposer des box TV d’Apple à ses abonnés

Canal+ et Apple viennent de dévoiler un partenariat qui va permettre aux clients de la chaîne à péage de choisir de remplacer leur décodeur par une Apple TV 4K, pour le même prix de location. Canal+ entend ainsi toucher un nouveau public, plus jeune, qui ne consomme les contenus audiovisuels que via Internet, et proposer un second pôle de consommation de contenus dans les foyers où le décodeur est accroché au téléviseur familial.

Aujourd’hui, c’est le décodeur Canal+ qui est « ringardisé », en attendant, demain, les box des opérateurs ?

Source : Canal+ et Apple s’allient pour remplacer le traditionnel décodeur

Telecom Italia : Vivendi n’est plus maître à bord

Lors de l’Assemblée générale de Telecom Italia, qui s’est déroulée en fin de la semaine dernière, Elliott, fonds américain « vautour » a décroché dix des quinze sièges au Conseil d’administration de l’opérateur historique italien. Un camouflet pour le géant français des médias, qui perd ainsi son contrôle sur le groupe.

Source : Contrôle de Telecom Italia : Vivendi défait par Elliott

TF1 et Free signent un nouvel accord de distribution

Après des mois de tractations, TF1 et Free sont tombés d’accord sur « un nouvel accord de distribution global » des chaînes du groupe de télévision pour les abonnés de l’opérateur, accord dont le volet financier n’a pas été dévoilé. Ayant désormais fumé le calumet de la paix avec Bouygues Telecom, SFR, Orange et donc Free, TF1 reste cependant toujours en désaccord avec Canal+.

Source : TF1 signe un nouvel accord de distribution avec Free

Chronologie des médias : le gouvernement reprend la main

« Cela fait quatre ans que les discussions sont bloquées. La médiation que j’ai lancée avait pour but d’engager tous les professionnels dans une démarche de responsabilité » : ces derniers n’ayant pas réussi à trouver un terrain d’entente, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé la semaine dernière qu’elle reprenait la main sur la réforme de la chronologie des médias.

Source : Chronologie des médias : le gouvernement reprend la main après 4 ans de médiation sans résultat

La télé est-elle prête pour l’après-télé ?

Le conflit entre le groupe TF1 et les autres diffuseurs de ses chaînes annonce de grands bouleversements du monde audiovisuel, entre nouvelle donne publicitaire, concurrence internationale et réforme voulue par l’Etat. Mais les acteurs français sont-ils prêts à y faire face ?
L’économiste et universitaire Olivier Bomsel, la journaliste Fabienne Schmitt et l’universitaire membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel Nathalie Sonnac tentent de répondre à cette question.

Canal+ prêt à un accord avec TF1 « sur une base raisonnable »

L’heure est à l’apaisement dans l’affrontement entre la filiale médias du Groupe Bouygues et ses opposants : Canal+ a annoncé samedi avoir décidé de rétablir totalement l’accès à TF1 pour ses abonnés, et se dit prêt à trouver un accord avec la chaîne « sur une base raisonnable ».

Source : Canal+ prêt à un accord avec TF1 « sur une base raisonnable »

Orange enterre la hache de guerre avec TF1, Canal+ signe une trêve

Ils sont enfin intervenus ! En milieu de semaine, l’Arcep, par la voix de Sébastien Soriano, son président, se prononçait, sans vraiment prendre parti, à propos du bras de fer opposant TF1 à Canal+, Orange et Free : rappelant que le contrat passé par TF1 avec l’Etat « prévoit que tous les Français doivent bénéficier de cette chaîne gratuitement », il jugeait qu’il fallait entendre le « cri d’alarme » de la filiale du groupe Bouygues, qui voit son modèle économique menacé par les nouveaux acteurs du numérique, et reconnaissait l’existence d’un « trou dans la raquette », la loi n’interdisant pas une rémunération…

Le gouvernement et le CSA se sont, eux, montrés nettement plus fermes avec… Canal+, sommé de rétablir le signal de TF1, coupé en fin de semaine dernière. La chaîne à péage a obtempéré, ne rétablissant cependant le signal que pour les clients satellitaires. Elle va par ailleurs faire un geste supplémentaire en l’ouvrant à tous ses abonnés à l’occasion du concert des Enfoirés, diffusé ce soir sur TF1. Mais, en cette fin de semaine, rien n’est réglé entre les deux groupes audiovisuels : les dirigeants de Canal+ s’estiment confortés dans leur position, et ne sont pas prêt à payer pour des programmes gratuits, s’appuyant en cela sur le « nouvel accord de distribution global » annoncé hier par Orange et TF1.

Car, ça y est, la hache de guerre est enterrée entre les deux groupes, Orange ayant accepté de payer, non pour les chaînes gratuites de TF1, mais pour ses services à valeur ajoutée. Si le montant de l’accord n’a pas été dévoilé, l’opérateur aurait accepté de verser « bien moins » que les 15 millions d’euros par an réclamés par le groupe audiovisuel.

Après Canal+, Orange et Free prêts à « couper TF1 »

En coupant le signal de diffusion des chaînes du Groupe TF1 auprès de ses abonnés, Canal+ a peut-être bien trouvé « l’arme fatale » dans la guerre qui l’oppose au groupe de médias : les audiences des émissions-phares de TF1 sont en baisse… et, avec elles, la cotation du groupe en bourse.

Et voilà que Free et Orange se disent prêts à emboîter le pas de la chaîne à péage…

Source :
Le blocage de Canal+ pèse sur les audiences de TF1, Free en embuscade
Après Canal+, Stéphane Richard, le PDG d’Orange « se dit prêt à couper TF1 »

Dans son bras de fer face à TF1, Canal+ se tourne vers la justice

Comme Orange l’avait fait l’an dernier, Canal+ a saisi le tribunal de commerce de Paris d’une plainte contre TF1. A compter de ce jour, la chaîne à péage n’a en effet plus l’autorisation de reprendre le signal des chaînes gratuites de la filiale média du Groupe Bouygues dans ses bouquets et son service de replay, faute d’un renouvellement de l’accord de rediffusion liant jusque-là les deux groupes audiovisuels. De fait, Canal+ refuse de payer les sommes demandées par TF1 pour proposer cette offre à ses abonnés.

Source : Conflit sur la diffusion des chaînes gratuites : Canal+ poursuit TF1 en justice

Conflit Orange-TF1 : les derniers développements

Comme aux Galeries Lafayette, il se passe toujours quelque chose dans le bras de fer qui oppose le groupe de médias et l’opérateur historique… Après une grosse semaine de pause, voici un petit récapitulatif des derniers événements.

Il y a 10 jours, on apprend qu’Orange a décidé d’annuler ses campagnes publicitaires prévues chez TF1. Dans la foulée, Gilles Pélisson, le P-DG de TF1 tente de calmer le jeu et clame sa volonté de trouver « un accord dans des délais proches ».

Dans le même temps, la CFE-CGC Orange sollicite les trois ministres concernés par cette affaire (Ministère de l’Economie et des Finances, Ministère de la Culture, Secrétariat d’Etat au Numérique), pour les inviter à prendre les mesures nécessaires pour faire cesser ces « troubles manifestes ».

En milieu de semaine dernière, la présentation des résultats des opérateurs français offre de nouvelles tribunes d’expression : Stéphane Richard se dit « optimiste » quant à la possibilité d’un accord, mais reste ferme sur la position d’Orange : « les chaînes gratuites sont gratuites. Nous avons obligation de les transporter sans faire payer pour leur transport, nous n’allons pas payer pour le faire. » De son côté, Martin Bouygues, dont la posture, pour le moins schizophrène, a sans doute été rendue plus facile suite à l’accord signé entre Bouygues Télécom et le Groupe TF1 fin janvier, prend officiellement position, évidemment en faveur de TF1 : « Si vous souhaitez acheter une voiture de luxe au prix d’une Lada, forcément cela peut poser problème ».

Quand un feuilleton est bon, on ne s’en lasse pas. Mais là, la série commence à traîner en longueur…

Conflit TF1-Orange : « préoccupé », le CSA propose sa médiation

Le bras de fer entre TF1 et Orange commence à prendre une tournure politique. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel vient en effet de s’inviter dans un conflit auquel il entend mettre un terme.

Source : TF1 contre Orange : le CSA s’invite dans la danse

TF1 somme Orange de cesser de diffuser ses chaînes

Encore un nouvel épisode, attendu, de la guerre qui oppose TF1 aux opérateurs. Cette fois, c’est Orange qui est dans la ligne de mire du groupe de médias : faute d’accord avec l’opérateur historique, il lui demande de cesser de distribuer ses chaînes. Regrettant que ses clients « soient pris en otage », Orange aurait, selon Europe 1, décidé de pas obtempérer « tant que TF1 n’aura pas déposé d’assignation en justice ».

Source : TF1 met Orange sous pression et lui demande de cesser de distribuer ses chaînes

Orange envisagerait l’interruption de la diffusion de TF1 à ses abonnés

Si le Groupe TF1 a réussi, en fin d’année dernière, à faire payer SFR pour la diffusion de ses chaînes via ses box, les négociations avec Orange sont, elles, très tendues. Selon La Tribune, l’opérateur historique se préparerait même, d’un point de vue technique, à l’éventualité d’une interruption temporaire du signal, envisageant par ailleurs d’en avertir ses abonnés en amont.

Source : Orange envisage de couper la diffusion de TF1 à ses abonnés

Comment la presse a raté le virage du numérique

Une passionnante analyse du journaliste Nicolas Kayser-Bril, qui nous explique pourquoi les grands noms de la presse traditionnelle, pourtant pionniers du Web, sont aujourd’hui de simples prestataires des géants du Net, quand ces derniers ne les ont pas purement et simplement rachetés.

Source : Comment une industrie a raté le virage des données et du numérique