Et si Amazon était le plus puissant – et le plus dangereux – des GAFA ?

Dans une récente lettre à ses actionnaires, Jeff Bezos, le fondateur et P-DG d’Amazon, a dévoilé des chiffres inédits sur l’utilisation de ses services. Ainsi, en plus du e-commerce, le géant de Seattle domine notamment les marchés du cloud et de la maison intelligente (avec son enceinte connectée Alexa), et son appétit de conquête ne semble connaître aucune limite.

Source : Et si Amazon était le plus puissant – et le plus dangereux – des GAFA ?

Le lancement de Djingo, l’assistant vocal d’Orange attendu pour l’automne

Interrogé par Le Parisien, Stéphane Richard a annoncé le lancement, à l’automne prochain, de son assistant intelligent Djingo, qui se matérialisera sous la forme de deux modèles d’enceintes connectées, commercialisées à un prix « bien inférieur à 300 € ».

Source : Stéphane Richard : « Orange va lancer un assistant vocal à moins de 300 euros »

Objets connectés : l’UFC assigne la Fnac et Amazon pour manque d’informations

L’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a décidé d’assigner la Fnac et Amazon, principaux distributeur d’objets connectés sur le marché français, devant le tribunal de grande instance de Paris pour « pratiques commerciales trompeuses » et « en cessation d’agissements illicites », pour manque d’information sur les caractéristiques des objets qu’ils commercialisent.

L’association souligne à juste titre qu’« un objet connecté ne se réduit pas à un simple objet physique », et qu’il est susceptible de récolter de nombreuses données à caractère sensible. Aussi, « le protocole de communication utilisé, l’identité du constructeur et la capacité d’interopérabilité de l’objet, sont autant d’informations que Fnac Direct et Amazon Sarl se doivent de communiquer aux consommateurs avant l’acte d’achat ».

Source : Objets connectés: l’UFC assigne en justice la Fnac et Amazon pour manque d’informations

La 5G, une révolution sous conditions

Que faut-il vraiment attendre de la 5G ? Simple évolution de la 4G ou véritable révolution technologique, susceptible d’impacter de nombreux secteurs ? Alexandre Ménard, Directeur associé du cabinet McKinsey & Company, fait le point.

Source : La 5G, une révolution sous conditions

Le premier médicament connecté : un Big Brother médical ?

Les autorités sanitaires américaines ont autorisé la mise sur le marché d’un médicament agissant contre des troubles psychiques comme la schizophrénie ou la bipolarité, et doté d’un capteur connecté, indiquant quand il est ingéré. Censé aider les patients à mieux suivre leurs traitements et… les assureurs à faire de fortes économies sur les coûts liés aux complications médicales, ce médicament inquiète certains professionnels de santé, qui craignent une surveillance généralisée des patients et anticipent des risques autour du partage des données médicales.

Source : Le premier comprimé connecté : un Big Brother médical ?

Internet des Objets : pourquoi le marché peine à décoller

Le marché de l’Internet des Objets peine encore à séduire le grand public et les entreprises. D’après l’Idate, les craintes liées à la sécurité et au respect de la vie privée constituent les principaux freins auprès des consommateurs. Quant aux entreprises, qui y voient surtout un moyen de réduire leurs coûts, elles ont encore des doutes sur la rentabilité de leurs éventuels investissements dans l’Internet des Objets.

Source : Internet des objets : pourquoi le marché peine à décoller

Les libertés individuelles, un concept oublié dans la smart city ?

La construction de la ville connectée est-elle compatible avec la protection des droits et libertés des individus ? Désireuse d’apporter sa pierre à l’édifice de la smart city, la CNIL a publié une synthèse des travaux de son laboratoire d’innovation numérique, intitulée « La plate-forme d’une ville, les données personnelles au cœur de la fabrique de la smart city ». Elle y explore les enjeux politiques et sociaux liés à la cité numérique, et souligne les dérives potentiellement à l’œuvre dans cette ville dévoreuse de données.

Source : Les libertés individuelles, oubliées de la smart city

Même les fabricants d’objets connectés ont des doutes sur leur sécurité !

83% des entreprises du secteur des objets connectés font de la sécurité numérique une « priorité stratégique », mais seulement 42% déclarent que « leurs produits/objets sont sécurisés » et 48% s’estiment mal informées sur le sujet ! C’est le résultat surprenant d’une enquête web menée par le pôle Solutions Communicantes Sécurisées (SCS) auprès de 1 400 sociétés françaises.

Source : Même les fabricants d’objets connectés ont des doutes sur leur sécurité !

Quelle sécurité pour un Internet des Objets bientôt ubiquitaire ?

Lorsque les appareils connectés à l’Internet des Objets seront partout, potentiellement à l’insu de leurs possesseurs, les problèmes de sécurité ne feront que s’accroître. Demain, vous donnerez-vous la peine de mettre à jour votre grille-pain connecté ? Dans la négative, il constituera une porte d’entrée parfaite pour les cybercriminels.

Source : Sécurité de l’IoT : que se passe-t-il quand tous les appareils sont intelligents et que vous l’ignorez ?

Roomba, le robot aspirateur qui avale aussi vos données

iRobot, constructeur de Roomba, a fait part de son intention de commercialiser les données collectées par ses robots aspirateurs à propos de leur environnement. Ainsi, le plan et la disposition des lieux de vie dans lesquels ils sont utilisés pourraient être revendus à Amazon, Google ou Apple, qui les trouveraient sans doute très utiles à l’ère de la maison connectée.

Source : Roomba : Le robot-aspirateur mignon se transforme en espion

L’IoT : « Intranet of Things » aujourd’hui, demain « Intelligence of Things » ?

Une courte mais pertinente analyse de Luc Julia, père français de Siri, l’assistant personnel d’Apple. Désormais en charge de l’Internet of Things chez Samsung, il partage sa vision du futur.

Source : Pour Luc Julia (Samsung), l’IoT est « l’intranet of things » aujourd’hui et devra être « l’intelligence of things » demain

A qui profite vraiment l’Internet des Objets ?

Au-delà des services proposés par les objets connectés, il y a les multiples données qu’ils collectent, au bénéfice des entreprises qui les ont fabriqués… Un article passionnant qui remet les choses à leur place.

Source : Rise of the machines: who is the ‘internet of things’ good for?

Ce qu’il faut retenir du dernier show Hello d’Orange

Virtualisation de la livebox, Orange Bank, Djingo… Comme chaque année, l’opérateur historique a présenté les innovations technologiques majeures qu’il compte proposer à ses clients grand public et entreprises.

Source : Virtualisation de la livebox, Bank, Djingo… : ce qu’il faut retenir du show Hello d’Orange