Facebook fait (enfin) le ménage dans ses applications tierces

Pour éviter un nouveau scandale Cambridge Analytica et regagner la confiance des internautes et des investisseurs, Facebook s’est lancé dans un grand audit des applications tierces qui utilisent les données personnelles de ses utilisateurs. 200 applications suspectées d’avoir détourné des données ont déjà été suspendues.

Source : Données personnelles : Facebook fait enfin le ménage dans ses applis tierces

Canal+ va proposer des box TV d’Apple à ses abonnés

Canal+ et Apple viennent de dévoiler un partenariat qui va permettre aux clients de la chaîne à péage de choisir de remplacer leur décodeur par une Apple TV 4K, pour le même prix de location. Canal+ entend ainsi toucher un nouveau public, plus jeune, qui ne consomme les contenus audiovisuels que via Internet, et proposer un second pôle de consommation de contenus dans les foyers où le décodeur est accroché au téléviseur familial.

Aujourd’hui, c’est le décodeur Canal+ qui est « ringardisé », en attendant, demain, les box des opérateurs ?

Source : Canal+ et Apple s’allient pour remplacer le traditionnel décodeur

Google veut s’exprimer à votre place

Hier se tenait la conférence organisée annuellement par Google pour les développeurs. Le géant de Mountain View y a multiplié les annonces concernant différents produits, mais le clou du spectacle s’est matérialisé autour de deux démonstrations : Smart Compose est une « amélioration » de la fonctionnalité Smart Reply de Gmail, qui se propose de finir vos phrases à votre place. Quant à Google Duplex, il vient enrichir Google Assistant en étant capable de soutenir une conversation orale à votre place, par exemple pour prendre un rendez-vous en votre nom. Une redéfinition des interactions humaines à distance qui laisse songeur… ou effrayé.

Source : Il n’y a qu’une chose à retenir de la conférence Google : les interactions humaines vont changer

L’Europe divisée sur la taxation des GAFA

Dans sa croisade pour la taxation des géants du Net au niveau européen, la France n’avait pas réussi à obtenir un pourcentage d’imposition supérieur à 3% de leurs revenus. Bruno Le Maire, le ministre français des Finances, espérait que cette avancée, somme toute modeste, pourrait être entérinée début 2019, au plus tard. Las, lors de la dernière rencontre des ministres européens des Finances, le Luxembourg, Malte, la République tchèque et l’Irlande ont exprimé leur opposition à ce projet, qui doit être approuvé à l’unanimité des Etats membres.

Source : L’Europe divisée sur la taxation des Gafa défendue par la France

Et si Amazon était le plus puissant – et le plus dangereux – des GAFA ?

Dans une récente lettre à ses actionnaires, Jeff Bezos, le fondateur et P-DG d’Amazon, a dévoilé des chiffres inédits sur l’utilisation de ses services. Ainsi, en plus du e-commerce, le géant de Seattle domine notamment les marchés du cloud et de la maison intelligente (avec son enceinte connectée Alexa), et son appétit de conquête ne semble connaître aucune limite.

Source : Et si Amazon était le plus puissant – et le plus dangereux – des GAFA ?

La Quadrature du Net lance une action de groupe contre les géants du web

La semaine dernière, l’association de défense des droits et libertés numériques a lancé une action de groupe contre Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, estimant que les pratiques des géants du web ne sont pas en accord avec le Règlement général sur la protection des données.

Source : 5 questions sur l’action de la Quadrature du Net contre les géants du web

Mounir Mahjoubi : « C’est aux GAFA de s’adapter aux règles de la démocratie »

Invité de France Inter il y a une dizaine de jours, Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’Etat en charge du Numérique, a été longuement interrogé à propos de l’épineuse question de la protection des données personnelles, au cœur de l’actualité suite au scandale Cambridge Analytica et à l’entrée en vigueur prochaine du Règlement Général sur la Protection des Données.

Source : Mounir Mahjoubi : « C’est aux Gafa de s’adapter aux règles de la démocratie »

La publicité menace la santé d’Internet

Dans son premier rapport sur la santé de l’Internet, Mozilla, éditeur du moteur de recherche Firefox, exprime ses inquiétudes quant à l’avenir d’Internet, dénonçant les dérives d’une économie basée sur la publicité et l’exploitation des données personnelles, ainsi que la domination de géants qui échappent à toute régulation.

Source : L’économie de la publicité est cassée et rend Internet malade

Facebook : Mark Zuckerberg a fait face aux sénateurs américains

Auditionné pendant plusieurs heures par le Sénat américain, Mark Zuckerberg s’est expliqué sur l’affaire Cambridge Analytica. Mitraillé de questions sur l’activité de Facebook, il a su se tirer de ce grand oral sans être trop déstabilisé… quitte à parfois botter en touche.

Sources :
Facebook : sous pression des sénateurs américains, Mark Zuckerberg fait face
Audition du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg : une discrète revanche de l’Europe
Facebook : les questions auxquelles n’a pas répondu Mark Zuckerberg

Les réseaux sociaux collectent et utilisent vos données ? C’est dans leur nature !

Dans cette tribune, Hubert Guillaud, le rédacteur en chef d’InternetActu, remet quelques points sur les I. Il rappelle notamment à ceux qui l’auraient oublié qu’il est dans la nature même du modèle économique des plateformes financées par la publicité de collecter les données de leurs utilisateurs pour en tirer de la valeur en améliorant leurs capacités de ciblage. Ainsi, les scandales, récemment dévoilés au grand jour, qui touchent Facebook ou YouTube, ne sont que les expressions naturelles d’un « modèle d’affaires dangereux et socialement corrosif », développé au prix d’une surveillance constante des utilisateurs.

Source : La mauvaise utilisation des données est une caractéristique pas un bug !

YouTube visé par une plainte pour ciblage publicitaire des enfants

23 organisations américaines de défense des droits numériques et de protection de l’enfance viennent de déposer une plainte auprès de la Federal Trade Commission, le régulateur du commerce aux Etats-Unis. Elles y accusent YouTube – et sa maison-mère Google – de collecter, à des fins publicitaires, des données personnelles concernant les jeunes utilisateurs de la plateforme vidéo, enfreignant ainsi le Children’s Online Privacy Protection Act, une loi fédérale qui encadre les sites à destination des moins de 13 ans.

Google amasse ses informations sans en informer au préalable les parents et Google les utilise pour cibler des publicités vers les enfants partout sur internet.

Source : Publicités : YouTube accusé d’avoir illégalement ciblé des enfants

L’Assurance retraite quitte Facebook pour protéger les données de ses assurés

Scandale Cambridge Analytica, suite et pas fin : « Compte tenu des interrogations sur la gestion des données par Facebook », et souhaitant assumer « sa responsabilité en matière de contrôle et de protection de la confidentialité des données » de ses assurés, l’Assurance retraite, qui gère la retraite du régime général de la Sécurité sociale, « désactive sa page Facebook, ouverte depuis 2011 ».

Source : L’Assurance retraite désactive sa page Facebook pour « protéger les données » des assurés

Google multiplie les investissements dans les infrastructures du Net

A l’instar des autres GAFA, Google ne se contente pas de dominer le Net, mais cherche également à en contrôler l’infrastructure de base, en investissant dans la construction de câbles sous-marins à très haut débit. La firme de Mountain View vient ainsi d’annoncer le déploiement du JGA (pour Japan-Guam-Australia), câble de 9500km reliant l’Asie du Sud-Est et l’Australie. C’est le 12ème projet dans lequel investit Google.

Source : Google continue d’investir dans l’infrastructure de base d’Internet

Sous pression, Facebook restreint ses activités de ciblage publicitaire

La firme de Menlo Park va mettre fin sous 6 mois à sa collaboration avec ses courtiers en données. Elle renonce ainsi à fournir aux annonceurs un service de ciblage publicitaire, issu d’un croisement avec ses propres données des quantités colossales d’informations sur les consommateurs agrégées par ces prestataires. Pour autant, cette décision ne met évidemment pas un terme au ciblage publicitaire opéré par le réseau social, qui peut toujours s’appuyer sur ses propres données.

Cette mesure prise en catimini suite au scandale Cambridge Analytica traduit la volonté de l’entreprise de Mark Zuckerberg de retrouver la confiance de ses utilisateurs, confiance que les dernières révélations sur la stratégie de croissance à tout prix de Facebook ne vont pas contribuer à restaurer.

Source :
Sous pression, Facebook tourne le dos aux agrégateurs de données
Facebook, le mémo interne qui crée le malaise

Réseaux sociaux : le début de la fin ?

Dans la foulée du scandale Cambridge Analytica, Facebook est confronté à une série d’appels au boycott qui ne devraient pas être sans effet sur sa base d’utilisateurs. De son côté, Twitter perd aussi des abonnés, dégoûtés par la violence des échanges qui y sont menés.

Ayant rompu une fois de trop le (très relatif) pacte de confiance qui les lie aux internautes, les réseaux sociaux sont-ils susceptibles de disparaître ? Et dans ce cas, qu’adviendra-t-il des milliards de données qui leur ont été confiées ? La juriste Nathalie Devillier, la chercheuse au CNRS Gloria Origgi, et le blogueur Nicolas Vanbremeersch débattent de ces questions.