Altice ne rachètera finalement pas le Portugais Media Capital

Annoncé au début de l’été 2017, le projet de rachat par Altice de Media Capital s’était heurté, il y a quelques semaines, aux réserves émises par l’Autorité de la concurrence portugaise. Ayant renoncé à reformuler son projet pour tenir compte de ces réserves, Altice ne rachètera donc finalement pas le leader de l’audiovisuel portugais.

Source : Au Portugal, Altice ne rachètera finalement pas Media Capital

Nouvelle épreuve de force entre la direction et les syndicats chez SFR

En 2016, les syndicats de SFR avaient signé un « New Deal » avec leur direction, qui s’était engagée, après un plan de départs volontaires qui lui permettait de supprimer 5000 postes, à maintenir les effectifs à 10 000 salariés jusqu’en juin 2019. Mais les démissions se sont ensuite poursuivies… sans remplacement des partants, de sorte que SFR ne compte désormais plus que 9 400 salariés. Anticipant un possible bouleversement du marché, les représentants du personnel souhaitent que leur direction s’engage à maintenir les effectifs actuels jusqu’à fin 2021.

Source : Chez SFR, nouvelle épreuve de force entre la direction et les syndicats

Bouygues Telecom aurait bel et bien tenté de racheter SFR

Bloomberg avait sorti l’information, évidemment démentie, mi-avril… Aujourd’hui, Le Figaro la confirme : « Bouygues Telecom aurait pris contact avec des investisseurs et notamment le fonds CVC Partners pour formuler une offre de rachat » de SFR. L’opération n’a finalement pas abouti, en tous cas pour le moment, car « Patrick Drahi n’a pas le couteau sous la gorge, en dépit de la dette ». Et pourtant,

Tous les acteurs sont d’accord pour dire qu’il y a un opérateur de trop, mais personne n’est d’accord pour vendre.

Source : Selon Le Figaro, Bouygues a essayé de s’emparer de SFR au printemps

Qualité de service d’Internet : l’Arcep planche sur des outils de mesure

Présentant en début de semaine la deuxième édition du rapport de l’Arcep sur l’état d’Internet en France, Sébastien Soriano, son Président, a notamment fait part de sa préoccupation quant à la qualité de service, soulignant le manque de fiabilité des outils existants. Pour pallier cela, il a évoqué la solution d’une API dédiée à la collecte des données, que l’Autorité aimerait pouvoir implémenter dans les différents modèles de box proposés par les opérateurs.

Source : Qualité de service Internet : l’Arcep veut y voir plus clair

Orange-SFR : un rapprochement dans les contenus pour contrer Netflix ?

Afin de pouvoir rivaliser avec Neflix, Orange et SFR envisageraient de fusionner leurs chaînes OCS et Altice Studio. La nouvelle entité disposerait d’un riche catalogue de contenus grâce aux contrats de diffusion conclus avec les chaînes américaines NBCUniversal, Discovery et HBO.

Source : Orange et SFR discutent du rachat d’Altice Studio

Marché des télécoms : un rebattage des cartes ?

Face à un Orange toujours solide, Bouygues Telecom confirme sa renaissance et SFR enraye sa chute, tandis que Free est fragilisé. Et pendant ce temps, l’Arcep n’est plus aussi hostile à une consolidation du marché… De quoi déclencher une nouvelle partie de poker menteur entre les quatre opérateurs français ?

Source : Téléphonie : comment Bouygues Telecom a pris sa revanche sur Free

Télécoms : comment l’emploi a été sacrifié sur l’autel de la dérégulation

Les partisans de la réforme du transport ferroviaire nous vantent les vertus d’une ouverture du marché à la concurrence, remède miracle qui permettrait, tout à la fois, de faire baisser les prix, d’améliorer la qualité du service proposé aux voyageurs, et de booster l’emploi et la croissance du secteur.

Les journalistes du magazine Basta ! ont souhaité faire le bilan de deux décennies françaises de dérégulation, en visualisant ses effets sur les tarifs, sur l’emploi, ou encore sur les investissements. Ils ont logiquement commencé par le secteur des télécoms, souvent pris comme exemple d’une ouverture à la concurrence réussie :

  • pour les baisses tarifaires, c’est un grand oui  !
  • pour les investissements, ça va également.
  • pour le développement de l’emploi, en revanche, avec près de 45 000 postes supprimés en un peu moins de 20 ans, on repassera…

Source : Dans les télécoms, l’emploi et les conditions de travail sacrifiés sur l’autel de la libéralisation

Consolidation du marché français des télécoms : l’Arcep adoucit sa position

Hostile à toute opération de consolidation du marché français des télécoms durant ces deux dernières années, le président de l’Arcep Sébastien Soriano semble avoir adouci sa position, qu’il justifiait par la crainte d’un gel des projets d’investissement des opérateurs. Les millésimes 2016 et 2017 ayant battu tous les records dans ce domaine, le voilà rassuré ! Dans le cadre de la publication de l’Observatoire des marchés de l’Arcep (que nous analyserons en détail dans quelques jours), il a donc (enfin) concédé que son « message de fermeture totale » ne pouvait « plus être pertinent ».

Source : Télécoms : la possibilité d’une consolidation fait son grand retour

Aux Etats-Unis, T-Mobile rachète (enfin) Sprint

Après quatre années de négociations intermittentes et deux tentatives de mariage avortées, T-Mobile US s’est mis d’accord avec son concurrent Sprint pour racheter ce dernier pour un montant de 26 milliards de dollars. Cette consolidation du marché américain de la téléphonie mobile, aujourd’hui contrôlé par quatre grands opérateurs qui concentrent plus de 90% des abonnés, reste soumise à l’approbation, loin d’être acquise, des autorités de la concurrence.

Source : Aux Etats-Unis, Sprint et T-Mobile se disent « oui »

Xavier Niel rachète l’opérateur sénégalais Tigo

Saga Africa Holdings Limited : c’est le nom du consortium, co-piloté par Xavier Niel, qui vient de racheter le deuxième opérateur télécoms sénégalais, qui contrôle environ 25% du marché, contre un peu plus de 50% pour Orange. Pour développer ses parts de marché, Tigo devrait appliquer les recettes du fondateur de Free qui ont déjà fait leurs preuves ailleurs : hausse des débits et baisse des prix.

Source : Xavier Niel investit dans l’opérateur télécoms sénégalais Tigo

Retour à trois opérateurs ? Des rumeurs qui troublent le marché

La semaine dernière, l’agence Bloomberg a fait état d’un possible intérêt de Bouygues pour SFR, relançant, une fois encore, la machine à rumeurs concernant une consolidation du marché français. Si les intéressés ont démenti, cette perspective n’a pas manqué d’agiter l’écosystème français des télécoms.

Source : La consolidation des télécoms, une perspective qui trouble le marché

SFR devra renoncer à ses conditions générales en pattes de mouche

Condamné en 2016 par le tribunal de grande instance de Paris pour 22 clauses abusives et/ou illicites dans ses contrats, SFR vient de voir son appel rejeté, 3 clauses supplémentaires ayant même été sanctionnées.

La cour d’appel a par ailleurs dénoncé la manière dont les conditions générales d’abonnement et d’utilisation de SFR étaient présentées à la clientèle : la taille de la police d’écriture retenue pour les rédiger « rendait quasiment impossible leur lecture », empêchant le consommateur d’en prendre correctement connaissance avant de signer…

Source : La justice rappelle à l’ordre SFR car ses conditions générales sont écrites trop petit

Les piliers du plan d’Alain Weill pour relancer SFR

Alain Weill, P-DG d’Altice France, vient de présenter son plan pour faire rebondir l’opérateur télécom, après la tourmente endurée en 2017. Il compte pour cela sur une direction expérimentée, un service client réorganisé, une politique commerciale simplifiée et une offre de contenus remodelée.

Source : Les quatre piliers du plan d’Alain Weill pour relancer SFR

Orange : « c’est d’abord notre stratégie qui explique notre conquête d’abonnés »

Pour Fabienne Dulac, la patronne d’Orange France, qui vient d’être nommée Directrice générale adjointe du Groupe, l’opérateur ne se contente pas de profiter des difficultés de SFR, mais séduit des abonnés, avant tout grâce à ses investissements dans les réseaux et à sa qualité de service.

Source : « Orange recrute des clients chez SFR, mais pas seulement »