Quand les mutations sociales font évoluer l’espace de travail

Travail à distance et plus flexible, recours accru aux freelances, développement de la collaboration et de la co-création : autant d’évolutions prévisibles pour les années à venir, qui devraient s’accompagner, entre autres, d’une transformation de l’espace de travail, comme le montre l’étude mondiale récemment dévoilée par Fujitsu.

Source : L’évolution de l’espace de travail enclenchée par les mutations sociales

Les Chief Freelance Officers sont-ils les DRH de demain ?

Aujourd’hui, les entreprises externalisent un nombre croissant de tâches en s’appuyant sur le travail de freelances. Comment collaborent-elles avec ces travailleurs ? Comment adaptent-elles leur organisation et leur management en conséquence ? Cet article fait le point.

Source : Mutation du travail : les Chief Freelance Officers sont-ils les DRH de demain ?

Données personnelles : les GAFA « manipulent » (encore) les utilisateurs

Conséquence du Règlement général sur la protection des données, entré en vigueur le 25 mai dernier, nous avons vu fleurir, sur les écrans de nos ordinateurs et smartphones, des pop-ups nous invitant à vérifier, voire à modifier, les paramètres relatifs à nos données personnelles.

Mais quand on y regarde de plus près, comme l’a fait l’agence norvégienne de défense des consommateurs, on s’aperçoit que certaines entreprises, au hasard Facebook, Google et Microsoft, font tout (paramétrages par défaut, designs orientés, termes flous, messages inquiétants, labyrinthes de navigation) pour « pousser les utilisateurs à choisir des options intrusives pour la vie privée ».

Source : Données personnelles : Facebook, Google et Microsoft accusés de « manipuler » les utilisateurs

Les syndicats face à la défiance des salariés

Une fois encore, une étude, ici le Baromètre du dialogue social, réalisé par le Centre de recherches politiques de Sciences Po, en partenariat avec l’association Dialogues, vient nous rappeler le peu de crédit dont bénéficient les organisations syndicales dans l’esprit de la majorité des salariés français : 35% seulement leur font confiance (soit à peine plus que le score obtenu par les médias…), et 30% considèrent que leur action est efficace…

Source : Baromètre du dialogue social, mai-juin 2018

L’Arcep s’interroge sur l’avenir de la TNT, en recul

La part relative de la TNT parmi les modes de consommation de la télévision ne cesse de se réduire au profit de modes de diffusion alternatifs de la télévision, via les réseaux haut et très haut débit.

C’est le constat, prévisible, dressé cette semaine par le régulateur des télécoms, qui ouvre une consultation publique sur l’avenir de la TNT.

Source : Le régulateur des télécoms anticipe la fin de la TNT : la 5G en embuscade

IA au travail : les Français plus réticents que leurs voisins

Perte de pouvoir d’achat, diminution des embauches, baisse de la sécurité de l’emploi… Les Français redoutent l’impact de l’intelligence artificielle sur leur travail, selon une étude d’Ipsos pour le Boston Consulting Group. A l’inverse, « les pays les plus avancés » dans le développement de l’IA, comme les Etats-Unis ou la Chine, se montrent les plus positifs quant à ses conséquences sur le travail.

Source : Intelligence artificielle au travail : les Français sont plus réticents que leurs voisins

L’impact des fragilités des salariés sur les entreprises

Entraves financières, contraintes en tant qu’aidant, maladie grave, perte de sens, difficulté à concilier vie professionnelle et vie personnelle… Les fragilités des salariés, qu’elles soient d’origine personnelle ou professionnelle, impactent l’activité des entreprises : 56 % des salariés déclarent en connaître actuellement au moins une, tandis que 91 % des dirigeants d’entreprise estiment employer au moins un salarié dans une telle situation, selon l’étude du groupe de protection sociale Malakoff Médéric.

Source : Le COMPTOIR mm de la nouvelle entreprise de Malakoff Médéric présente les résultats de son étude sur les situations de fragilité des salariés

Quels sont les effets des algorithmes sur la concurrence ?

Voilà une question qui préoccupe l’Autorité française de la concurrence et son homologue allemande, qui viennent de lancer une étude sur cette thématique. A suivre…

Les algorithmes sont sources de nombreuses opportunités pour l’économie, par exemple en favorisant les services innovants, réduisant les coûts de recherche et facilitant l’optimisation des stocks. Pour autant, ils peuvent également être porteurs d’effets potentiellement anticoncurrentiels.  En effet, dans un contexte d’interactions stratégiques, ils pourraient faciliter la collusion et servir de support à la réalisation d’ententes. Par ailleurs, il pourrait y avoir des interdépendances entre les algorithmes et le pouvoir de marché des entreprises les utilisant. Cela peut aboutir à la création de barrières additionnelles à l’entrée des marchés.

Source : Les effets des algorithmes sur la concurrence préoccupent en France et en Allemagne

L’ascenseur social, en panne en France et dans le monde

Selon l’étude mondiale publiée la semaine dernière par l’organisation de coopération et de développement économique (OCDE), il faudrait en moyenne cinq générations – et même six en France – pour que les enfants de familles modestes parviennent à se hisser au niveau du revenu moyen. Et l’organisation internationale de mettre en évidence l’énorme impact économique de cette très faible mobilité intergénérationnelle.

Source : Ascenseur social en France : l’OCDE sonne l’alarme

Caméras au travail : quand le salarié accepte ce qui ulcère le citoyen

Les projets d’installation de caméras sur la voie publique donnent généralement lieu à des débats enflammés autour de la protection des libertés individuelles de l’individu-citoyen. En revanche, leur utilisation au sein de l’entreprise semble mieux acceptée par l’individu-salarié. C’est sans doute parce que ce dernier n’a, le plus souvent, pas vraiment le choix, et… qu’il fait plus confiance à son entreprise qu’à l’Etat, estime, dans cette tribune, Caroline Diard, professeure à l’Ecole de Management de Normandie.

Source : Caméras au travail : une question de confiance

Le dialogue social, parent pauvre de la RSE

La récente étude de Vigeo Eiris, agence d’analyse des entreprises sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, passe en revue les engagements et les dispositifs mis en place par 2400 entreprises cotées de 63 pays, pour assurer l’effectivité du dialogue social. Le bilan n’est pas brillant, même si nombre d’entreprises françaises figurent au tableau d’honneur (24 dans les 50 premières, dont Orange, 27ème et seul acteur du secteur des télécoms).

Source : Le dialogue social, parent pauvre de la responsabilité sociale des entreprises

La Cour des Comptes critique (encore) le financement du plan France Très Haut Débit

Après avoir lancé une alerte, début 2017, sur les risques d’un important dérapage des coûts du plan France Très Haut Débit, la Cour des Comptes persiste et dénonce, dans son Rapport sur le budget de l’Etat en 2017, une gestion « contestable », une structure budgétaire « très discutable » et des pratiques qui « s’éloignent des grands principes du droit budgétaire »…

Source : Très haut débit : le financement fait tiquer la Cour des comptes

Intelligence artificielle : quel impact réel sur nos économies ?

Une courte mais enrichissante interview, dans laquelle l’économiste Thierry Philipponnat, Directeur du think tank Institut Friedland, remet un point sur le I d’IA, battant en brèche le double fantasme d’une intelligence artificielle qui engendrerait une croissance économique extraordinaire et/ou une disparition totale du travail.

1968-2018 : ce qui a changé dans le monde du travail

A l’occasion du cinquantenaire de mai 68, Les Décodeurs du Monde ont réalisé une série d’articles sur les évolutions de la société française. Après l’étude des mœurs et schémas familiaux et celle des conditions de vie, voici un zoom, chiffres à l’appui, sur les transformations des conditions économiques et sociales.

Pour sa part, La Tribune identifie 7 grandes mutations du monde du travail, analysées en profondeur.

Enfin, Le Figaro s’interroge sur l’héritage des « Accords de Grenelle », 50 ans leur ratification par le gouvernement Pompidou et les syndicats.

Macron ou le mépris à l’égard des corps intermédiaires ? Un problème plus complexe

A lire, cette très stimulante analyse, signée par Guy Groux, directeur de recherche associé au Centre de recherches politiques de Sciences Po, concernant les rapports entre le gouvernement Macron et les corps intermédiaires. Allant au-delà du simple constat d’un mépris des partenaires sociaux par l’exécutif, elle pointe du doigt la nécessaire évolution du rôle des corps intermédiaires et de leur rapport avec l’Etat, au regard du contexte politique et social actuel.

Source : Macron ou le mépris à l’égard des corps intermédiaires ?