SFR veut faire changer les règles pour le déploiement de la fibre dans les immeubles

Aujourd’hui, lors du déploiement de la fibre dans un immeuble, c’est Orange qui se charge des travaux des « derniers mètres », pour éviter un défilé de chacun des quatre opérateurs dans les parties communes. Mais SFR voudrait casser cette organisation, et soutient un amendement sur mesure – déjà rejeté par le Sénat, mais représenté à l’Assemblée – au projet de loi sur l’Evolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Elan). De quoi donner des idées à Bouygues Telecom et Free… et contribuer à ralentir les déploiements en créant un flou réglementaire !

Source : SFR veut faire changer les règles pour la fibre optique

Fibre dans les campagnes : les opérateurs alternatifs à l’offensive

Pendant longtemps, les offres d’Internet très haut débit des grands opérateurs nationaux se limitaient aux grandes villes et aux zones les plus peuplées de l’Hexagone. Désormais, les territoires ruraux constituent également des réservoirs de clientèle prisés par les opérateurs. Pour y proposer des offres, ils s’appuient sur les Réseaux d’initiative publique (RIP) déployés par les opérateurs spécialisés, TDF et Covage pour Bouygues Telecom, Covage pour SFR, et Axione pour Free.

Source : Fibre : SFR se branche au réseau de Covage dans les RIP

Très haut débit : Orange et SFR parviennent à un accord

Après des mois de lutte à couteaux tirés sur la question de la couverture des villes moyennes, Orange et SFR ont enfin trouvé un compromis. L’accord de 2011, contesté par SFR, concédait à l’opérateur historique la couverture en Très haut débit de 90% des foyers ces territoires. Conclu sous la pression du gouvernement, au détriment d’Orange qui a pris sa part du travail et des investissements dans le déploiement de la fibre, le nouvel accord permettra à SFR de raccorder 20% des foyers.

Source : Orange et SFR parviennent à un accord dans le très haut débit

La Cour des Comptes critique (encore) le financement du plan France Très Haut Débit

Après avoir lancé une alerte, début 2017, sur les risques d’un important dérapage des coûts du plan France Très Haut Débit, la Cour des Comptes persiste et dénonce, dans son Rapport sur le budget de l’Etat en 2017, une gestion « contestable », une structure budgétaire « très discutable » et des pratiques qui « s’éloignent des grands principes du droit budgétaire »…

Source : Très haut débit : le financement fait tiquer la Cour des comptes

L’Internet Très Haut Débit par ondes radio va faire ses débuts en France

Parmi les solutions poussées par le gouvernement et l’Arcep pour palier l’impossibilité manifeste de fibrer l’ensemble du territoire français d’ici à 2022, figurent les technologies hertziennes. Impossible à déployer dans les régions difficiles d’accès et offrant des débits souvent inférieurs à 30 Mb/s, le Très Haut Débit radio, qui exploite la norme 4G fixe, propose une stabilité de débit appréciable, qui peut en faire une alternative crédible à la fibre.

Cette technologie devrait être mise en oeuvre pour la première fois dans les mois à venir en Seine-et-Marne, pour fournir du très haut débit à 142 communes qui n’en disposent pas actuellement.

Source : Très Haut débit : la « 4G fixe » (TD-LTE) fait ses premiers pas officiels

Europe : une régulation assouplie pour stimuler l’investissement dans la fibre ?

Le Parlement européen et les États membres de l’Union européenne se seraient entendus, de manière informelle, sur une loi à venir qui permettrait aux opérateurs historiques de bénéficier d’un allègement de la régulation en cas de co-investissement avec leurs concurrents dans des réseaux très haut débit.

Source : Bruxelles veut pousser les opérateurs à investir plus dans la fibre

Pour être heureux au boulot, il faut mettre moins de 40 minutes dans son trajet domicile-travail

Source : Pour être heureux au boulot, il faut mettre moins de 40 minutes dans son trajet domicile-travail

Dans un monde qui semble basculer dans le tout virtuel, cette série d’études de l’Ifop (à retrouver ici) nous rappelle fort justement que les réalités physiques ont la vie dure !

Moralité : bien choisir le lieu d’implantation de ses bureaux et tout organiser pour réduire les temps de transport des salariés bénéficie collectivement aux salariés et à l’entreprise. Si on ajoute que cela a également une incidence sur la pollution et l’empreinte carbone, on comprend que c’est une stratégie gagnante pour toute la population, et qu’il convient de s’en occuper sérieusement, dans les entreprises comme pour l’aménagement du territoire. Le télétravail ne résoudra pas tous les problèmes, quoiqu’on en puisse rêver.

Couverture 4G : vers une alliance entre Orange et Free Mobile ?

Pour satisfaire aux nouvelles obligations de couverture 4G imposées aux opérateurs par le gouvernement et l’Arcep, Free devrait consentir des investissements très importants. Sans doute trop importants, au moment où l’opérateur est confronté à des difficultés. Aussi, dans la lignée de son accord d’itinérance 2G/3G avec Orange, Free envisagerait de mutualiser le déploiement de son réseau 4G avec l’opérateur historique. Une nécessité pour l’un, une manne pour l’autre. De quoi démarrer des négociations après l’été ? A suivre.

Source : Orange et Free songent à s’allier

Quel impact du numérique sur le développement des zones rurales ?

Pour répondre à cette question, le gouvernement a confié à deux députés une mission sur « les conditions de l’innovation et l’impact des nouvelles technologies et du numérique pour favoriser le développement des territoires ruraux ».

Source : Le gouvernement lance une mission sur le rôle du numérique pour développer la campagne

Le volet numérique du rapport Borloo sur les banlieues

L’ancien ministre Jean-Louis Borloo vient de remettre au gouvernement un rapport sur les banlieues. Ce dernier comporte plusieurs dispositions concernant le numérique. Il préconise notamment la création de 200 campus dans l’Hexagone, pour favoriser la formation, l’accès à l’emploi, ou encore le lien avec les services publics. Une proposition intéressante, pour tenter de résorber une fracture vécue comme une violence par les exclus du numérique.

Source : Rapport Borloo sur les banlieues : ce qu’il contient pour le numérique

Très haut débit par satellite : accord entre Eutelsat, Orange et Thales

Alors que, jusqu’ici, Orange ne voulait pas entendre parler d’une solution satellitaire pour réduire la fracture numérique dans les zones isolées et difficiles d’accès, l’opérateur a finalement été convaincu par des conditions commerciales bien plus avantageuses que celles de la proposition initiale d’Eutelsat. Ce dernier commande donc à Thales Alenia Space le satellite Konnect VHTS. Les services de télécommunications par satellite qui pourront ainsi être mis en œuvre à partir de 2021 seront distribués, respectivement, par Orange sur les marchés européens grand public où l’opérateur est présent, et par Thales, qui fournira des services de connectivité aux gouvernements.

Source : Fracture numérique : l’accord inespéré entre Eutelsat, Orange et Thales

La réattribution des fréquences mobiles devrait profiter à Free

Dans le cadre du New Deal négocié en début d’année par le gouvernement, le régulateur et les opérateurs, ces derniers ont obtenu, en échange d’une accentuation de leurs efforts dans la couverture mobile du territoire, de ne pas avoir à payer pour le renouvellement de leurs fréquences. Mais il va quand même y avoir un nouveau partage, pour lequel l’Arcep vient de lancer une consultation publique, afin de déterminer les modalités de réattribution, qui devraient être favorables à Free.

Les procédures d’appel à candidatures pour l’attribution des fréquences en bandes 900, 1800 et 2100 MHz tiennent également compte de l’objectif d’exercice d’une concurrence effective et loyale sur le marché mobile, en visant la mise en place de conditions d’accès équitable au spectre pour l’ensemble des sociétés intéressées. Le projet de décision prévoit ainsi la possibilité de nouvelles répartitions du spectre entre les lauréats notamment dans les bandes 900 et 2100 MHz, dans lesquelles les opérateurs Orange, SFR et Bouygues Telecom ont aujourd’hui 2 à 3 fois plus de fréquences que Free Mobile.

Source : Couverture 4G : la réattribution des fréquences profitera à Free Mobile

Google multiplie les investissements dans les infrastructures du Net

A l’instar des autres GAFA, Google ne se contente pas de dominer le Net, mais cherche également à en contrôler l’infrastructure de base, en investissant dans la construction de câbles sous-marins à très haut débit. La firme de Mountain View vient ainsi d’annoncer le déploiement du JGA (pour Japan-Guam-Australia), câble de 9500km reliant l’Asie du Sud-Est et l’Australie. C’est le 12ème projet dans lequel investit Google.

Source : Google continue d’investir dans l’infrastructure de base d’Internet

Orange : « c’est d’abord notre stratégie qui explique notre conquête d’abonnés »

Pour Fabienne Dulac, la patronne d’Orange France, qui vient d’être nommée Directrice générale adjointe du Groupe, l’opérateur ne se contente pas de profiter des difficultés de SFR, mais séduit des abonnés, avant tout grâce à ses investissements dans les réseaux et à sa qualité de service.

Source : « Orange recrute des clients chez SFR, mais pas seulement »

Les prochains défis réseaux d’Orange

Alors que cette année s’annonce cruciale pour les déploiements de réseaux en France, entre les premiers tests sur la 5G, la poursuite de la couverture du territoire en 4G, une technologie également envisagée comme alternative à la fibre, voici une interview de Laurent Benatar, directeur technique d’Orange.

Source : 4G, 5G : les prochains défis réseaux d’Orange