Stéphane Richard : « la consolidation des télécoms est souhaitable »

Invité du Club de l’économie du Monde, le P-DG d’Orange y a notamment (ré)affirmé :

Je reste convaincu que la taille du marché français et l’importance des investissements à réaliser dans les années qui viennent, pour terminer le déploiement de la fibre optique et préparer la 5G, rendent difficile la viabilité de quatre opérateurs.

Source : Pour le PDG d’Orange, « la consolidation des télécoms est souhaitable »

Altice ne rachètera finalement pas le Portugais Media Capital

Annoncé au début de l’été 2017, le projet de rachat par Altice de Media Capital s’était heurté, il y a quelques semaines, aux réserves émises par l’Autorité de la concurrence portugaise. Ayant renoncé à reformuler son projet pour tenir compte de ces réserves, Altice ne rachètera donc finalement pas le leader de l’audiovisuel portugais.

Source : Au Portugal, Altice ne rachètera finalement pas Media Capital

FdJ, ADP, Engie : l’Etat lance son programme de privatisations

Le gouvernement souhaite qu’une partie de ses participations dans la Française des Jeux, les Aéroports de Paris et Engie soit vendue pour lui permettre de financer des mesures d’innovation et de recentrer son portefeuille sur les seuls actifs considérés comme essentiels. La future loi Pacte, qui permettra cette opération, sera présentée lundi prochain en Conseil des ministres.

Orange est donc épargné, et nous nous en réjouissons.

Sources :
Française des jeux, ADP et Engie : l’Etat lance son programme de privatisations
Privatisations : de quoi l’Etat est-il (encore) propriétaire ?

La justice américaine approuve la fusion AT&T-Time Warner

Condamnée par l’administration Trump, la méga-fusion à 85 milliards de dollars de l’opérateur AT&T et du groupe de médias Time Warner a obtenu le feu vert de la justice américaine. Après l’annonce du projet de fusion entre T-Mobile et Sprint, voilà un autre important mouvement sur le marché américain, en pleine restructuration, des télécoms et des médias. Et ce n’est sans doute pas fini…

Sources :
La justice américaine donne son accord à la fusion d’AT&T et de Time Warner
AT&T et Time Warner : une méga-fusion qui en appelle d’autres

Bouygues Telecom aurait bel et bien tenté de racheter SFR

Bloomberg avait sorti l’information, évidemment démentie, mi-avril… Aujourd’hui, Le Figaro la confirme : « Bouygues Telecom aurait pris contact avec des investisseurs et notamment le fonds CVC Partners pour formuler une offre de rachat » de SFR. L’opération n’a finalement pas abouti, en tous cas pour le moment, car « Patrick Drahi n’a pas le couteau sous la gorge, en dépit de la dette ». Et pourtant,

Tous les acteurs sont d’accord pour dire qu’il y a un opérateur de trop, mais personne n’est d’accord pour vendre.

Source : Selon Le Figaro, Bouygues a essayé de s’emparer de SFR au printemps

Orange met la main sur Business & Decision

Initié au printemps 2017, le rapprochement entre Orange Business Services et Business & Decision est pratiquement bouclé : l’opérateur a annoncé en début de semaine avoir acquis 59,10% du capital de l’entreprise spécialisée dans l’étude de données et le conseil, après avoir obtenu l’aval des autorités de régulation.

Source : Orange met la main sur Business & Decision

Le rachat du groupe portugais Media Capital par Altice remis en cause

Annoncé au début de l’été 2017, le projet de rachat par Altice du leader portugais de l’audiovisuel Media Capital semble sérieusement compromis, après les réserves émises par l’Autorité de la concurrence portugaise.

Source : Le rachat de Media Capital par Altice compromis

Marché des télécoms : un rebattage des cartes ?

Face à un Orange toujours solide, Bouygues Telecom confirme sa renaissance et SFR enraye sa chute, tandis que Free est fragilisé. Et pendant ce temps, l’Arcep n’est plus aussi hostile à une consolidation du marché… De quoi déclencher une nouvelle partie de poker menteur entre les quatre opérateurs français ?

Source : Téléphonie : comment Bouygues Telecom a pris sa revanche sur Free

Consolidation du marché français des télécoms : l’Arcep adoucit sa position

Hostile à toute opération de consolidation du marché français des télécoms durant ces deux dernières années, le président de l’Arcep Sébastien Soriano semble avoir adouci sa position, qu’il justifiait par la crainte d’un gel des projets d’investissement des opérateurs. Les millésimes 2016 et 2017 ayant battu tous les records dans ce domaine, le voilà rassuré ! Dans le cadre de la publication de l’Observatoire des marchés de l’Arcep (que nous analyserons en détail dans quelques jours), il a donc (enfin) concédé que son « message de fermeture totale » ne pouvait « plus être pertinent ».

Source : Télécoms : la possibilité d’une consolidation fait son grand retour

Aux Etats-Unis, T-Mobile rachète (enfin) Sprint

Après quatre années de négociations intermittentes et deux tentatives de mariage avortées, T-Mobile US s’est mis d’accord avec son concurrent Sprint pour racheter ce dernier pour un montant de 26 milliards de dollars. Cette consolidation du marché américain de la téléphonie mobile, aujourd’hui contrôlé par quatre grands opérateurs qui concentrent plus de 90% des abonnés, reste soumise à l’approbation, loin d’être acquise, des autorités de la concurrence.

Source : Aux Etats-Unis, Sprint et T-Mobile se disent « oui »

Bruxelles inflige à Altice une amende de plus de 120 millions d’euros

Après les 80 millions d’euros d’amende infligés fin 2016 par l’Autorité française de la concurrence pour fusion anticipée de SFR avec Virgin Mobile, c’est cette fois la Commission européenne qui vient de sanctionner Altice, à hauteur de 124,5 millions d’euros. En cause, une fusion trop rapide avec Portugal Telecom, suite à son rachat en 2015.

Source : Rachat de Portugal Telecom : Altice écope d’une amende de 124,5 millions d’euros

Xavier Niel rachète l’opérateur sénégalais Tigo

Saga Africa Holdings Limited : c’est le nom du consortium, co-piloté par Xavier Niel, qui vient de racheter le deuxième opérateur télécoms sénégalais, qui contrôle environ 25% du marché, contre un peu plus de 50% pour Orange. Pour développer ses parts de marché, Tigo devrait appliquer les recettes du fondateur de Free qui ont déjà fait leurs preuves ailleurs : hausse des débits et baisse des prix.

Source : Xavier Niel investit dans l’opérateur télécoms sénégalais Tigo

Etats-Unis : T-Mobile et Sprint reparlent encore fusion

Voilà un serpent de mer qui refait périodiquement surface depuis 4 ans : cinq mois après l’échec des dernières négociations, les états-majors des deux opérateurs mobiles américains auraient repris leurs discussions concernant une possible fusion de leurs activités.

Source : Télécoms : aux États-Unis, Sprint et T-Mobile songent (encore) à se marier

e-santé : Orange rachète Enovacom

Orange Business Services, la branche entreprises de l’opérateur historique, vient d’annoncer avoir signé un accord pour l’acquisition de Enovacom, éditeur marseillais de logiciels dédiés à la e-santé, qui viendra renforcer l’activité de Orange Healthcare.

sant

Source : e-Santé: Orange met la main sur l’entreprise marseillaise Enovacom

Orange exclut toute expansion géographique en Europe

C’est Gervais Pellissier, le Directeur général délégué d’Orange, qui l’affirme, « la consolidation en Europe n’est pas à l’agenda ». L’opérateur n’a pas l’ambition de s’étendre hors des huit pays européens (France, Espagne, Pologne, Belgique, Luxembourg, Roumanie, Moldavie et Slovaquie) où il est présent. Sur ce périmètre, en revanche, il reste à l’affût d’éventuelles opportunités de se renforcer, notamment en Belgique et en Roumanie.

Source : Orange exclut toute expansion géographique en Europe