Danone va associer ses 100 000 salariés à sa gouvernance

D’ici un an, chacun des 100 000 salariés de Danone va recevoir une action de l’entreprise, et sera consulté pour participer aux choix stratégiques du groupe à l’horizon 2030, selon le principe « Une personne, une voix, une action », comme l’explique le P-DG Emmanuel Faber :

Dans les douze mois qui viennent, les salariés exprimeront leur point de vue. L’innovation est d’accepter de construire l’agenda 2020-2030, de poser les curseurs, à partir de la voix de chacun. Nous organisons nos propres états généraux de l’alimentation, dont les conclusions seront présentées lors de l’assemblée générale 2019. Avant l’AG, chaque salarié recevra une action de Danone, qui lui donnera droit à toucher un dividende que nous multiplierons.

Source : Emmanuel Faber, PDG de Danone : « Nous mettons fin au mode de décision pyramidal »

A quoi servent les entreprises ?

En janvier dernier, l’Institut de l’Entreprise présentait une enquête menée par Elabe et intitulée « A quoi servent les entreprises ? ».

Les entreprises sont perçues par les Français comme ayant un très fort impact sur leurs parties prenantes et, au-delà, sur les quartiers, villes et régions dans lesquelles elles sont implantées ainsi que sur les citoyens dans leur ensemble. Les Français expriment également de fortes attentes vis-à-vis des entreprises sur des domaines essentiels de leur vie – comme la création d’emploi, l’amélioration des conditions de travail, l’insertion des jeunes et l’employabilité.

Cette intensité nouvelle des attentes envers les entreprises révèle qu’aux yeux des Français, la responsabilité de l’entreprise s’étend bien au-delà des dimensions strictement économiques et financières. Les résultats de l’étude dessinent explicitement les contours de l’entreprise telle que l’espèrent les Français : soucieuse des problématiques sociales, sociétales et environnementale, combinant les avantages de la grande entreprise et de la PME, développant l’employabilité  des collaborateurs et l’emploi des jeunes, instaurant un partage des profits qu’ils percevraient comme plus équitable, accordant une place plus importante pour les salariés dans les instances de gouvernance.

De nombreuses entreprises jouent déjà un rôle de premier plan sur ces différents  sujets. Mais l’image de l’entreprise dans son ensemble reste structurellement grevée par le fossé entre les Français les plus favorisés – qui ont une image de l’entreprise plutôt positive – et les Français les moins favorisés qui ont une perception plus négative, teintée de méfiance voire de colère. L’étude dessine donc en creux un questionnement sur l’utilité sociale de l’entreprise et le besoin de renforcer la connaissance des actions d’intérêt général menées par les entreprises.

Source : A quoi servent les entreprises ?

RGPD : ce qui va changer pour les particuliers

Le Règlement général sur la protection des données personnelles sera applicable partout en Europe à partir du 25 mai. Véritable bouleversement pour les entreprises, le RGPD sera moins visible pour les particuliers, notamment en France où le droit est déjà relativement protecteur.

Source : RGPD : ce qui change pour les particuliers

Loi « avenir professionnel » : des mesures pour les travailleurs « ubérisés » ?

La protection sociale des travailleurs « ubérisés » va-t-elle enfin s’améliorer ? Il semblerait, en tout cas, que le gouvernement et plusieurs députés de la majorité veuillent ajouter des mesures allant dans ce sens dans le projet de loi « avenir professionnel », qui sera examiné à l’Assemblée nationale à partir de fin mai. Dans ce cadre, des discussions auraient été discrètement ouvertes il y a plusieurs semaines entre les services de la ministre du Travail et les principales plates-formes numériques actives en France (Uber, Deliveroo, etc.). A suivre.

Source : L’exécutif plaide pour une protection sociale des travailleurs « ubérisés »

Telecom Italia : Vivendi n’est plus maître à bord

Lors de l’Assemblée générale de Telecom Italia, qui s’est déroulée en fin de la semaine dernière, Elliott, fonds américain « vautour » a décroché dix des quinze sièges au Conseil d’administration de l’opérateur historique italien. Un camouflet pour le géant français des médias, qui perd ainsi son contrôle sur le groupe.

Source : Contrôle de Telecom Italia : Vivendi défait par Elliott

Stéphane Richard reconduit à la tête d’Orange pour 4 ans

Réunie en fin de semaine dernière, l’Assemblée générale des actionnaires d’Orange a validé la décision prise par le Conseil d’administration fin février : 88,62% des actionnaires ont voté en faveur du renouvellement du mandat de Stéphane Richard à la tête de l’opérateur historique.

Source : Orange : les actionnaires renouvellent le mandat de Stéphane Richard

Quel impact du numérique sur le développement des zones rurales ?

Pour répondre à cette question, le gouvernement a confié à deux députés une mission sur « les conditions de l’innovation et l’impact des nouvelles technologies et du numérique pour favoriser le développement des territoires ruraux ».

Source : Le gouvernement lance une mission sur le rôle du numérique pour développer la campagne

L’Europe divisée sur la taxation des GAFA

Dans sa croisade pour la taxation des géants du Net au niveau européen, la France n’avait pas réussi à obtenir un pourcentage d’imposition supérieur à 3% de leurs revenus. Bruno Le Maire, le ministre français des Finances, espérait que cette avancée, somme toute modeste, pourrait être entérinée début 2019, au plus tard. Las, lors de la dernière rencontre des ministres européens des Finances, le Luxembourg, Malte, la République tchèque et l’Irlande ont exprimé leur opposition à ce projet, qui doit être approuvé à l’unanimité des Etats membres.

Source : L’Europe divisée sur la taxation des Gafa défendue par la France

Aux Etats-Unis, T-Mobile rachète (enfin) Sprint

Après quatre années de négociations intermittentes et deux tentatives de mariage avortées, T-Mobile US s’est mis d’accord avec son concurrent Sprint pour racheter ce dernier pour un montant de 26 milliards de dollars. Cette consolidation du marché américain de la téléphonie mobile, aujourd’hui contrôlé par quatre grands opérateurs qui concentrent plus de 90% des abonnés, reste soumise à l’approbation, loin d’être acquise, des autorités de la concurrence.

Source : Aux Etats-Unis, Sprint et T-Mobile se disent « oui »

Projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » : présenté, brocardé

En fin de semaine dernière, la ministre du travail, Muriel Pénicaud, a présenté au conseil des ministres son projet de loi visant à transforme en profondeur l’assurance-chômage, la formation professionnelle et l’apprentissage. Non content de mécontenter les partenaires sociaux et de soulever nombre de questions de la part des acteurs de terrain, ce projet s’est attiré les foudres du Conseil d’Etat, qui pointe des difficultés, en particulier sur le volet consacré à l’assurance-chômage, et invite le gouvernement à revoir sa copie.

Sources :
Ce que contient la loi Formation, apprentissage, assurance chômage présentée ce 27 avril
Formation, apprentissage : le projet de loi Pénicaud 2 soulève encore beaucoup de questions
Réforme de l’assurance chômage : le gouvernement doit retoucher sa copie

Comment maintenir dans l’emploi les personnes malades ou en situation de handicap ?

Organisées la semaine dernière, les Assises du maintien dans l’emploi ont permis d’évoquer des pistes pour éviter la désinsertion professionnelle des salariés porteurs d’une affection ou d’un handicap.

Sources :
Comment maintenir dans l’emploi les personnes malades ou handicapées ?
Malade et menacé de licenciement, « c’est la double peine »

Orange et Bouygues Telecom sanctionnés par la DGCCRF

« Les opérateurs communiquaient systématiquement leurs tarifs de manière incomplète en n’intégrant pas le coût de la location de la box dans la somme mise en avant : le prix porté d’emblée à la connaissance du consommateur n’était pas le prix total qu’il devait effectivement payer », se justifie la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Avertis en août dernier de leur non-conformité avec la législation relative à l’information sur les prix, les deux opérateurs ont tardé corriger le tir et vont en payer… le prix : 315 000 euros chacun.

Source : La répression des fraudes impose une amende à Orange et Bouygues Telecom

Le volet numérique du rapport Borloo sur les banlieues

L’ancien ministre Jean-Louis Borloo vient de remettre au gouvernement un rapport sur les banlieues. Ce dernier comporte plusieurs dispositions concernant le numérique. Il préconise notamment la création de 200 campus dans l’Hexagone, pour favoriser la formation, l’accès à l’emploi, ou encore le lien avec les services publics. Une proposition intéressante, pour tenter de résorber une fracture vécue comme une violence par les exclus du numérique.

Source : Rapport Borloo sur les banlieues : ce qu’il contient pour le numérique

Orange confirme ses bons résultats, portés par ses offres de convergence

L’opérateur a présenté hier ses résultats pour le 1er trimestre 2018. La croissance de 2% de son chiffre d’affaires (2,1% en France) vient valider la stratégie mise en place par le Groupe, autour de la convergence de ses offres fixe et mobile.

Source : Orange: la convergence entre fixe et mobile porte ses fruits, surtout en France