Suicides à France Télécom : vers un procès pour « harcèlement moral »

Enfin ! Près de 9 ans après l’engagement des poursuites pénales, les magistrats instructeurs en charge du dossier des suicides de France Télécom viennent de rendre une ordonnance de renvoi devant le Tribunal correctionnel de la personne morale France Télécom, de son ancien patron Didier Lombard, ainsi que six autres dirigeants de l’époque.

A l’origine de cette procédure pour laquelle elle est partie civile, la CFE-CGC Orange « se félicite de cette décision » mais « regrette cependant que le chef d’homicide involontaire n’ait pas été retenu » par les juges.

Reste maintenant à savoir quand cette affaire sera jugée…

Source : Suicides à France Télécom : un procès pour « harcèlement moral »

France TV, TF1 et M6 veulent contrer l’ogre Netflix avec Salto

Après plusieurs années de discussions, des groupes médias « unissent leurs forces pour bâtir une nouvelle plateforme OTT » (pour Over the top, c’est-à-dire accessible via Internet) de vidéo en ligne, baptisée Salto. Mais de nombreuses questions demeurent concernant cette offre.

Sources :
France Télévisions, TF1 et M6 vont créer une plate-forme commune de vidéo en ligne pour contrer Netflix
Salto : les nombreuses inconnues du concurrent de Netflix par France TV, M6 et TF1

FdJ, ADP, Engie : l’Etat lance son programme de privatisations

Le gouvernement souhaite qu’une partie de ses participations dans la Française des Jeux, les Aéroports de Paris et Engie soit vendue pour lui permettre de financer des mesures d’innovation et de recentrer son portefeuille sur les seuls actifs considérés comme essentiels. La future loi Pacte, qui permettra cette opération, sera présentée lundi prochain en Conseil des ministres.

Orange est donc épargné, et nous nous en réjouissons.

Sources :
Française des jeux, ADP et Engie : l’Etat lance son programme de privatisations
Privatisations : de quoi l’Etat est-il (encore) propriétaire ?

La justice américaine approuve la fusion AT&T-Time Warner

Condamnée par l’administration Trump, la méga-fusion à 85 milliards de dollars de l’opérateur AT&T et du groupe de médias Time Warner a obtenu le feu vert de la justice américaine. Après l’annonce du projet de fusion entre T-Mobile et Sprint, voilà un autre important mouvement sur le marché américain, en pleine restructuration, des télécoms et des médias. Et ce n’est sans doute pas fini…

Sources :
La justice américaine donne son accord à la fusion d’AT&T et de Time Warner
AT&T et Time Warner : une méga-fusion qui en appelle d’autres

La neutralité du Net aux Etats-Unis, c’est fini

Suite au vote de la Commission fédérale des communications au mois de décembre dernier, le principe de neutralité du Net aux Etats-Unis a été officiellement enterré hier. Les fournisseurs d’accès américains ont dorénavant les mains libres pour bloquer ou prioriser le trafic dans leurs offres. Mais la polémique autour de cette décision contestée est encore loin d’être éteinte.

Source : Aux Etats-Unis, la neutralité du Net prend officiellement fin

Vigilance : Démarchages trompeurs « Mise en conformité RGPD » | CNIL

alertefr.pngQuelques jours après l’entrée en application du règlement européen, la CNIL appelle une nouvelle fois à la vigilance et rappelle que des démarchages peu scrupuleux proposant une mise en conformité « clé en main » ne se font pas à son initiative ou avec son soutien.

Source : Vigilance : Démarchages trompeurs « Mise en conformité RGPD » | CNIL

Orange met la main sur Business & Decision

Initié au printemps 2017, le rapprochement entre Orange Business Services et Business & Decision est pratiquement bouclé : l’opérateur a annoncé en début de semaine avoir acquis 59,10% du capital de l’entreprise spécialisée dans l’étude de données et le conseil, après avoir obtenu l’aval des autorités de régulation.

Source : Orange met la main sur Business & Decision

Le gouvernement dévoile son projet de réforme de l’audiovisuel public

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a dévoilé hier les premières propositions de réforme de l’audiovisuel public. S’attachant à moderniser l’offre tout en faisant des économies, elles incluent le lancement d’un média jeunesse en lieu et place de la chaîne France 4, qui ne sera plus diffusée que sur le numérique, ou encore le rapprochement de France 3 et France Bleu, afin de renforcer les programmes régionaux.

Source : Audiovisuel public : les pistes d’une réforme ultrasensible

Droits TV du football français : Canal+ expulsé !

Diffuseur historique du championnat français, Canal+ n’a pu remporter aucun des lots mis aux enchères par la Ligue Professionnelle de Football pour la période 2020-2024. La chaîne à péage va donc quitter l’aire de jeu, investie par un nouvel entrant, le groupe audiovisuel espagnol Mediapro, qui remporte les trois principaux lots. beIN Sports sauve son camp en remportant un lot, tandis que Free fait une entrée surprise en s’adjugeant un lot digital.

Source :
Ligue 1 : Canal + expulsé !
Quelle issue pour Canal+ après la perte des droits de la L1 ?

RGPD : premières plaintes contre les géants du Web

Il n’aura pas fallu attendre longtemps. Sitôt le Règlement général sur la protection des données (RGPD) entré en vigueur, NOYB (pour None of your business), l’ONG de défense de la vie privée de l’activiste autrichien Max Schrems, a déposé quatre plaintes contre des entreprises du numérique, auprès des autorités de protection des données personnelles de Belgique (pour Instagram), d’Allemagne (WhatsApp), d’Autriche (Facebook) et de France (Android). L’ONG estime que ces entreprises forcent les internautes à consentir à leurs politiques de confidentialité.

En France, La Quadrature du Net a déposé des plaintes collectives, rassemblant les noms de près de 12 000 personnes, contre Google, Apple, Facebook, Amazon et LinkedIn, les accusant d’exploiter de manière illégale les données personnelles de leurs utilisateurs.

Et ce n’est sans doute que le début…

Source : RGPD : de premières plaintes ont été déposées

RGPD : nouveaux droits pour les uns, nouveaux devoirs pour les autres

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) entre officiellement en vigueur ce vendredi en Europe. Concrètement, il confère de nouveaux droits ou renforce les droits existants pour l’ensemble des citoyens européens, imposant une série de nouvelles obligations aux entreprises, variables selon leurs tailles et l’usage qu’elles font des données. En voici un tour d’horizon.

Source : RGPD : quels sont vos nouveaux droits ?

Tech for Good : Emmanuel Macron a reçu les géants du numérique

Après Versailles en début d’année, c’est à l’Elysée et à Matignon qu’Emmanuel Macron avait convié hier une soixantaine d’acteurs de la high-tech mondiale pour les convaincre de s’engager en faveur des « biens communs » (éducation, emploi, santé…) sur le sol français, dans le cadre de l’opération « Tech for Good ». De nombreuses annonces y ont été faites, à l’instar de l’engagement d’IBM de créer 1800 emplois en France… où il a enchaîné trois plans sociaux entre 2013 et 2016, supprimant ainsi plus de 1600 postes.

Au-delà des susceptibilités des acteurs français non invités à cet évènement, il est difficile de ne pas adhérer au discours de ceux qui reprochent au Président français de servir la soupe aux géants américains du Net, via une belle opération de communication. Ces derniers ne sont, d’habitude, pas si pressés de servir le bien commun, mais plutôt leurs propres intérêts, s’enrichissant dans notre pays sans véritable contribution, ni à la création d’emplois ni à la création d’une quelconque richesse pour l’Etat, comme en témoigne leur ingéniosité pour pratiquer l’évasion fiscale.

Source : Sommet Tech for Good : les annonces des grands patrons reçus par Emmanuel Macron

Mark Zuckerberg au Parlement européen : beaucoup de questions, peu de réponses

Appelé à témoigner devant le Parlement européen suite au scandale Cambridge Analytica, le fondateur de Facebook a (encore) présenté ses excuses, mais a surtout botté en touche sur de nombreuses questions, bien aidé par un format d’audition, semble-t-il, inadapté. Il a néanmoins annoncé un renforcement des investissements de Facebook dans la sécurité, et une augmentation des effectifs de la société en Europe.

Par ailleurs, Mark Zuckerberg a annoncé que son réseau social était « apte à respecter pleinement » le Règlement général sur la protection des données, qui entrera en vigueur ce 25 mai. [Mise à jour du 25 mai 2018] A l’inverse de Microsoft et Apple, Facebook n’avait a priori pas pour projet d’appliquer le RGPD de façon mondiale, mais il a finalement décidé in extremis de s’aligner.

Source : Face au Parlement européen, Facebook se dit compatible avec le RGPD

Etats-Unis : le Sénat vote (symboliquement) le maintien de la neutralité du Net

Hier, le Sénat américain a voté en faveur d’un maintien de la neutralité du Net, une décision visant à renverser celle prise par la Commission fédérale des communications (FCC) en fin d’année dernière. Mais ce vote ne devrait être que symbolique, l’annulation de la décision de la FCC devant être validée par la Chambre des représentants, puis par le président Donald Trump… un scénario très peu probable.

Source : Sursaut inespéré aux États-Unis en faveur de la neutralité du net