Débat présidentiel : les contrevérités et exagérations des cinq candidats

Souvent très pertinente, la rubrique du Monde « Les Décodeurs » remet quelques points sur les i suite au débat présidentiel d’hier au soir, réfutant quelques affirmations à l’emporte-pièce, à l’instar de celle de François Fillon sur le supposé faible temps de travail des Français, déjà évoqué dans ces colonnes il y a quelques mois.

Source : Débat présidentiel 2017 : les petites et grosses intox des cinq candidats

Les livreurs à vélo veulent s’organiser collectivement pour engager le dialogue avec les plates-formes

Pour protester contre leurs conditions de travail, leur faible rémunération et pour dénoncer « un salariat déguisé », les livreurs à vélo ont engagé cette semaine leur premier mouvement social collectif.

Source : UberEats, Deliveroo, Foodora…des livreurs appellent à une « déconnexion massive »

La performance, une norme qui ne vous veut pas que du bien

Vous êtes-vous déjà demandé ce que pourrait être l’exploit d’un Alekseï Stakhanov à notre époque ? Répondre à 192 000 emails (des vrais, pas l’envoi en masse d’une invitation) en 8h, ce qui ferait 400 mails à la minute ? Développer 76 applications from scratch lors d’un hackathon ? Accomplir 315 tâches sur l’Amazon Mechanical Turk en 24h et gagner 37,5$ ? Passer 3 jours et 3 nuits d’affilée à décortiquer des listings et des tableaux financiers pour finaliser une opération de fusion-acquisition pour une banque internationale ?

Une rafraîchissante tribune d’Aurialie Jublin, co-pilote du projet Digiwork à la Fing, et l’une des intervenantes de notre Université d’été 2015, synthétisée dans notre ouvrage « Enjeux de la numérisation de nos vies ».

Source : La performance, une norme qui ne vous veut pas que du bien

Le burn-out sera-t-il un jour reconnu comme maladie professionnelle ?

La proposition est en tout cas sur la table, à l’initiative d’un groupe de députés qui a planché sur le syndrome d’« épuisement professionnel », rendant un rapport, qui montre le burn-out comme une réalité en manque de reconnaissance.

Source : Le burn-out sera-t-il reconnu comme maladie professionnelle ?

Numérique : des programmes encore assez flous

Des représentants des candidats Benoît Hamon, Emmanuel Macron et François Fillon ont débattu hier du volet numérique de leurs programmes respectifs, évoquant des thématiques comme le cadre réglementaire, le financement de l’innovation, la formation, ou encore la transformation du monde du travail. A moins de deux mois du premier tour des élections, c’est la première fois qu’ils abordent cette question… avec timidité.

Source : Quel est le programme numérique des candidats à la présidentielle ?

Vers des organisations du travail humaines : l’entreprise libérée

Une passionnante série d’articles d’Hubert Guillaud, rédacteur en chef d’InternetActu.net, qui explore le modèle de l’entreprise libérée.

Sources :
Vers des organisations du travail humaines (1/3) : croyez-vous dans l’intelligence collective ?
Vers des organisations du travail humaines (2/3) : organisées ou libérées ?
Vers des organisations du travail humaines (3/3) : peut-on appliquer le modèle au-delà de l’entreprise ?

Comment Pôle emploi négocie son « virage digital »

Dans cette émission de Décideurs TV, est interviewé Laurent Stricher, directeur des systèmes d’informations de Pôle Emploi. Le numérique améliore-t-il le fonctionnement du marché du travail ? Quelle est la stratégie numérique de Pôle Emploi ? Est-elle efficace ? Autant de questions auxquelles les journalistes et leur invité tentent de répondre.

Bill Gates propose de taxer les robots qui travaillent à la place des humains

Une activité hier exercée par un humain est désormais accomplie par un robot ? Alors ce robot doit être taxé à la même hauteur que le revenu du travailleur auparavant. C’est la position défendue par Bill Gates.

Source : Bill Gates entend taxer les robots qui prennent des emplois

A quelques mois de la Présidentielle, quelles visions et attentes pour les Français concernant le travail ?

Sollicité par LCP pour cerner les attentes des Français face aux échéances électorales à venir, Harris Interactive a publié, fin janvier, une étude portant sur leurs perceptions à l’égard du travail en France, sur leurs conditions de travail, et sur leurs attentes en termes de réformes pour améliorer ces dernières.

Au final, les interviewés expriment une vision globalement assez sombre des conditions de travail dans le pays, et affirment majoritairement que les propositions des candidats sur cette thématique seront un critère déterminant pour leur vote à l’élection présidentielle. Ils se montrent favorables à un certain nombre des propositions de réforme présentées, en particulier celles qui agissent sur le levier financier, la majorité se déclarant en revanche opposés à l’instauration d’un revenu universel ou à la suppression des 35 heures.

Source : Les Français et la présidentielle de 2017 – Troisième vague d’enquête : La réforme du travail

Ça se passe en Europe : Le nombre de stages en Italie a explosé, Europe

Source : Ça se passe en Europe : Le nombre de stages en Italie a explosé, Europe

En lien avec l’article précédent : c’est aussi l’un des effets de la mondialisation et de la libéralisation intensive de nos économies. La flexibilité maximale pour les entreprises, que les syndicats patronaux réclament à cor et à cri, se traduit par la précarisation et la paupérisation progressive d’un nombre de plus en plus importants de travailleurs (de l’ubérisation aux stagiaires en entreprises).

Est-ce vraiment cela, la « valeur travail » revendiquée par les tenants de l’ultra-libéralisme ?

Des salariés d’une entreprise belge badgent via une puce RFID implantée sous leur peau

« Enfouie, dans la chair de leur main, la mini puce à la taille d’un grain de riz. Elle coûte 100 euros et contient uniquement vos données personnelles », relate la RTBF.

Source : Belgique : des salariés se font implanter une puce électronique sous la peau

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...