Déploiement THD : un nouvel impôt qui passe mal

En fin de semaine dernière, les députés ont voté un amendement au projet de loi de finances 2017, qui vise à élargir au câble et à la fibre le périmètre de l’Imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (IFER), jusqu’alors limité aux lignes de cuivre. Cette nouvelle taxe passe mal auprès des opérateurs concernés par le déploiement THD, comme en témoigne le communiqué de la FIRIP (Fédération des industriels des réseaux d’initiative publique).

Peut-on à la fois demander aux opérateurs d’investir davantage dans la fibre optique et créer une nouvelle taxe sur cette même technologie ?

Source : Déploiement THD : nouvelles taxes en vue sur la fibre et le câble

Bruxelles met la pression à l’Arcep sur la régulation d’Orange dans la fibre

Après les échanges houleux du début de l’année, les relations entre l’Arcep et Orange au sujet du déploiement de la fibre sur le territoire français semblent s’être apaisées. De fait, le régulateur ne souhaite logiquement pas décourager, par une réglementation trop contraignante, les initiatives de l’opérateur historique qui reste, de loin, le plus gros investisseur français en matière de réseaux.

Mais voilà que, par le biais d’un courrier, la Commission européenne invite le gendarme des télécoms à mettre en place de véritables « obligations réglementaires (…) pour donner aux opérateurs tiers la possibilité de concurrencer Orange à armes égales ». De quoi redéterrer la hache de guerre ?

Source : Fibre : Bruxelles invite l’Arcep à se montrer très strict avec Orange

Orange « plus fort qu’il y a huit ans », estime Stéphane Richard

En campagne pour son renouvellement à la tête de l’opérateur historique, Stéphane Richard promet notamment de poursuivre sa stratégie d’investissements dans les réseaux, mais se montre, en revanche, prudent quant à sa stratégie d’acquisition de contenus.

Source : « Orange est plus fort qu’il y a huit ans », plaide Stéphane Richard

En ralliant la Firip, Orange montre son soutien au Plan THD du gouvernement

L’opérateur historique vient d’annoncer qu’il rejoignait la Fédération des industriels des réseaux d’initiative publique (Firip), organisme rassemblant les acteurs qui déploient et opèrent les réseaux très haut-débit dans les zones les moins peuplées du territoire français. Seul grand opérateur membre de la Firip, Orange rappelle ainsi qu’il soutient le Plan THD du gouvernement… s’opposant ainsi à la stratégie d’isolement de SFR.

Source : En ralliant la Firip, Orange fait un pied-de-nez à SFR

Fibre optique : alliance inédite entre Orange et Free

Orange vient de remporter l’appel d’offres pour l’équipement en fibre optique du département de la Mayenne, devant cinq concurrents. Une des raisons de cette victoire a été la présence aux côtés de l’opérateur historique de… Free, dans le cadre d’un partenariat noué pour l’occasion. « Les habitants auront donc le choix dès le début entre deux opérateurs nationaux, Orange et Free, une première en France », a souligné Olivier Richefou, le président du Conseil départemental de Mayenne.

Source : Fibre optique : alliance inédite entre Orange et Free

THD : Orange « pas favorable » à une nouvelle répartition des déploiements

Par la voix de Pierre Louette, son Directeur général délégué, l’opérateur historique réagit à la proposition de l’Arcep. Opposé à la renégociation du « contrat de droit privé » qu’il a signé avec SFR en 2011 pour le déploiement de la fibre optique dans les zones moyennement denses, il affirme qu’Orange respectera ses engagements, « juridiquement contraignants ».

Source : Très haut débit : Orange fusille l’idée d’un repartage des déploiements

THD : L’Arcep rend son avis au Sénat

Quelles sont les conditions pour atteindre les objectifs du plan France Très Haut Débit ? Quel accueil faire à la proposition de SFR de « fibrer » seul la France ? Sébastien Soriano, le Président de l’Arcep s’est efforcé de répondre à ces deux questions sur lesquelles le Sénat l’avait saisi durant l’été.

S’inquiétant des retards de déploiement de la fibre dans les villes et territoires moyennement denses, il a appelé de ses vœux une nouvelle répartition de ces zones (actuellement 80% pour Orange et 20% pour SFR) entre les opérateurs, pour « utiliser toutes les volontés d’investissements qui se manifestent en ce moment ».

Par ailleurs, le Président de l’Arcep est venu freiner les ambitions de SFR de fibrer seul le territoire français.

La volonté [de SFR] d’investir dans les zones les plus rurales n’est acceptable que si cela se fait en plein accord avec les porteurs de projet de Réseaux d’initiative publique, ce qui signifie pas de débauchage, d’intimidation ou de double déploiement sans concertation.

Source : Très haut débit : l’Arcep veut un « repartage » des zones moyennement denses

Arcep : vers un nouvel encadrement des tarifs du dégroupage ?

Pour inciter les opérateurs alternatifs à accélérer leur transition technologique vers la fibre, le régulateur se propose de réformer les tarifs d’accès à la boucle locale sur la période 2018-2020, avec d’abord une baisse (9,31€ mensuels par ligne en 2018 contre 9,45€ actuellement), puis une augmentation progressive (9,41€ en 2019 et 9,51€ en 2020). Par ailleurs, afin d’accompagner la migration des abonnements vers le très haut débit, l’Autorité propose également d’abaisser de 15€ à 5€ le tarif des frais de résiliation du dégroupage total.

L’Arcep vient de lancer une consultation publique portant sur ce projet, ouverte jusqu’au 6 novembre. A suivre…

Source : Baisses et hausse en vue pour l’accès à l’ADSL

Quatre orientations pour l’aménagement numérique du territoire

Le gouvernement a publié la semaine dernière les grandes orientations de sa stratégie d’aménagement numérique des territoires. Ces dernières s’appuient sur quatre grands axes : garantir à l’ensemble des foyers un accès au « bon haut débit » dès 2020, accélérer la dynamique du plan France Très Haut Débit, généraliser une couverture 4G rapide et de qualité pour tous les Français, simplifier les déploiement via une adaptation de la réglementation et mieux informer les utilisateurs.

Source : Très haut débit : 4 orientations pour remettre la France sur les rails

Stéphane Richard : « Les télécoms doivent devenir multiservices »

La santé de l’opérateur historique, le déploiement du très haut débit et l’initiative solitaire de SFR, l’évolution des marchés français et européen des télécoms, ou encore son avenir à la tête d’Orange : Stéphane Richard fait le point, interviewé par Les Echos.

Stéphane Richard : « Les télécoms doivent devenir multiservices »

Très Haut Débit : l’UFC Que choisir dénonce un objectif « illusoire »

Alors que le gouvernement Macron poursuit toujours l’objectif d’une généralisation du Très Haut Débit en France d’ici à 2022, mais ne paraît visiblement pas prêt à investir pour cela, l’UFC-Que Choisir rend publique une étude dans laquelle elle affirme que l’objectif du plan France Très Haut Débit est complètement « illusoire », et que le rythme de déploiement actuel des réseaux ne permettrait de l’atteindre qu’en 2035, soit… avec 13 ans de retard.

Source : Transition vers le très haut débit L’inadmissible amplificateur de la fracture numérique !

Très Haut Débit : l’AVICCA fermement opposée au projet de SFR

Après la réaction sceptique du secrétaire d’Etat au Numérique Mounir Mahjoubi au projet de SFR de fibrer seul l’ensemble du territoire, l’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel (AVICCA) réagit plus vivement en s’opposant catégoriquement à cette initiative. Dans le cadre des 43 propositions qu’elle a adressées au gouvernement pour l’aider à préparer sa feuille de route en matière de Très Haut Débit, elle estime que « se fier aux seules annonces d’acteurs privés compromettrait gravement l’atteinte des objectifs fixés », et entend signifier aux opérateurs « qu’ils franchiraient une ligne rouge en dupliquant des réseaux FttH et en déstabilisation des projets et RIP FttH ».

De son côté, SFR ne se laisse pas impressionner par ces retours peu favorables, affirmant même que « les déploiements sont en cours ».

Source : Plan THD : l’AVICCA est fermement opposée à SFR et son projet de fibrer la France seul

Fibre d’entreprise : Orange signe un accord avec Kosc

Apparu il y a moins de deux ans sur le marché des télécoms d’entreprise, Kosc vient de conclure un accord avec Orange, qui lui permettra d’avoir accès aux infrastructures de l’opérateur historique et de pouvoir commercialiser, à compter du 1er janvier prochain, de nouvelles offres de fibre à destination des professionnels.

Voilà un accord qui semble concrétiser la pression du régulateur, soucieux de voir émerger un 3ème acteur sur le marché des télécoms d’entreprise pour concurrencer le duopole Orange-SFR.

Source : Télécoms pour les entreprises : Kosc signe un accord avec Orange

Très haut débit : Stéphane Richard tacle SFR

En marge de la présentation des résultats d’Orange, le P-DG de l’opérateur historique est revenu sur la volonté de SFR de fibrer seul l’ensemble du territoire français, estimant qu’elle n’avait « pas de sens ».

Source : Très haut débit : le PDG d’Orange tacle SFR

Très haut débit : l’Etat pas fan de la stratégie de SFR

Chargé de mettre en place la feuille de route du gouvernement en matière de (très) haut débit, Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, ne cache pas son scepticisme face à la volonté de SFR de fibrer seul tout le territoire français.

(…) lorsque l’on veut avancer plus vite, le big bang, renverser la table n’est pas forcément la meilleure des solutions. (…) Il faut toujours avoir un souci d’efficacité maximale, se demander comment faire mieux. Donc il ne s’agit pas de proposer des réseaux en doublon de ceux des collectivités.

Source : Julien Denormandie : « D’ici 2020, on ne doit plus avoir de fracture numérique, plus d’inégalités dans l’accès à Internet »

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...