Etats-Unis : T-Mobile et Sprint reparlent encore fusion

Voilà un serpent de mer qui refait périodiquement surface depuis 4 ans : cinq mois après l’échec des dernières négociations, les états-majors des deux opérateurs mobiles américains auraient repris leurs discussions concernant une possible fusion de leurs activités.

Source : Télécoms : aux États-Unis, Sprint et T-Mobile songent (encore) à se marier

Très haut débit : fibrer ou ne pas fibrer…

Difficile de ne pas voir un renoncement dans les récents propos de la secrétaire d’Etat à l’économie, Delphine Geny-Stephann :

Choisir la fibre sur 100% du territoire et donc dans les zones les plus reculées me semble prématuré.

Du Plan très haut débit mis en place par le gouvernement Hollande en 2013, qui ambitionnait de proposer la fibre optique à tous les foyers français avant 2022, le gouvernement Macron a glissé, pour les zones les moins accessibles, vers un « mix technologique » transitoire s’appuyant sur des technologies alternatives (4G fixe, VDSL, satellite). Ensuite, a été mis en avant l’objectif de fournir à tous les foyers un « bon haut débit » avant la généralisation du très haut débit. Mais la sortie de la secrétaire d’Etat à l’économie laisse penser que, dans les zones les plus difficiles à couvrir, le recours aux technologies alternatives à la fibre n’aura absolument rien de provisoire…

Source : Fibre optique : les mauvais signaux du gouvernement

De plus en plus sollicitée, la CNIL revendique plus de moyens

Fêtant cette année ses 40 ans, la Commission nationale de l’informatique et des libertés vient de publier son bilan d’activité 2017. Confrontée à une forte inflation du nombre de plaintes reçues durant les dernières années (+8,5% en 2017 par rapport à 2016, +44% depuis 2014) et fortement sollicitée dans le cadre de la mise en place du Règlement Général sur la Protection des Données, l’institution, par la voix de sa Présidente Isabelle Falque-Pierrotin, se plaint de moyens insuffisants.

Source : Face à des missions étendues, la CNIL revendique plus de moyens

Très haut débit par satellite : accord entre Eutelsat, Orange et Thales

Alors que, jusqu’ici, Orange ne voulait pas entendre parler d’une solution satellitaire pour réduire la fracture numérique dans les zones isolées et difficiles d’accès, l’opérateur a finalement été convaincu par des conditions commerciales bien plus avantageuses que celles de la proposition initiale d’Eutelsat. Ce dernier commande donc à Thales Alenia Space le satellite Konnect VHTS. Les services de télécommunications par satellite qui pourront ainsi être mis en œuvre à partir de 2021 seront distribués, respectivement, par Orange sur les marchés européens grand public où l’opérateur est présent, et par Thales, qui fournira des services de connectivité aux gouvernements.

Source : Fracture numérique : l’accord inespéré entre Eutelsat, Orange et Thales

La réattribution des fréquences mobiles devrait profiter à Free

Dans le cadre du New Deal négocié en début d’année par le gouvernement, le régulateur et les opérateurs, ces derniers ont obtenu, en échange d’une accentuation de leurs efforts dans la couverture mobile du territoire, de ne pas avoir à payer pour le renouvellement de leurs fréquences. Mais il va quand même y avoir un nouveau partage, pour lequel l’Arcep vient de lancer une consultation publique, afin de déterminer les modalités de réattribution, qui devraient être favorables à Free.

Les procédures d’appel à candidatures pour l’attribution des fréquences en bandes 900, 1800 et 2100 MHz tiennent également compte de l’objectif d’exercice d’une concurrence effective et loyale sur le marché mobile, en visant la mise en place de conditions d’accès équitable au spectre pour l’ensemble des sociétés intéressées. Le projet de décision prévoit ainsi la possibilité de nouvelles répartitions du spectre entre les lauréats notamment dans les bandes 900 et 2100 MHz, dans lesquelles les opérateurs Orange, SFR et Bouygues Telecom ont aujourd’hui 2 à 3 fois plus de fréquences que Free Mobile.

Source : Couverture 4G : la réattribution des fréquences profitera à Free Mobile

SFR devra renoncer à ses conditions générales en pattes de mouche

Condamné en 2016 par le tribunal de grande instance de Paris pour 22 clauses abusives et/ou illicites dans ses contrats, SFR vient de voir son appel rejeté, 3 clauses supplémentaires ayant même été sanctionnées.

La cour d’appel a par ailleurs dénoncé la manière dont les conditions générales d’abonnement et d’utilisation de SFR étaient présentées à la clientèle : la taille de la police d’écriture retenue pour les rédiger « rendait quasiment impossible leur lecture », empêchant le consommateur d’en prendre correctement connaissance avant de signer…

Source : La justice rappelle à l’ordre SFR car ses conditions générales sont écrites trop petit

La Quadrature du Net porte plainte contre les opérateurs mobiles auprès de la CNIL

Il y a 3 mois, des membres de la Quadrature du Net ont demandé à leur opérateur de téléphonie mobile français de pouvoir accéder aux données personnelles que ces derniers conservent sur eux. N’ayant toujours pas reçu de réponse satisfaisante, l’association de défense des droits et libertés numériques vient de saisir la CNIL en déposant des plaintes contre les quatre opérateurs.

Source : Surveillance généralisée des citoyens : La Quadrature du Net attaque les opérateurs mobiles

Les piliers du plan d’Alain Weill pour relancer SFR

Alain Weill, P-DG d’Altice France, vient de présenter son plan pour faire rebondir l’opérateur télécom, après la tourmente endurée en 2017. Il compte pour cela sur une direction expérimentée, un service client réorganisé, une politique commerciale simplifiée et une offre de contenus remodelée.

Source : Les quatre piliers du plan d’Alain Weill pour relancer SFR

Altice va se séparer de son activité télécoms de gros

Engagées en décembre avec la cession de ses filiales suisses, les opérations de vente d’actifs non stratégiques se poursuivent chez Altice. Le groupe de Patrick Drahi est en effet entré en négociation avec le groupe Tofane Global, spécialiste des services inter-opérateurs internationaux, pour lui céder ses activités de télécoms de gros opérées en Europe (France et Portugal) et dans les Caraïbes (République Dominicaine).

Source : Altice négocie la vente d’activités télécoms de gros avec Tofane

Orange : « c’est d’abord notre stratégie qui explique notre conquête d’abonnés »

Pour Fabienne Dulac, la patronne d’Orange France, qui vient d’être nommée Directrice générale adjointe du Groupe, l’opérateur ne se contente pas de profiter des difficultés de SFR, mais séduit des abonnés, avant tout grâce à ses investissements dans les réseaux et à sa qualité de service.

Source : « Orange recrute des clients chez SFR, mais pas seulement »

Télécoms : le nombre de plaintes des clients reste très élevé

Pas de quoi pavoiser pour les opérateurs après la publication de l’édition 2017 de l’Observatoire des plaintes et insatisfactions de l’Association française des utilisateurs de télécommunications (Afutt) ! Certes, l’augmentation catastrophique du nombre de plaintes enregistrées durant les deux exercices précédents (+18% en 2015, +50% en 2016 !) a été jugulée, mais la hausse se poursuit (+3,2%).

Pour la 3ème année consécutive, SFR conserve le bonnet d’âne, concentrant plus de 55% des plaintes. Tandis que la situation de Bouygues se détériore (près de 15% des plaintes contre 11% en 2016), celle de Free s’améliore (un peu plus de 9% des plaintes contre 11,5 en 2016), la part d’Orange restant stable (avec un peu moins de 14% des plaintes).

Source : Télécoms : le nombre de plaintes de clients reste élevé

Orange enterre la hache de guerre avec TF1, Canal+ signe une trêve

Ils sont enfin intervenus ! En milieu de semaine, l’Arcep, par la voix de Sébastien Soriano, son président, se prononçait, sans vraiment prendre parti, à propos du bras de fer opposant TF1 à Canal+, Orange et Free : rappelant que le contrat passé par TF1 avec l’Etat « prévoit que tous les Français doivent bénéficier de cette chaîne gratuitement », il jugeait qu’il fallait entendre le « cri d’alarme » de la filiale du groupe Bouygues, qui voit son modèle économique menacé par les nouveaux acteurs du numérique, et reconnaissait l’existence d’un « trou dans la raquette », la loi n’interdisant pas une rémunération…

Le gouvernement et le CSA se sont, eux, montrés nettement plus fermes avec… Canal+, sommé de rétablir le signal de TF1, coupé en fin de semaine dernière. La chaîne à péage a obtempéré, ne rétablissant cependant le signal que pour les clients satellitaires. Elle va par ailleurs faire un geste supplémentaire en l’ouvrant à tous ses abonnés à l’occasion du concert des Enfoirés, diffusé ce soir sur TF1. Mais, en cette fin de semaine, rien n’est réglé entre les deux groupes audiovisuels : les dirigeants de Canal+ s’estiment confortés dans leur position, et ne sont pas prêt à payer pour des programmes gratuits, s’appuyant en cela sur le « nouvel accord de distribution global » annoncé hier par Orange et TF1.

Car, ça y est, la hache de guerre est enterrée entre les deux groupes, Orange ayant accepté de payer, non pour les chaînes gratuites de TF1, mais pour ses services à valeur ajoutée. Si le montant de l’accord n’a pas été dévoilé, l’opérateur aurait accepté de verser « bien moins » que les 15 millions d’euros par an réclamés par le groupe audiovisuel.

Orange dévoile son nouveau Comité exécutif

L’opérateur historique a dévoilé hier la composition de l’équipe de direction qui va accompagner Stéphane Richard dans son troisième mandat. Comptant plus de femmes que le précédent, plus représentatif des implantations étrangères du groupe et de ses nouvelles activités, ce nouveau Comité exécutif compte 7 nouveaux entrants sur 15 membres.

Source : Grand remaniement du comité exécutif d’Orange

Après Canal+, Orange et Free prêts à « couper TF1 »

En coupant le signal de diffusion des chaînes du Groupe TF1 auprès de ses abonnés, Canal+ a peut-être bien trouvé « l’arme fatale » dans la guerre qui l’oppose au groupe de médias : les audiences des émissions-phares de TF1 sont en baisse… et, avec elles, la cotation du groupe en bourse.

Et voilà que Free et Orange se disent prêts à emboîter le pas de la chaîne à péage…

Source :
Le blocage de Canal+ pèse sur les audiences de TF1, Free en embuscade
Après Canal+, Stéphane Richard, le PDG d’Orange « se dit prêt à couper TF1 »

Altice USA a profité de la réforme fiscale américaine

Altice USA fait partie des gagnants de la réforme fiscale mise en oeuvre par le gouvernement Trump fin 2017 : la baisse des taux d’imposition sur les sociétés lui aurait permis d’économiser 2,4 milliards de dollars ! La filiale américaine du groupe de Patrick Drahi a ainsi pu dégager un bénéfice net de 2,25 milliards de dollars au quatrième trimestre 2017. Elle devrait profiter de cette manne pour accélérer dans le déploiement de la fibre optique.

Source : Altice USA peut remercier Trump

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...