Dissensions et scission au sein de la communauté Bitcoin

Pour permettre à la cryptomonnaie de passer à l’échelle supérieure en supportant davantage de transactions, une partie de la communauté a décidé de prendre son indépendance en créant une nouvelle Blockchain, Bitcoin Cash. Les sécessionnistes font appel au procédé hard fork, qui nécessite une intervention humaine, faisant ainsi une entorse aux principes mêmes de la communauté Bitcoin.

Source : La communauté du Bitcoin fait scission pour un désaccord de fond

Orange renoue avec la croissance en France, tandis que SFR peine à reconquérir ses clients

Les résultats du 1er semestre 2017 publiés par Orange en fin de semaine dernière font apparaître une croissance, certes modeste (+0,5%) mais réelle, de son chiffre d’affaires en France sur le 2ème trimestre, une première depuis 2009 !

Dans le même temps, SFR a enregistré un recul de son chiffre d’affaires en France au 2ème trimestre 2017 (-0,4%), qui témoigne de sa difficulté à reconquérir ses clients en dépit d’investissements massifs dans les réseaux et les contenus.

Sources :
Orange poursuit sa croissance au 2e trimestre, même en France
SFR peine à reconquérir ses clients

Des éléments déterminants pour la reconduction de Stéphane Richard à la tête d’Orange

La possible cession de la participation de l’Etat dans le capital de l’opérateur historique, le lancement à venir d’Orange Bank et les relations du P-DG d’Orange avec l’Elysée pourraient influer sur le destin de Stéphane Richard.

Source : Orange : la triple inconnue de la reconduction de Stéphane Richard

Pour Orange, la consolidation du marché des télécoms n’est plus d’actualité

Dans un entretien au Financial Times, Stéphane Richard estime que la possibilité d’un passage de quatre à trois acteurs en France s’est aujourd’hui envolée. A ses yeux, Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free ont désormais d’autres priorités.

Source : Pour Orange, la consolidation des télécoms n’est plus d’actualité

Manifestation des employés de Portugal Telecom contre les projets d’Altice

Des milliers de salariés de Portugal Telecom ont manifesté à Lisbonne en fin de semaine dernière, pour protester contre des transferts de postes vers d’autres entités du groupe Altice, qui a racheté l’opérateur historique portugais fin 2014.

Certaines méthodes ne changent décidément jamais, que l’on soit d’un côté ou de l’autre des Pyrénées…

Source : Des milliers de salariés de Portugal Telecom protestent contre Altice

SFR prépare le lancement d’Altice Bank pour 2019

Après Orange, SFR se lance à son tour dans les services bancaires. Selon les informations du Parisien, Altice a déposé une demande d’agrément auprès de la Banque centrale européenne, et recherche un partenaire innovant, en vue d’un lancement entre la fin 2018 et le printemps 2019.

Source : SFR aura sa banque d’ici 2019

Toujours plus de convergence pour les opérateurs français

En ce début de semaine, deux annonces marquantes sont venues illustrer la stratégie de convergence télécoms-médias des deux principaux opérateurs français.

C’est d’abord SFR qui a fixé au 22 août le lancement d’Altice Studio, sa chaîne dédiée aux séries et au cinéma.

Ensuite, c’était au tour d’Orange de dévoiler diverses nouvelles autour de sa stratégie de contenus : la création d’une division dédiée Orange Content, le renforcement de ses liens avec Canal Plus via une offre commerciale exclusive proposée aux clients fibre de l’opérateur, un accord avec UGC Images autour de la production, et un partenariat avec la Fnac autour du livre numérique.

Sources :
SFR va bientôt lancer sa chaîne de séries et de cinéma
Stratégie de contenus : Orange renforce ses liens « soft » avec Canal Plus

Microsoft va supprimer plusieurs milliers de postes

Chez les GAFA aussi, on sacrifie des emplois sur l’autel de la digitalisation ! Ainsi, Microsoft prévoit de se séparer de 3000 à 5000 employés, appartenant principalement à ses services commerciaux et essentiellement localisés en dehors des Etats-Unis.

Source : Microsoft confirme la suppression de milliers de postes dans le monde

Flexibilité du travail : quand les discours des économistes s’opposent

Voilà les interviews de trois économistes qui portent chacun un regard très différent sur l’impact d’un renforcement de la flexibilité du travail sous l’effet des modifications à venir du Code du travail.

Gilbert Cette, professeur d’économie associé à l’Université d’Aix-Marseille, estime que plus de flexibilité engendrera plus de créations d’emplois.

Anne Eydoux, chercheuse au Centre d’études de l’emploi et du travail et maîtresse de conférences au CNAM, affirme que la flexibilité du travail n’améliorera pas la compétitivité des entreprises.

Enfin, Philippe Askenazy, directeur de recherche au CNRS, explique comment la dégradation de la qualité de l’emploi fait baisser la productivité.

Gravity, Skyline : les médias français face aux GAFA

La semaine dernière, se sont succédé deux annonces d’importance pour le marché de la publicité média : tout d’abord, une coalition, menée par les groupes Les Echos et Lagardère Active (Europe 1, Paris Match, Elle…) et composée d’acteurs des médias (M6, Conde Nast, L’Equipe, Prisma, des groupes de presse quotidienne régionale…), de SFR, du distributeur Fnac-Darty et de SoLocal, maison mère des Pages Jaunes, lançait Gravity, une plateforme commune d’achat d’espace publicitaire en ligne. Deux jours plus tard, Le Monde et Le Figaro présentaient leur propre alliance, nommée Skyline.

Dénonçant cette stratégie dans un communiqué, l’association La Quadrature du Net invitait les journalistes de ces groupes « à refuser que leur travail soit associé à la marchandisation de la vie privée de leurs lecteurs ».

Ce n’est pas parce qu’un projet est français et se présente comme une réponse à la captation de données et de valeur opérée par Google et d’autres géants numériques états-uniens qu’il est acceptable. Contrer un mauvais modèle par un mauvais modèle ne rend pas ce dernier vertueux, et l’Alliance Gravity comme Skyline portent en elles à la fois des dangers pour la vie privée et la sécurité des données personnelles des Français (comme tout silo centralisateur de données personnelles), et une inquiétante absence de vision d’avenir.

Sources :
Publicité: les éditeurs de presse s’allient contre Google et Facebook
« Le Monde et Le Figaro lancent une place de marché privée commune »
Gravity, Skyline : les groupes de presse s’alignent sur les géants du Web pour exploiter la vie privée de leur lectorat

La Banque Postale met la main sur KissKissBankBank, pionnier du crowdfunding

Le pionnier du financement participatif en France est racheté par son partenaire de longue date, une acquisition qui s’inscrit dans la stratégie de développement digital de la Banque Postale.

Sources :
La Banque Postale met la main sur le pionnier du crowdfunding KissKissBankBank
Vincent Ricordeau, fondateur de KissKissBankBank : « Nous allons disrupter la Banque Postale de l’intérieur »

GAFA : quand l’entreprise devient une « ville dans la ville »

Les géants de la tech rivalisent d’inventivité pour transformer leurs sièges sociaux en « villes dans la ville », ultramodernes et dotées de toutes les infrastructures d’une cité. L’objectif : stimuler l’innovation en créant les meilleures conditions de travail pour les employés… quitte à totalement casser les frontières entre vie professionnelle et vie privée.

Source : Google, Facebook, Apple : quand l’entreprise devient une véritable « ville dans la ville »

Altice lance l’introduction en Bourse de sa filiale américaine

L’introduction en Bourse d’Altice USA pourrait lui permettre de lever jusqu’à 1,6 milliard de dollars. Grâce au produit de cette opération, la holding de Patrick Drahi entend rembourser une partie de ses dettes, et trouver les moyens de financer de nouvelles acquisitions aux Etats-Unis, dans un secteur en pleine recomposition.

Source : Altice lance l’introduction en Bourse de sa filiale américaine

SFR va accélérer la réduction de ses effectifs

Annoncée l’été dernier, la suppression de 4000 à 5000 postes dans le pôle télécoms de SFR va s’accélérer à partir de début juillet. Un projet d’accord aurait d’ailleurs été signé en ce sens il y a quelques semaines, entre la direction et les syndicats Unsa, CFDT et CFE-CGC, pour entériner la suppression prochaine de 3300 postes via des départs volontaires. Objectif : faire passer le groupe « sous la barre des 10 000 salariés » avant la fin de l’année, c’est-à-dire avec un an et demi d’avance sur le calendrier initial.

Source : SFR : la réduction des effectifs va s’accélérer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...