Présidentielle 2017 : la revanche des instituts de sondage, l’échec du Big Data

Plusieurs entreprises fondant leurs prévisions sur le Big Data annonçaient ces derniers mois des résultats très différents des sondages pour la 1er tour de la Présidentielle. Elles se sont largement trompées.

Source : Filteris, Enigma… Face aux instituts de sondage, la défaite des prévisions « alternatives »

Discriminations au travail : un tableau assez sombre

En fin de semaine dernière, le Défenseur des Droits et l’Organisation Internationale du Travail ont dressé un constat inquiétant dans la 10ème édition de leur Baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi.

L’emploi apparaît comme un milieu particulièrement discriminant, une personne sur deux considérant que les discriminations sont fréquentes au cours d’une recherche d’emploi et une sur trois dans la carrière. Les expériences déclarées par les personnes en activité – en emploi ou chômage – confirment ces représentations puisqu’un tiers de la population active (34 %) rapporte des discriminations liées au sexe, à l’âge, à la grossesse ou la maternité, à l’origine, aux convictions religieuses ou au handicap et à la santé, dans son parcours professionnel au cours des 5 dernières années. (…) Le fait d’être une femme dans le halo de la maternité, d’être un jeune homme d’origine extra-européenne, ou d’être en situation de handicap, apparaissent comme des caractéristiques associées à des taux particulièrement élevés d’expériences d’inégalités de traitement.

Source : Discrimination au travail: une réalité violente

Free devance l’Union Européenne sur la suppression des frais de roaming

La semaine dernière, Xavier Niel laissait entendre que Free aller lancer une nouvelle offre qui « n’allait pas plaire » à ses concurrents. Ce mardi, le trublion des télécoms a annoncé qu’il anticipait la suppression du roaming dans l’Union européenne, prévue pour le 15 juin prochain, l’étendant même à l’Amérique du Nord, à l’Océanie, à Israël, à l’Afrique du Sud et… aux DOM.

Pas de révolution donc, mais une évolution sensible tout de même, qui a déjà suscité la réaction de SFR, qui a lancé hier une offre assez similaire.

Source : Free Mobile : roaming offert toute l’année avec 5 Go de data par mois

Postes de management : les femmes restent pénalisées par les stéréotypes

La dernière étude internationale de Randstad, Workmonitor, révèle à quel point les stéréotypes à l’égard des femmes managers ont la vie dure en entreprise. Ainsi, une grande majorité des salariés, quel que soit leur sexe (67% des hommes et 61% des femmes en France), affirment préférer être dirigés par un manager de sexe masculin. Le plafond de verre est encore bien solide !

Source : Management : le machisme envers les manageuses est-il universel ?

Google et Roland Berger dressent un (contrasté) état des lieux numérique de la France

A quoi mesure-t-on le niveau de numérisation d’un pays ? La question est complexe, et les indicateurs variés… Google France et le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger en analysent 30 pour tenter de dresser un état des lieux numérique de la France.

Source : Etat des lieux numérique de la France – Notre pays face à la nouvelle donne numérique

Mozilla délivre un bulletin de santé d’Internet

Sur un site dédié traduit en plusieurs langues, la fondation Mozilla, chantre du logiciel libre, tente de dresser un bilan complet de « l’état de santé » d’Internet au niveau mondial, à travers l’étude de plusieurs thématiques : l’innovation ouverte, l’inclusion numérique, la décentralisation, la vie privée et la sécurité et l’éducation à Internet. On y trouve des statistiques permettant d’avoir accès aux principaux indicateurs concernant ces thématiques, une analyse sur les points positifs et négatifs relevés, ainsi qu’un pronostic quant aux évolutions à attendre.

Source : Bulletin de santé d’Internet

Fin 2015, près d’un salarié sur cinq était un cadre

Selon une étude de l’APEC, le nombre de cadres du secteur privé a augmenté de façon continue et régulière sur les cinq dernières années (+5,2% entre 2010 et 2015), tandis que les effectifs de l’ensemble des salariés alternaient entre croissance et décroissance selon les années.

Source : A la fin de 2015, près d’un salarié sur cinq est cadre

La France indemnise-t-elle mieux les chômeurs que ses voisins ?

La comparaison des régimes européens d’assurance chômage est un exercice délicat, tant les règles varient d’un pays à l’autre.

Source : La France indemnise-t-elle mieux les chômeurs que ses voisins ?

Les décryptages des « Décodeurs » sont toujours très intéressants. Et comme dirait l’autre, un peu de social, ça peut pas faire de mal…

Le secteur des télécoms en 5 graphiques : notre analyse des données Arcep

Le régulateur des télécoms vient de mettre à jour le fichier des séries chronologiques de l’Observatoire des marchés, avec les chiffres de 2010. Dans le même temps, France Télécom, en préambule à son Assemblée Générale des actionnaires 2011, a publié son document de référence 2010.

L’ensemble de ces données permet d’actualiser notre analyse de 2009, en 5 graphiques clefs qui parlent d’eux-mêmes, surtout lorsqu’on les juxtapose.

Les revenus des opérateurs sur le marché final ont cru de 83% en 12 ans…

… mais le secteur a perdu 21% de ses emplois, soit plus d’un emploi sur 5.

France Télécom reste le champion de la suppression d’emploi,
avec près d’1 emploi sur 3 supprimé en 12 ans…

… mais depuis 2007, les opérateurs alternatifs détruisent aussi des emplois.

Quant à l’investissement, s’il a connu une belle poussée en 2000 et 2001, le soufflé est vite retombé.

A quoi devait servir la libéralisation du marché ?

Parmi les nombreuses promesses de la libéralisation du marché des télécommunications, on peut retenir, en vrac :

  • le développement global du marché
  • la diversification de l’offre et l’innovation
  • la baisse des prix au profit du consommateur
  • le développement de l’investissement et de l’emploi.

La relecture du bilan fait en 2000 par le Ministère des Finances de l’époque laisse cependant transparaître le caractère idéologique de cette libéralisation, l’un des premiers critères évalué étant… l’ouverture réelle à la concurrence, par l’analyse des parts de marché et du nombre d’opérateurs de réseaux ayant demandé une licence.

L’analyse positive de l’emploi proposée par le Ministère, la seule que nous ayons lue sur ce thème, repose malheureusement sur des chiffres erronés, en l’occurrence des prévisions de l’IDATE, beaucoup plus optimistes que les comptages réels de l’ARCEP (180 000 emplois prévus en 2000 sur le secteur, 154 500 décomptés en réalité pour cette même année, et une chute continue depuis).

La croissance du marché est au rendez-vous… mais on peut s’interroger sur ses sources et sur ses bénéfices

La croissance du marché est spectaculaire et résiste même aux années de crise, avec pour corollaire positif l’élargissement de l’accès aux télécommunications, qui augmentent significativement leur pénétration dans les foyers français.

Mais si depuis 1998 l’offre de services s’est réellement élargie et diversifiée, accompagnée d’une baisse des prix en faveur des consommateurs, nous partageons l’interrogation de Wikipedia : « Il est très difficile de déterminer si la chute des prix et l’apparition de nouveaux services est imputable à la libéralisation du secteur ou aux progrès techniques réalisés pendant la période« .

Quant à la qualité de service, elle est régulièrement perçue comme dégradée par les consommateurs, qui ont du mal à comprendre pourquoi il arrive aujourd’hui que le téléphone ou Internet ne marchent plus. Simplement parce que, pour se démarquer de la concurrence, il convient de sortir de plus en plus de services, et de plus en plus vite. Sans donc avoir eu le temps de les peaufiner… ni de former ceux qui les vendent ou qui en gèrent le SAV.

Les internautes français passent 4 heures par mois sur les réseaux sociaux

Actu express: selon une étude de ComScore sur le mois de décembre, publiée hier, les internautes français ont passé ce mois-là 4,1 heures en moyenne sur des réseaux sociaux. L’adoption par les Français de ces sites a fortement évolué en deux ans, passant d’un des pourcentages les plus bas d’Europe à 84,7% en décembre 2010.

Image @jbtaylor (Flickr) sous licence CC by-sa

Sur les 46,9 millions d’internautes français de 6 ans et plus, 37,8 millions visitent des sites de réseaux sociaux, dont 32,8 millions (visiteurs uniques) sont allés sur Facebook, en moyenne 4,25 heures par visiteur.

Le site français de blogs Skyrock arrive en deuxième place, avec 10,8 millions de visiteurs uniques. Suivent Windows Live Profile (8,083 millions), L’internaute Copains d’avant (3,939 millions), Badoo.com, Viadeo, Linkedin, Trombi.com et en 9ème place Twitter (2,048 millions).

A lire aussi

2010, année faste pour Facebook – 2 janvier 2011

En Europe, une personne sur deux utilise Internet quotidiennement – 8 décembre 2009

202 millions de noms de domaine sur Internet

Image d’ivanpw (Flickr) sous licence CC by

Actu express: VeriSign, qui gère plusieurs infrastructures d’Internet, vient d’annoncer qu’avec 3,8 millions de nouveaux noms de domaine au 3ème trimestre 2010, le nombre total de noms de domaine sur la Toile a atteint fin septembre presque 202 millions. Les domaines en .com et .net représentent ensemble plus de 103 millions de noms. Les noms de domaine par pays (comme le .fr pour la France) atteignent 79,2 millions.

Au cours de la décennie écoulée, note Verisign, Internet s’est internationalisé: le monde anglophone représente moins de 40% des internautes à présent. L’Afrique, qui comptait moins de 5 millions d’internautes il y a dix ans, dépasse maintenant les 100 millions. Et l’Asie, qui en avait autant que l’Europe et l’Amérique du Nord, a à présent plus d’internautes que les deux réunis.

A lire aussi

Deux milliards d’internautes d’ici la fin de l’année – 24 octobre 2010

Cinq milliards d’abonnements au téléphone mobile – 15 juillet 2010

Noms de domaine en .fr: +25% par an – 28 novembre 2009

Le Brésil compte plus de téléphones mobiles que d’habitants

Actu express: en octobre, le Brésil a dépassé le seuil d’un téléphone portable par habitant, avec plus de 194 millions d’abonnements au mobile, a annoncé le régulateur brésilien des télécoms, l’Anatel (Agência Nacional de Telecomunicações).

Photo de xenia antunes (Flickr ) sous licence CC by

Le Brésil compte exactement 194.439.250 abonnements au mobile, soit 1,0044 téléphone portable par habitant, a souligné le président de l’Agence, Ronaldo Sardenberg. 12 des 26 (27 avec le district fédéral) Etats fédérés du Brésil dépassent un abonnement par habitant, celui qui arrive en tête étant le district fédéral, celui de la capitale Brasilia (1,7 par habitant).

En 10 mois, le pays a enregistré plus de 20,5 millions de nouveaux abonnements. Quatre opérateurs se partagent 99,6% du marché: Vivo (30%), contrôlé par l’espagnol Telefonica, Claro (25,5%), TIM (24,6%) et Oi (19,3%).

Le Brésil se classe ainsi au cinquième rang mondial en nombre d’abonnés à la téléphonie mobile, après la Chine, l’Inde, les Etats-Unis et la Russie, et avant l’Indonésie.

Crise: des marchés numériques en « recul historique » en 2009

L’Idate a publié son DigiWorld, «état du monde numérique», qui montre un recul de 1,5% des marchés analysés, parallèle à la baisse du PIB mondial. Seules les services télécoms se sont maintenus, grâce aux pays émergents.

La dixième édition du DigiWorld Yearbook, rapport sur les marchés télécoms-Internet-médias dans le monde, vient d’être publiée par l’Idate. L’année 2009 a été marquée par «un recul historique en valeur, de -1,5%», indique  Didier Pouillot responsable du projet DigiWorld Yearbook.

Parmi les six segments qui composent le « DigiWorld », un seul, celui des services de télécommunications, a connu une légère croissance, de 1,8%. Cela grâce aux pays émergents, la plupart des pays avancés ayant connu un recul marqué dans ce secteur aussi.

DigiWorld tableaux - source IdateSource: Idate

2009, chute brutale dans les équipements et l’informatique

La baisse d’ensemble de 1,5% est à nuancer selon les domaines et les régions. Pour les équipements télécoms, la baisse mondiale a été de 4,5%, et même de  10% en Europe. Côté géographique, l’Amérique du Nord et l’Europe baissent (-3,7% et -3,3%). L’Asie-Pacifique par contre est en hausse de 1,1%, et l’ensemble Amérique latine, Afrique et Moyen-Orient de +3,8%.

Cependant, observe l’Idate,  le développement des accès et des usages s’est poursuivi, et 2009 a «à nouveau constitué une année très faste pour l’augmentation des parcs mobile (550 millions de nouveaux clients dans le monde) et même une année record pour les accès haut débit (66 millions de nouveaux abonnés)».

Décuplement des téléphones portables en 10 ans

Dixième édition du  DigiWorld, ce rapport revient sur la décennie et note:
– un décuplement du parc mobile mondial, passé de 477 millions de téléphones fin 1999 à près de 4,5 milliards à fin 2009,
– le déploiement à très large échelle du haut débit, qui, tout juste naissant il y a 10 ans, raccorde aujourd’hui plus de 450 millions de foyers dans le monde,
– le basculement d’un parc TV encore quasi exclusivement analogique à la fin des années 1990 vers un parc numérique pour près de 50% des foyers TV aujourd’hui.

Le DG de l’Idate, Yves Gassot, souligne trois tendances de 2009 «particulièrement structurantes pour les mois à venir»:

1. Les premières congestions sur les réseaux cellulaires sous l’effet du poids croissant des smartphones et des dongles pour PC et netbooks.
2. La croissance des flux vidéo joue un rôle prépondérant dans l’essor du trafic sur l’Internet (+40 à +60% par an selon les estimations).
3. Le poids croissant des réseaux sociaux dans le temps passé sur le Net, dans l’évolution des pratiques et dans leur pouvoir de prescription avec un modèle économique de plus en plus dominé par des stratégies de plateformes.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...