En Australie, du Wi-Fi gratuit dans les bus… contre des données personnelles

Le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud vient d’annoncer que du Wi-Fi gratuit sera fourni à titre d’essai dans 50 bus, grâce à APN Outdoor, un opérateur réseau qui collecte ouvertement une grande quantité de données utilisateurs et se réserve le droit de les transmettre à des tiers.

Source : Sydney teste le Wi-Fi gratuit dans ses bus avec un opérateur qui collecte et divulgue les informations personnelles des utilisateurs

Fibre : Orange touche au but à Paris

Selon les chiffres fournis hier par Fabienne Dulac, directrice exécutive d’Orange France, 1,357 million de foyers parisiens sur les 1,7 million raccordables (soit près de 90% de la population de la capitale), sont aujourd’hui éligibles à la fibre. Au niveau national, à fin décembre 2016, ce sont 6,9 millions de foyers qui étaient raccordés (soit près de 90% des logements raccordables). Ces chiffres sont notamment les fruits d’un investissement de 3 milliards d’euros entre 2015 et 2018, en particulier à travers le plan « Ville 100% fibre » d’Orange.

Source : Orange couvre presque tout Paris en fibre

BT accepte de faire de sa filiale réseau une entreprise juridiquement distincte

Le lobbying des opérateurs alternatifs britanniques et l’intense pression de l’Ofcom, le régulateur local des télécoms, ont fini par payer : BT va transformer Openreach, sa branche dédiée au réseau, en une entreprise juridiquement distincte. Le régulateur britannique estime que cette mesure devrait éliminer les risques de pratiques anticoncurrentielles de l’opérateur historique vis-à-vis de ses concurrents et donner un coup d’accélérateur aux investissements des opérateurs dans la fibre.

Sans atteindre de telles extrémités, le régulateur français adopte depuis plusieurs mois une attitude assez menaçante vis-à-vis d’Orange, pourtant principal investisseur du pays dans le développement des réseaux fibre. Pour notre part, nous répétons, encore une fois, qu’on ne peut pas à la fois prôner la concurrence par les infrastructures et pénaliser celui qui investit le plus, au bénéfice collectif de tous les acteurs économiques du territoire. Au lieu d’un coup d’accélérateur, une telle initiative provoquerait sans doute plutôt un coup de frein brutal sur les investissements et, partant, sur le développement des infrastructures en France.

Source : BT, le « Orange » britannique, va créer une filiale distincte dédiée au réseau

Fibre : une amende de 40 millions d’euros pour SFR

Quelques mois seulement après avoir sanctionné la marque au carré rouge à hauteur de 80 millions d’euros dans le cadre de son opération de fusion avec Numéricable, l’Autorité de la concurrence remet ça : cette fois, il reproché à SFR de n’avoir pas respecté les engagements d’un contrat de co-investissement dans la fibre passé avec Bouygues Telecom.

Source : Fibre : SFR écope d’une amende de 40 millions d’euros

Orange propose à son tour une offre de 4G fixe

A l’instar de l’offre 4G Box de Bouygues Telecom lancée il y a quelques semaines, Orange propose désormais son offre 4G Home aux foyers non éligibles à l’ADSL ou souffrant d’un débit trop faible. Elle s’appuie sur la Flybox 4G, routeur Wifi dédié, pour permettre d’accéder à Internet en haut débit depuis le réseau mobile de l’opérateur.

Source : La « 4G fixe » d’Orange fait ses premiers pas en France

Quand Stéphane Richard interpelle les régulateurs européens

Le Mobile World Congress a été le théâtre d’une passe d’armes à fleurets mouchetés entre le PDG d’Orange et Andrus Ansip, Vice-président de la Commission européenne et responsable du marché unique numérique.  Au cours d’une conférence sur la 5G, Stéphane Richard a notamment invité les autorités de régulation à prendre en compte dans leurs décisions le lourd investissement consenti par les opérateurs pour adapter leur infrastructure à ce nouveau standard. Il a par ailleurs rappelé son espérance d’une (re)concentration du marché français.

MWC : le PDG d’Orange s’en prend à nouveau aux régulateurs européens des télécoms

Accès à Internet : « On laisse crever nos territoires ruraux »

A l’Assemblée nationale, la députée Laure de La Raudière (Les Républicains) a estimé que l’exécutif avait abandonné les campagnes en matière d’Internet à très haut débit. Face à cette attaque, Axelle Lemaire, la secrétaire d’État au numérique et à l’innovation, a affirmé que « 100% de la population française » serait couverte à horizon 2022.

Source : Accès à Internet : « On laisse crever nos territoires ruraux

Pour l’Arcep, la convergence télécoms-médias menace le développement des réseaux

Dans une interview au Financial Times, Sébastien Soriano s’inquiète que l’intérêt de SFR et Orange pour les médias ne freine leurs investissements dans la 4G et la fibre.

Après sa prise de position de début janvier qui avait déclenché un affrontement avec Orange (et une réaction de notre syndicat), voilà encore une nouvelle communication malheureuse du président de l’Arcep, qui intervient alors même que les opérateurs multiplient les signes attestant de leur engagement sur le développement des réseaux, à l’instar d’Orange tout récemment.

Source : Pour l’Arcep, la convergence entre les télécoms et les médias menace les réseaux

Fibre : SFR poursuit son lobbying anti-Orange

Profitant de la volonté du régulateur d’aider les concurrents d’Orange à investir plus dans la fibre, l’opérateur au carré rouge a affirmé, ce lundi, qu’il souhaitait bien en faire davantage. Il appelle ainsi à un partage « plus égalitaire » de la couverture des villes moyennes et des périphéries des grandes villes vis-à-vis de l’opérateur historique.

Source : Fibre : SFR poursuit son lobbying anti-Orange

Ben voyons ! Pour rappel, quand SFR fait 1,5 Mrd € d’investissement dans la fibre, Orange en fait 4,7 (données au T3  2016, sur la base des publications officielles de résultats des opérateurs – voir tableau récap en fin de cet article, qui remet les éléments en contexte).

Le problème, pour le moment, c’est que le plan d’investissement initialement promis par SFR n’a pas été tenu… alors qu’Orange tient ses engagements en la matière. Avant de réclamer une nouvelle part de galette, ne faut-il pas au préalable avoir terminé celle qu’on a dans son assiette ?

En attendant la fibre, Bouygues Telecom s’appuie sur la 4G pour fournir du très haut débit fixe

Soulignant en creux les difficultés de déploiement de la fibre optique, notamment dans les zones rurales, Bouygues lance une offre très haut débit fixe reposant sur l’utilisation d’une box 4G.

Source : Bouygues Telecom généralise sa 4G Box pour du très haut débit fixe

Bouygues part en campagne pour démocratiser l’Internet des Objets

Objenious, la filiale de Bouygues Télécom dédiée à l’Internet of Things a déployé son réseau LoRa (communication longue distance à bas débit) en 2016, et affirme couvrir 84% du territoire et 93% de la population. Ses dirigeants misent sur une politique de partenariats pour développer les usages et lancent une campagne de communication reprenant les codes des politiques.

Source : Objenious part en campagne pour démocratiser l’internet des objets

Régulation de la fibre: l’Arcep tente de calmer Orange

Sébastien Soriano, le patron du gendarme des télécoms, a justifié ce matin sur BFM Business sa volonté d’apporter « un petit complément » au cadre de régulation du déploiement de la fibre pour accélérer les investissements. Alors que ses mesures, dévoilées lundi et destinées à épauler les concurrents d’Orange, ont fait enrager l’opérateur historique.

Source : Régulation de la fibre: l’Arcep tente de calmer Orange

A suivre…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...