Lutte contre le démarchage téléphonique : un dispositif « d’une efficacité trop limitée »

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes vient de publier un point d’étape sur les premiers résultats liés à la mise en place de la plateforme Bloctel, qui permet à tout particulier de s’enregistrer sur une liste interdisant le démarchage téléphonique. Si des premières condamnations d’entreprises contrevenantes ont déjà eu lieu, les retours des consommateurs montrent que ce dispositif n’est pas encore assez efficace.

Source : Démarchage téléphonique illicite : une lutte « d’une efficacité trop limitée »

Bill Gates propose de taxer les robots qui travaillent à la place des humains

Une activité hier exercée par un humain est désormais accomplie par un robot ? Alors ce robot doit être taxé à la même hauteur que le revenu du travailleur auparavant. C’est la position défendue par Bill Gates.

Source : Bill Gates entend taxer les robots qui prennent des emplois

Bruxelles : des règles pour encadrer la robotique… mais pas de revenu universel

Le Parlement européen a adopté la semaine dernière un rapport d’initiative demandant des règles juridiques et éthiques pour encadrer la robotique et l’intelligence artificielle. Mais, à la déception de la rapporteure luxembourgeoise Mady Delvaux, en charge de ce dossier, ce dernier n’inclut aucune référence à un revenu universel, une idée qui suscite un trop forte controverse dans les allées de l’hémicycle européen.

Source : Robotique et emplois : le Non des eurodéputés au revenu universel

La neutralité du Net fragilisée aux Etats-Unis

Ajit Pai, le nouveau président de l’agence de régulation des télécoms, est un fervent défenseur des opérateurs. Il est déjà revenu sur une douzaine de décisions prises par son prédécesseur.

Source : La neutralité du Net fragilisée aux Etats-Unis

Il y aura sans doute des retombées sur la régulation européenne du sujet.

Apple n’a pas (encore ?) payé à l’Irlande son amende de 13 milliards d’euros

La Commission Européenne avait laissé 4 mois à Apple pour rembourser au gouvernement irlandais 13 milliards d’euros de recettes fiscales jamais versées. Le délai est arrivé à expiration, et la récupération des fonds pourrait s’avérer plus ardue que prévu… d’autant que l’Irlande, craignant de faire fuir les entreprises étrangères, n’est pas désireuse de collaborer avec l’UE.

Source : Apple n’a pas payé à l’Irlande son amende de 13 Md€

Pour l’Arcep, la convergence télécoms-médias menace le développement des réseaux

Dans une interview au Financial Times, Sébastien Soriano s’inquiète que l’intérêt de SFR et Orange pour les médias ne freine leurs investissements dans la 4G et la fibre.

Après sa prise de position de début janvier qui avait déclenché un affrontement avec Orange (et une réaction de notre syndicat), voilà encore une nouvelle communication malheureuse du président de l’Arcep, qui intervient alors même que les opérateurs multiplient les signes attestant de leur engagement sur le développement des réseaux, à l’instar d’Orange tout récemment.

Source : Pour l’Arcep, la convergence entre les télécoms et les médias menace les réseaux

Donald Trump fait vaciller le Privacy Shield

Contesté et attaqué devant la justice par les associations européennes de défense de la vie privée, Le Privacy Shield, accord encadrant le transfert de données de l’UE vers les Etats-Unis, est désormais mis à mal, de façon indirecte par… Donald Trump. Son décret niant toute notion de confidentialité pour les non-américains est en effet en totale contradiction avec le Privacy Shield…

Source : D’un trait de plume Donald Trump manque de faire exploser le Privacy Shield

Le départ du directeur général de l’Arcep chez Google France en suspens

INFO LE FIGARO – La commission de déontologie va se pencher une nouvelle fois sur le dossier de Benoît Loutrel, qui doit quitter l’Arcep pour rejoindre les équipes du groupe américain.

Source : Le départ du directeur général de l’Arcep chez Google France en suspens

Suite du sujet que nous avions déjà évoqué : visiblement, nous ne sommes pas les seuls à être très choqués par ce « transfert ». Si, dans ce monde où les scandales des « petits arrangements » se succèdent sans discontinuer, la commission de déontologie pouvait se montrer un peu plus ferme, la crédibilité des instances de régulation et de contrôle en sortirait forcément grandie… Peut-on encore rêver ?

Fibre : SFR poursuit son lobbying anti-Orange

Profitant de la volonté du régulateur d’aider les concurrents d’Orange à investir plus dans la fibre, l’opérateur au carré rouge a affirmé, ce lundi, qu’il souhaitait bien en faire davantage. Il appelle ainsi à un partage « plus égalitaire » de la couverture des villes moyennes et des périphéries des grandes villes vis-à-vis de l’opérateur historique.

Source : Fibre : SFR poursuit son lobbying anti-Orange

Ben voyons ! Pour rappel, quand SFR fait 1,5 Mrd € d’investissement dans la fibre, Orange en fait 4,7 (données au T3  2016, sur la base des publications officielles de résultats des opérateurs – voir tableau récap en fin de cet article, qui remet les éléments en contexte).

Le problème, pour le moment, c’est que le plan d’investissement initialement promis par SFR n’a pas été tenu… alors qu’Orange tient ses engagements en la matière. Avant de réclamer une nouvelle part de galette, ne faut-il pas au préalable avoir terminé celle qu’on a dans son assiette ?

Polémique autour du départ du directeur général de l’Arcep chez Google

L’arrivée de Benoît Loutrel, directeur général du régulateur des télécoms, à la tête de la direction des affaires publiques et des relations institutionnelles de Google France fait grincer des dents. Une sénatrice fusille une nomination « qui pose de nombreuses questions, tant d’éthique personnelle que de défense de l’intérêt général ».

Source : Polémique autour du départ du directeur général de l’Arcep chez Google

On ne peut qu’abonder dans le sens de la sénatrice Catherine Morin-Desailly. L’entrée de Benoît Loutrel chez Google décrédibilise un peu plus, s’il en était besoin, la soi-disant indépendance de l’Arcep… qui devrait pourtant constituer la colonne vertébrale d’un régulateur censé travailler pour l’intérêt général.

Quant à la Commission de déontologie, elle se décrédibilise également en donnant son aval à de telles mobilités : comment peut-on imaginer qu’il n’y a aucun conflit d’intérêts, aucun mélange des genres préjudiciable à l’intérêt général ? Quand le Directeur d’une autorité de régulation, forcément assiégée par les lobbies, part chez un acteur qui fait énormément de lobbying, le tout dans deux secteurs d’activité plus que connexes, la situation n’est que trop claire, et en dit long sur « l’éthique » de nos « élites »…

L’IA doit être au service des hommes et non le remplacer, affirment Microsoft et IBM

Lors d’un panel de discussion du Forum économique mondial de Davos, Satya Nadella, CEO de Microsoft, et Virginia Rometty, CEO d’IBM, ont reconnu la responsabilité des grandes entreprises de l’IT dans la mise en place de l’intelligence artificielle et la nécessité d’édicter des grands principes – à l’instar des trois lois de la robotique d’Isaac Asimov – afin de limiter les dégâts humains qu’elle pourrait causer.

Source : L’IA doit aider l’homme, non le remplacer, affirment IBM et Microsoft

Régulation de la fibre: l’Arcep tente de calmer Orange

Sébastien Soriano, le patron du gendarme des télécoms, a justifié ce matin sur BFM Business sa volonté d’apporter « un petit complément » au cadre de régulation du déploiement de la fibre pour accélérer les investissements. Alors que ses mesures, dévoilées lundi et destinées à épauler les concurrents d’Orange, ont fait enrager l’opérateur historique.

Source : Régulation de la fibre: l’Arcep tente de calmer Orange

A suivre…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...