Quand le service public s’éloigne des usagers

Dans son rapport annuel publié hier, Le Défenseur des Droits, institution dirigée par Jacques Toubon, dénonce la complexification des dispositifs de demande de droits, notamment sous l’effet d’un accroissement des procédures numérisées, qui conduit de plus en plus de personnes, tout particulièrement les plus vulnérables, à renoncer à y recourir.

Le non-recours au droit est un phénomène majeur dans notre société. Il s’explique par un certain retrait du service public et particulièrement une réduction des fonctions d’accueil, d’orientation et d’assistance, au profit de procédures numérisées. C’est ainsi que le Défenseur des droits se trouve chargé de rendre effectifs les droits des publics les plus vulnérables, en particulier les plus pauvres, âgés ou handicapés, qui subissent encore davantage ce recul du service public.

Source : L’accès aux droits « recule » du fait de services publics qui « s’éloignent » des usagers

Bill Gates propose de taxer les robots qui travaillent à la place des humains

Une activité hier exercée par un humain est désormais accomplie par un robot ? Alors ce robot doit être taxé à la même hauteur que le revenu du travailleur auparavant. C’est la position défendue par Bill Gates.

Source : Bill Gates entend taxer les robots qui prennent des emplois

« Souriez… vous êtes assurés, surveillés, évalués ! »

Intelligence artificielle, mégadonnées, objets connectés : les compagnies d’assurances embrassent ces technologies qui permettent de mieux mesurer les risques et de diminuer les coûts en disciplinant les comportements, au risque d’exercer un contrôle social permanent.

Source : « Souriez… vous êtes assurés, surveillés, évalués ! »

Celles et ceux qui ont lu le billet précédent trouveront qu’on insiste lourdement… mais ce n’est après tout qu’une première illustration concrète de ce qui déjà à l’œuvre…

« La Silicon Valley vise la conquête intégrale de la vie »

Grâce aux développements sans cesse accélérés de l’intelligence artificielle, les Gafa sont à l’origine d’une marchandisation de la vie et du dessaisissement de la décision humaine, affirme le philosophe Éric Sadin, auteur d’un essai au vitriol contre la Silicon Valley et son rêve transhumaniste : « La silicolonisation du monde ». Propos recueillis par Ivan Best et Sylvain Rolland

Source : « La Silicon Valley vise la conquête intégrale de la vie »

Vous pouvez aussi réécouter l’émission d’Inter : « Un jour dans le Monde« ,  et lire le livre d’Eric Sadin :

LA SILICOLONISATION DU MONDE
L’irrésistible expansion du libéralisme numérique.
L’échappée, collection « Pour en finir avec », 296 pages, 17 €.

Certes, cela peut sembler effrayant, et beaucoup se diront que c’est excessif… mais si, chacun à notre échelle, nous ne réfléchissons pas à ce qu’induit la numérisation et à ce que nous voulons faire de nos vies, nous risquons en effet de devenir très rapidement les marionnettes des GAFA et consort.

Malgré les critiques, le fichier Titres Electroniques Sécurisés poursuit sa route

Un arrêté, publié au Journal officiel, précise, département par département, la date de mise en place du « traitement de données à caractère personnel relatif aux passeports et aux cartes nationales d’identité », pourtant sous le feu des critiques depuis le décret qui l’avait officialisé en fin de l’année dernière.

Source : Le calendrier de déploiement du fichier TES se dévoile

Sorti par la porte, le délit de consultation de sites terroristes revient par la fenêtre

Quelques jours à peine après sa censure par le Conseil Constitutionnel, le délit de consultation de sites terroristes a été réintroduit dans le cadre du projet de loi relatif à la sécurité publique, avec une nouvelle version, nécessitant de vérifier l’adhésion de l’internaute à l’idéologie exprimée.

Source : Le délit de consultation habituelle de sites terroristes fait son retour

Ça se passe en Europe : Le nombre de stages en Italie a explosé, Europe

Source : Ça se passe en Europe : Le nombre de stages en Italie a explosé, Europe

En lien avec l’article précédent : c’est aussi l’un des effets de la mondialisation et de la libéralisation intensive de nos économies. La flexibilité maximale pour les entreprises, que les syndicats patronaux réclament à cor et à cri, se traduit par la précarisation et la paupérisation progressive d’un nombre de plus en plus importants de travailleurs (de l’ubérisation aux stagiaires en entreprises).

Est-ce vraiment cela, la « valeur travail » revendiquée par les tenants de l’ultra-libéralisme ?

La neutralité du Net fragilisée aux Etats-Unis

Ajit Pai, le nouveau président de l’agence de régulation des télécoms, est un fervent défenseur des opérateurs. Il est déjà revenu sur une douzaine de décisions prises par son prédécesseur.

Source : La neutralité du Net fragilisée aux Etats-Unis

Il y aura sans doute des retombées sur la régulation européenne du sujet.

« Les nouveaux pauvres des télécommunications sont ceux qui vivent dans l’obligation de répondre immédiatement »

Dans un entretien au « Monde Campus », le sociologue Francis Jauréguiberry explique comment reprendre le contrôle des TIC, synonymes d’ouverture et d’évasion mais porteuses de nouvelles addictions.

Source : « Les nouveaux pauvres des télécommunications sont ceux qui vivent dans l’obligation de répondre immédiatement »

Son livre, avec une fiche de présentation sur Cairn :

Souveraineté numérique : passer du discours aux actes

La campagne présidentielle est l’occasion d’affirmer la nécessité d’une stratégie nationale et européenne face aux géants technologiques américains et asiatiques, estime la sénatrice (UDI) Catherine Morin-Desailly.

Source : Souveraineté numérique : passer du discours aux actes

Beaucoup de rappels d’un grand bon sens, dont on espère que les candidats… et surtout le gagnant de cette prochaine élection, feront leurs choux gras…

Google et Facebook lancent leurs dispositifs anti « intox » en France

Source : Google et Facebook lancent leurs dispositifs anti « intox » en France, Médias

A l’ère de la « post-vérité » ou des « vérités alternatives », qui viennent battre en brèche le « fact-checking » en vogue (à juste titre) depuis quelques temps déjà dans les médias, une nouvelle initiative voit le jour.

Sera-ce pour autant la fin de la manipulation de l’information ? Rien n’est moins sûr, mais l’initiative reste intéressante, même si au fond, le plus crucial serait de développer une réelle éducation aux médias dans les écoles, lycées et universités. Car, au final, développer son esprit critique, savoir démêler le vrai du faux par soi-même, construire son opinion sur des faits et des raisonnements structurés, reste la meilleure garantie contre le risque de devenir des « moutons manipulés ». Alors oui, cela demande plus d’efforts que de « gober » ce qu’on veut nous faire ingurgiter, ou même que de s’en remettre à un « label »… mais c’est la condition sine qua non de la liberté de pensée et de la capacité à exercer pleinement sa citoyenneté.

A voir aussi, comme le souligne la conclusion de l’article :

Ces deux initiatives reposent donc à la fois sur les internautes et le bon vouloir des médias. En attendant de voir si elles portent leurs fruits, plusieurs médias français ont récemment renforcé leurs propres dispositifs de fact-checking (Les décodeurs au « Monde » et la nouvelle extension Decodex pour repérer les sites parodiques ou mensongers, Desintox à « Libération » ou Le vrai-faux aux « Echos »).

 

« Uber, si on y va, c’est que nous n’avons pas d’alternative »

Jeunes, peu diplômés et vivant dans des villes aux taux de chômage élevés, plus de 10 000 personnes se lancent chaque année dans l’aventure des VTC. A la clé, un emploi, mais pas forcément un salaire décent.

Source : « Uber, si on y va, c’est que nous n’avons pas d’alternative »

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...