Grandes manœuvres à venir dans le secteur des télécoms américain ?

Le marché américain des télécoms bruisse de rumeurs sur des transactions à venir. La plus récurrente concerne le possible mariage de T-Mobile US, numéro 3 du marché, avec Sprint, le numéro 4, dans un nouvel ensemble capable de peser davantage face aux mastodontes AT&T et Verizon.

Ou comment un marché passant de 4 à 3 opérateurs permettrait de rebattre les cartes du jeu concurrentiel…

Source : Le monde des télécoms américain prêt à faire sa révolution

TF1 veut toujours facturer la distribution de ses chaînes aux opérateurs télécoms

En marge de la présentation de ses résultats annuels la semaine dernière, le groupe de télévision s’est à nouveau dit prêt à cesser la diffusion de ses chaînes sur Internet, le câble et le satellite, si les opérateurs refusent de payer pour diffuser ses programmes.

Dans un communiqué, Orange lui a d’ores et déjà opposé une fin de non-recevoir.

Source : TF1 menace de couper son signal sur les box Internet

Face à SFR, Orange et Canal+ réfléchissent bien à une union

Confrontés à la stratégie agressive de SFR sur les contenus, l’opérateur et la chaîne cryptée cherchent à aligner leurs intérêts, dans le cadre d’une alliance qui devrait aller au-delà d’un simple rapprochement commercial.

Source : Le cadre des discussions se précise entre Orange et Canal+

Bolloré-Drahi, une relation si particulière

Les deux milliardaires ne cessent, depuis des mois, de se marcher sur les pieds, en quête des meilleurs contenus audiovisuels. Vincent Bolloré rêve d’un rapprochement avec Orange autour de Canal + pour pouvoir mieux résister aux appétits du SFR de Patrick Drahi en ce domaine. Jusqu’à présent, ils ont su préserver une forme d’estime réciproque. Mais leurs jeux, à l’un et à l’autre, se compliquent.

Source : Bolloré-Drahi, une relation si particulière

La neutralité du Net fragilisée aux Etats-Unis

Ajit Pai, le nouveau président de l’agence de régulation des télécoms, est un fervent défenseur des opérateurs. Il est déjà revenu sur une douzaine de décisions prises par son prédécesseur.

Source : La neutralité du Net fragilisée aux Etats-Unis

Il y aura sans doute des retombées sur la régulation européenne du sujet.

Fin des frais de roaming en Europe : les choses se précisent

Les représentants du Parlement européen, du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne annoncent s’être mis d’accord sur une nouvelle tarification des prix de gros des opérateurs. Ainsi, la suppression des frais d’itinérance mobile dans les 28 pays de l’Union européenne devrait avoir lieu, pour le meilleur et pour le pire, en juin prochain.

Source : Enfin le bout du tunnel pour la fin des frais de roaming en Europe

Pour l’Arcep, la convergence télécoms-médias menace le développement des réseaux

Dans une interview au Financial Times, Sébastien Soriano s’inquiète que l’intérêt de SFR et Orange pour les médias ne freine leurs investissements dans la 4G et la fibre.

Après sa prise de position de début janvier qui avait déclenché un affrontement avec Orange (et une réaction de notre syndicat), voilà encore une nouvelle communication malheureuse du président de l’Arcep, qui intervient alors même que les opérateurs multiplient les signes attestant de leur engagement sur le développement des réseaux, à l’instar d’Orange tout récemment.

Source : Pour l’Arcep, la convergence entre les télécoms et les médias menace les réseaux

Participation de l’Etat dans Orange : la CFE-CGC et l’ADEAS nuancent l’analyse de la Cour des Comptes

Dans son rapport au vitriol sur l’Etat actionnaire, la Cour des comptes n’épargne pas la gestion de sa participation au capital de l’opérateur historique, estimant notamment que « la réticence de l’État à voir sa participation diluée et son influence réduite peut (…) constituer un handicap pour l’avenir d’Orange ».

Face à cette position qui prône un désengagement de l’Etat, la CFE-CGC Orange et l’ADEAS (Association pour la Défense de l’Épargne et de l’Actionnariat Salariés) proposent une analyse plus nuancée, développée dans ce communiqué de presse.

En attendant la fibre, Bouygues Telecom s’appuie sur la 4G pour fournir du très haut débit fixe

Soulignant en creux les difficultés de déploiement de la fibre optique, notamment dans les zones rurales, Bouygues lance une offre très haut débit fixe reposant sur l’utilisation d’une box 4G.

Source : Bouygues Telecom généralise sa 4G Box pour du très haut débit fixe

Bouygues part en campagne pour démocratiser l’Internet des Objets

Objenious, la filiale de Bouygues Télécom dédiée à l’Internet of Things a déployé son réseau LoRa (communication longue distance à bas débit) en 2016, et affirme couvrir 84% du territoire et 93% de la population. Ses dirigeants misent sur une politique de partenariats pour développer les usages et lancent une campagne de communication reprenant les codes des politiques.

Source : Objenious part en campagne pour démocratiser l’internet des objets

Affrontement Arcep-Orange sur la fibre : les pièces du dossier

Interviewé lundi dans Les Echos à l’occasion des vœux de l’Arcep pour 2017, Sébastien Soriano, son Président, déplorait le retard de la France dans la 4G et l’Internet fixe à très haut débit, appelait les opérateurs à investir plus dans leurs réseaux et se prononçait pour… un renforcement de la régulation d’Orange dans la fibre, affirmant vouloir « attaquer les derniers bastions de son monopole ».

Si les concurrents de l’opérateur historique, forcément, se félicitent de cette prise de position, il n’en est évidemment pas de même chez Orange.
La CFE-CGC a été la première à réagir, dans un communiqué de presse paru mardi, s’interrogeant notamment sur la justesse de l’analyse du régulateur des télécoms selon laquelle « c’est donc l’acteur qui investit le plus qui devrait être sanctionné », et appelant le gouvernement à intervenir face à ces mesures « visant à punir, une fois de plus, l’opérateur dont le défaut majeur est d’être issu d’un ancien monopole d’État ».
La Direction d’Orange lui a emboité le pas, par la voix de son Directeur général délégué, Pierre Louette, qui affirme : « Si certains concurrents sont en retard, si des erreurs ont été commises, ce n’est pas à nous de les payer. Laissez-nous déployer en paix ! ».

Sources :
S. Soriano : « Les opérateurs télécoms doivent mettre les bouchées doubles dans les investissements »
Le régulateur veut des obligations spécifiques pour Orange dans la fibre
Nouvelles contraintes réglementaires sur la fibre : injustes et contre-productives pour la croissance et pour l’emploi en  France
Orange au régulateur : « Laissez-nous déployer la fibre en paix ! »

Le gouvernement lance une campagne de promotion du très haut débit auprès des Français

Après une série de vidéos didactiques dévoilées en ligne tout au long du mois de décembre dans le cadre du plan France Très Haut Débit, le gouvernement lance une campagne de promotion de la fibre optique, sur Internet mais aussi via un spot TV, une campagne d’affichage et des annonces presse.

Source : L’Internet très haut débit en France, ça avance : découvrez la campagne de communication

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...