L’action Altice continue sa chute libre, Drahi tente de rassurer

Malgré sa reprise en main par son fondateur, Altice n’arrive pas à enrayer la chute de son action en Bourse.

Mardi, Patrick Drahi s’est efforcé de rassurer les salariés du groupe, défendant sa stratégie et demandant à ses collaborateurs de tout mettre en oeuvre pour améliorer la relation client, martelant notamment le besoin de « simplification ». Et hier, il s’est présenté devant un parterre d’analystes télécoms pour tenter de rassurer les marchés, mettant notamment en avant une nouvelle politique d’économies : « Nous arrêtons les acquisitions. Nous revenons aux fondamentaux et nous nous concentrons sur l’allègement de la dette », a-t-il déclaré.

Sources :
Altice continue sa chute libre, Drahi tente de rassurer ses troupes
Face à la chute du cours d’Altice, l’acte de contrition de Patrick Drahi

TF1 et SFR enterrent la hache de guerre

TF1 et SFR ont annoncé hier la signature d’un « accord de distribution global » mettant fin à leur litige, et permettant la reprise du service de rediffusion des chaînes de TF1 auprès des clients de l’opérateur après plus de trois mois d’interruption. Le groupe de télévision a donc finalement obtenu gain de cause dans le cadre d’un accord financier, dont le montant n’a pas été communiqué (moins de 20 millions d’euros ?), SFR passant à la caisse en contrepartie de nouveaux « services innovants ».

Les autres opérateurs vont-ils, eux aussi, devoir se plier aux conditions du groupe média ? A suivre…

Source : Droits TV : SFR plie devant TF1 mais obtient des services « innovants »

BFM Business veut également faire payer les opérateurs

Dans la droite ligne du mouvement initié par TF1, la chaîne d’information en continu entend, elle aussi, être rétribuée par les opérateurs pour la réutilisation de son signal. Ironie de l’histoire, BFM Business fait partie du groupe Altice, également maison-mère de SFR… L’opérateur au carré rouge pourrait-il décemment lui accorder ce qu’il refuse à TF1 depuis des mois ?

C’est assez facile de convaincre SFR de nous rémunérer. (…) Mais SFR ne veut pas rémunérer cette chaîne s’il n’y a pas d’autres opérateurs qui la rémunèrent aussi.

Source : Droits TV : BFM Business veut également faire cracher les opérateurs

L’intelligence artificielle, une menace sérieuse pour le journalisme ?

Selon une récente étude du Future Today Institute, le recours à l’IA pour écrire des articles – qui ne se contenteront bientôt plus de mettre en forme des données, mais en dégageront une analyse – « constitue une menace existentielle pour l’avenir du journalisme ».

Source : L’intelligence artificielle est une menace sérieuse pour le journalisme

Orange dégaine à son tour son offre presse

Après SFR et Bouygues Telecom, c’est au tour de l’opérateur historique d’enrichir son offre de contenus avec un kiosque proposant des titres de presse numérique et des bandes dessinées, qui seront accessibles gratuitement pendant 6 mois pour la plupart des abonnés. Ensuite, chacun des deux services sera facturé 9,99€ par mois.

Source : Orange veut convertir ses clients à la presse

Les salariés des centres d’appels de Canal+ protestent contre les suppressions de postes

Les salariés des centres de relation client de Canal+ de Saint-Denis et Rennes sont en grève depuis plusieurs jours pour protester contre le projet de suppression de 153 postes dévoilé en juin dernier.

Source : Les salariés des centres d’appel de Canal+ sont en grève

TF1 déclare la guerre aux opérateurs, en commençant par SFR

Réclamant depuis des mois aux opérateurs une rémunération en contrepartie de la diffusion de ses chaînes via leurs box, TF1 a mis ses menaces à exécution en coupant une partie de son signal chez SFR : le service de replay des chaînes du groupe audiovisuel n’est désormais plus disponible pour les abonnés Numericable-SFR.

Source : La guerre est déclarée entre TF1 et SFR

Orange passe à l’offensive dans le conflit qui l’oppose à TF1

Nouvel épisode dans ce feuilleton qui dure depuis 2016 : menacé d’une coupure de signal, l’opérateur engage des poursuites contre la chaîne pour « abus de position dominante dans la télévision et la publicité ». A suivre…

Source : Droits TV : Orange traîne TF1 en justice

Face à Google et Facebook, la presse nord-américaine passe à l’offensive

La News Media Alliance, principale organisation professionnelle de la presse nord-américaine, a lancé un appel au Congrès américain pour qu’il légifère contre l’abus de position dominante de Facebook et Google. A eux deux, les géants de l’IT accaparent plus de 60% des revenus du marché américain de la publicité en ligne, marché dont ils ont capté 99% de la croissance enregistrée sur l’année écoulée.

Source : Face à Google et Facebook, la presse américaine passe à l’offensive

Toujours plus de convergence pour les opérateurs français

En ce début de semaine, deux annonces marquantes sont venues illustrer la stratégie de convergence télécoms-médias des deux principaux opérateurs français.

C’est d’abord SFR qui a fixé au 22 août le lancement d’Altice Studio, sa chaîne dédiée aux séries et au cinéma.

Ensuite, c’était au tour d’Orange de dévoiler diverses nouvelles autour de sa stratégie de contenus : la création d’une division dédiée Orange Content, le renforcement de ses liens avec Canal Plus via une offre commerciale exclusive proposée aux clients fibre de l’opérateur, un accord avec UGC Images autour de la production, et un partenariat avec la Fnac autour du livre numérique.

Sources :
SFR va bientôt lancer sa chaîne de séries et de cinéma
Stratégie de contenus : Orange renforce ses liens « soft » avec Canal Plus

Gravity, Skyline : les médias français face aux GAFA

La semaine dernière, se sont succédé deux annonces d’importance pour le marché de la publicité média : tout d’abord, une coalition, menée par les groupes Les Echos et Lagardère Active (Europe 1, Paris Match, Elle…) et composée d’acteurs des médias (M6, Conde Nast, L’Equipe, Prisma, des groupes de presse quotidienne régionale…), de SFR, du distributeur Fnac-Darty et de SoLocal, maison mère des Pages Jaunes, lançait Gravity, une plateforme commune d’achat d’espace publicitaire en ligne. Deux jours plus tard, Le Monde et Le Figaro présentaient leur propre alliance, nommée Skyline.

Dénonçant cette stratégie dans un communiqué, l’association La Quadrature du Net invitait les journalistes de ces groupes « à refuser que leur travail soit associé à la marchandisation de la vie privée de leurs lecteurs ».

Ce n’est pas parce qu’un projet est français et se présente comme une réponse à la captation de données et de valeur opérée par Google et d’autres géants numériques états-uniens qu’il est acceptable. Contrer un mauvais modèle par un mauvais modèle ne rend pas ce dernier vertueux, et l’Alliance Gravity comme Skyline portent en elles à la fois des dangers pour la vie privée et la sécurité des données personnelles des Français (comme tout silo centralisateur de données personnelles), et une inquiétante absence de vision d’avenir.

Sources :
Publicité: les éditeurs de presse s’allient contre Google et Facebook
« Le Monde et Le Figaro lancent une place de marché privée commune »
Gravity, Skyline : les groupes de presse s’alignent sur les géants du Web pour exploiter la vie privée de leur lectorat

Altice poursuit sa stratégie de convergence au Portugal

En début de semaine dernière, le groupe de Patrick Drahi a affirmé être entré en négociations préliminaires pour racheter Media Capital, un des leaders de l’audiovisuel portugais.

Source : Médias-télécoms : Altice poursuit sa stratégie de convergence au Portugal

Altice : un partenariat avec Netflix

Le groupe de télécoms et de médias de Patrick Drahi a annoncé ce lundi la signature d’un accord de partenariat pluriannuel avec le service de streaming vidéo à la demande, qui lui permettra de proposer à ses clients des offres promotionnelles incluant un accès à Netflix.

Source : Altice va proposer Netflix à ses abonnés

Canal+ va supprimer plus de 150 postes de relation client

Engagée dans une chasse aux économies, la filiale de Vivendi va fermer un de ses centres de relation client, basé à Saint-Denis. Et de justifier sa décision par :

Les relations clients chez Canal+ ont fortement évolué ces dernières années avec une baisse significative du nombre d’appels téléphoniques au profit du digital, dont l’utilisation parmi les abonnés a plus que doublé en cinq ans.

Source : Canal+ va fermer son centre d’appels de Saint-Denis

Stéphane Richard : « Une privatisation d’Orange ne poserait aucun souci »

Invité la semaine dernière du Club de l’économie du « Monde », le PDG d’Orange a évoqué un certain nombre de sujets concernant le groupe télécoms, parmi lesquels ses ambitions dans la banque en ligne, sa stratégie de convergence télécoms-médias, ses liens avec Canal+ ou encore l’éventualité d’un désengagement de l’Etat de son capital.

Source : Stéphane Richard : « Une privatisation d’Orange ne poserait aucun souci »

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...