Nokia maintient finalement son plan de suppression de postes

Se promettant d’être « inflexible », le gouvernement n’a pourtant obtenu aucune avancée sur le plan de suppression de près de 600 emplois prévu par l’équipementier : suspendu pendant le temps des négociations, il sera finalement mené à bien et reprendra d’ici « une dizaine de jours ». La direction de Nokia a cependant assuré qu’elle allait recruter plus de 800 personnes (330 à court terme et 500 à moyen terme) pour son département recherche et développement, s’engageant ainsi à… tenir ses promesses. A suivre…

Source : Nokia France : plan social confirmé mais…

HP Entreprise va supprimer 5000 emplois dans le monde

La société informatique américaine Hewlett Packard Enterprise a l’intention de supprimer au moins 5000 emplois au niveau mondial, soit 10% de ses effectifs. Ces réductions d’effectifs devraient débuter avant la fin de l’année, et concerner tant les salariés américains que ceux des autres pays, dont la France, où est implanté HPE.

Source : HP Entreprise va supprimer 5.000 emplois dans le monde

Suppressions de postes chez Nokia: « Macron joue sa réputation »

Les représentants des salariés de Nokia, qui veut supprimer près de 600 postes en France, sont très remontés contre Emmanuel Macron qui avait adoubé la vente d’Alcatel en 2015.

Source : Suppressions de postes chez Nokia: « Macron joue sa réputation » – L’Express L’Expansion

En substance, la validation du rachat d’Alcatel-Lucent par Nokia devait relancer l’activité et les embauches en France, notamment en R&D, et contribuer à la reconstruction d’un pôle européen fort en matière de conception et construction d’équipements télécoms.

Résultat des courses : les décisions sont prises en Finlande… et les promesses sur l’emploi en France ne sont pas tenues.

Le nouveau gouvernement parviendra-t-il à ce que les engagements soient tenus ? Ce nouvel avatar dans la filière télécoms va-t-il ouvrir les yeux de nos gouvernants sur la réalité du fonctionnement des entreprises et la catastrophe industrielle générée par une régulation globalement immature, imprévoyante et inadaptée au contexte ?

Croisons tous les doigts !

iPhone X, Note 8 : pourquoi entre-t-on dans l’ère des smartphones à plus de 1.000 euros

 

 

Portefeuille en ligne, outil de navigation, lecteur de musique : en un peu plus de dix ans, le smartphone est devenu incontournable dans la vie de tout un chacun. Il est aussi déjà le squelette de la vie connectée puisque la quasi-intégralité des objets (smartwatch, enceintes et thermostats connectées, etc) fonctionnent avec un smartphone.
« La valeur d’usage d’un smartphone est beaucoup plus forte aujourd’hui. Un appareil à 1.000 dollars fait aujourd’hui office de très bon appareil photo et peut s’y substituer », fait valoir Jérôme Colin. Résultat, la hausse de prix de smartphones haut de gamme comme l’iPhone 8 ou le Galaxy Note 8 pourraient surtout générer des dommages collatéraux sur des marchés voisins.

Source : iPhone X, Note 8 : pourquoi entre-t-on dans l’ère des smartphones à plus de 1.000 euros

Ça commence quand même à faire cher…

Nokia va encore supprimer près de 600 emplois en France

Après avoir supprimé 400 postes en France l’an dernier suite à son rachat d’Alcatel-Lucent, Nokia a annoncé sa volonté de supprimer encore près de 600 emplois d’ici à 2019 dans ses filiales Alcatel-Lucent International et Nokia Solutions and Networks (NSN), qui totalisent 4200 employés dans l’Hexagone.

Source : Nokia prévoit de supprimer près de 600 postes dans ses filiales en France

Ericsson : plus de 25.000 postes menacés ?

Ericsson avait dit en juillet vouloir qu’il visait un objectif de réduction des coûts d’au moins 1,05 milliard d’euros par an d’ici la mi-2018. Les économies toucheraient principalement les prestations de services et les coûts généraux, selon le journal suédois Svenska Dagbladet.

Source : Ericsson : plus de 25.000 postes menacés ?

L’obsolescence programmée au cœur du débat

Une étude de Greenpeace portant sur les terminaux mobiles pointe les tactiques des fabricants pour gêner ou interdire la réparation. Dans le même temps, un rapport du Parlement européen montre que la réparation ou le réemploi des objets du quotidien pourrait créer 200 000 emplois non délocalisables en Europe. Le choix semble vite fait, mais il pourrait ne pas être identique entre entreprises et consommateurs/citoyens…

Sources :
Comment Apple, Samsung et Microsoft organisent l’obsolescence forcée
Donner une seconde vie aux objets du quotidien permettrait de créer 200 000 emplois en Europe

Climat : des géants américains de l’IT s’opposent à la décision de Trump

Avant la décision annoncée hier par Donald Trump, 25 grandes entreprises américaines, parmi lesquelles Apple, Facebook et Google, des équipementiers (HP, Intel) et des éditeurs de logiciels (Adobe, Microsoft, Salesforce) avaient exhorté le président américain à ne pas retirer les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Et, dans la foulée de l’annonce de Donald Trump, l’entrepreneur Elon Musk a annoncé qu’il quittait ses fonctions de conseil du président.

Source :
Apple, Google, Facebook et Microsoft demandent à Trump de rester dans l’accord de Paris
Après la décision sur les Accords de Paris, Elon Musk quitte le conseil de Trump

EU Bid to Protect Telecom Companies From Chinese Rivals Flounders

A European Union plan to help shield the bloc’s telecommunications-equipment companies from a rush of Chinese rivals is floundering, according to EU and industry officials, compounding the European industry’s troubles amid weak demand for its mainstay wireless products.

Source : EU Bid to Protect Telecom Companies From Chinese Rivals Flounders – WSJ

Une fois de plus, la suspicion pèse sur la loyauté de la concurrence chinoise en matière d’équipements de télécommunications : entre subvention des exportations de Huawei et ZTE, barrage des équipementiers européens Ericsson et Nokia (qui a absorbé Alcatel Lucent), voire espionnage des télécommunications occidentales via les équipements implantés par les entreprises chinoises, nombre de questions se posent.

Les Etats-Unis, comme souvent, se montrent beaucoup plus protectionnistes que les européens, et ont notamment interdit les équipements Huawei dans leurs réseaux de télécommunications, arguant justement des risques d’espionnage. Ce n’est peut être que du protectionnisme économique… mais il serait urgent que la Commission européenne prenne des mesures pour préserver nos derniers équipementiers européens, qui sont fort à la peine.

Il en va non seulement du maintien des emplois dans la filière, qui en détruit à tours de bras depuis plus d’une décennie, mais surtout de notre souveraineté numérique, enjeu bien plus important que le libre échange pour la préservation de notre autonomie économique et de nos démocraties.

Intel devrait supprimer 750 emplois en France, soit 3/4 de ses effectifs dans l’Hexagone

Sale temps pour les équipementiers ! Après STMicroelectronics en début d’année, c’est au tour d’Intel d’annoncer une purge sociale d’envergure en France et dans le monde. Ce mouvement s’inscrit dans le cadre du plan d’économie de 1,4 milliard de dollars annoncé en avril 2016 par le CEO et qui vise la suppression de 12 000 postes. En France, 5 sites de R&D devraient être fermés, à Aix-en-Provence, Sophia Antipolis (qui abrite 500 postes), Montpellier, Toulouse et Rennes.

La litanie des suppressions de postes dans les télécoms et les technologies de l’information se poursuit, et fait froid dans le dos : comment concevoir qu’un secteur d’activité présenté comme le pilier d’une nouvelle ère industrielle soit aussi destructeur d’emplois, y compris chez les acteurs positionnés sur des segments à haute valeur ajoutée, dans des domaines justement définis comme particulièrement porteurs de business dans les prochaines années ?

intel

Source : Intel compte fermer 5 centres de R&D en France et supprimer 750 emplois

Facebook et Microsoft cofinancent la construction d’un câble transatlantique

Facebook et Microsoft font alliance pour la construction, entre les Etats-Unis et l’Europe du Sud, d’un câble sous-marin de 6 600 km affichant une capacité initiale de transfert de données de 160 Terabits par seconde. Sa construction commencera en août 2016 et devrait être achevée en octobre 2017.

Après ceux mis en œuvre par Google l’an dernier, ce chantier confirme la volonté des géants du Web de grignoter une partie toujours un peu plus importante des activités jusque-là réservées aux opérateurs de télécommunication.

marea

Source : Facebook et Microsoft tirent un câble Internet sous l’Atlantique

Foxconn remplace 60 000 ouvriers par des robots

Ce n’est qu’un premier pas pour l’assembleur chinois de l’iPhone, qui vient par ailleurs de racheter Sharp et la division feature phones de Nokia. Son objectif : remplacer 1 million d’ouvriers par 1 million de robots…

Foxconn

Source : Foxconn remplace 60 000 ouvriers par des robots

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...