Deux ONG françaises accusent Samsung de violer les droits humains dans ses usines chinoises

Affirmant que le géant sud-coréen de l’électronique emploie des enfants dans ses usines chinoises, par ailleurs pointées du doigt pour leurs conditions de travail inhumaines, les deux associations vont déposer une plainte à Paris contre Samsung et sa filiale française.

Source : Samsung visé par une plainte d’ONG pour violations des droits de l’Homme dans ses usines en Chine

Deux failles critiques affectent la plupart de nos terminaux

Surnommées Meltdown et Spectre, ces failles exploitent des défauts présents dans quasiment toutes les puces produites par Intel et d’autres fabricants durant ces vingt dernières années… Aussi, une très large majorité de nos terminaux (téléphones portables, tablettes, ordinateurs, serveurs…) sont vulnérables à l’une ou à l’autre. Ces vulnérabilités pourraient permettre à des pirates informatiques de voler mots de passe et autres données personnelles.

Source : Meltdown et Spectre, les deux failles critiques découvertes dans la plupart des processeurs

iPhones bridés : Apple attaqué en justice

C’est le scandale technologique qui a animé la trêve des confiseurs : mis au pied du mur par les médias, Apple a reconnu ralentir volontairement, depuis plus d’un an, les performances de certains de ses « vieux » modèles d’iPhones, pour ménager leurs batteries vieillissantes. Ciblée par plusieurs « class actions » aux Etats-Unis, la firme de Cupertino a présenté ses excuses à ses clients et annoncé une baisse drastique du prix de ses batteries pour permettre à ceux qui le souhaitent de les remplacer.

Cette actualité est venue relancer le débat autour de la durée de vie des objets et de la « culture du jetable ». Mais peut-on vraiment fabriquer des objets inusables ou susceptibles d’être garantis à vie ? Laëtitia Vasseur, cofondatrice de l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP), Olivier Chambon, youtuber « maker », Manuel Charpy, chargé de recherches au CNRS et spécialiste de l’histoire de la culture matérielle et de la consommation, et Gilles Belley, designer industriel, en débattent.

Finalement, Atos dit « oui » à… Thales

L’offre de 4,3 milliards d’euros présentée la semaine dernière par Atos pour la reprise du spécialiste de la sécurité numérique Gemalto, offre rejetée par ce dernier, aura servi d’accélérateur à la concrétisation d’une OPA amicale formulée par Thales. D’un montant de 4,8 milliards d’euros, celle-ci a été acceptée par les dirigeants d’Atos, qui étaient en discussion « depuis des mois » avec leur repreneur.

« Thales n’anticipe pas de suppressions d’emplois qui résulteraient de cette opération » et « s’engage à préserver l’emploi dans les activités françaises de Gemalto au moins jusqu’à fin 2019 ». En revanche, Gemalto maintient bien son plan de suppression de 288 postes annoncé au début du mois.

Sources :
Thales et Gemalto s’allient pour former un leader de la cybersécurité
Gemalto qui a accepté l’offre de Thales maintient son plan de suppression de 288 postes

Gemalto rejette l’offre de rachat d’Atos, qui persiste

Le spécialiste français de la sécurité numérique Gemalto a annoncé hier qu’il rejetait l’offre de rachat « non sollicitée et conditionnelle » de 4,3 milliards d’euros présentée par le groupe Atos. Il estime notamment que cette offre « ne propose pas de stratégie convaincante par rapport aux perspectives de Gemalto en tant qu’entreprise autonome » et « sous-estime de manière significative la valeur de Gemalto »

Ne se laissant pas décourager, Atos a confirmé sa proposition.

Source : Gemalto rejette l’offre de rachat d’Atos qui persiste

Nokia maintient finalement son plan de suppression de postes

Se promettant d’être « inflexible », le gouvernement n’a pourtant obtenu aucune avancée sur le plan de suppression de près de 600 emplois prévu par l’équipementier : suspendu pendant le temps des négociations, il sera finalement mené à bien et reprendra d’ici « une dizaine de jours ». La direction de Nokia a cependant assuré qu’elle allait recruter plus de 800 personnes (330 à court terme et 500 à moyen terme) pour son département recherche et développement, s’engageant ainsi à… tenir ses promesses. A suivre…

Source : Nokia France : plan social confirmé mais…

HP Entreprise va supprimer 5000 emplois dans le monde

La société informatique américaine Hewlett Packard Enterprise a l’intention de supprimer au moins 5000 emplois au niveau mondial, soit 10% de ses effectifs. Ces réductions d’effectifs devraient débuter avant la fin de l’année, et concerner tant les salariés américains que ceux des autres pays, dont la France, où est implanté HPE.

Source : HP Entreprise va supprimer 5.000 emplois dans le monde

Suppressions de postes chez Nokia: « Macron joue sa réputation »

Les représentants des salariés de Nokia, qui veut supprimer près de 600 postes en France, sont très remontés contre Emmanuel Macron qui avait adoubé la vente d’Alcatel en 2015.

Source : Suppressions de postes chez Nokia: « Macron joue sa réputation » – L’Express L’Expansion

En substance, la validation du rachat d’Alcatel-Lucent par Nokia devait relancer l’activité et les embauches en France, notamment en R&D, et contribuer à la reconstruction d’un pôle européen fort en matière de conception et construction d’équipements télécoms.

Résultat des courses : les décisions sont prises en Finlande… et les promesses sur l’emploi en France ne sont pas tenues.

Le nouveau gouvernement parviendra-t-il à ce que les engagements soient tenus ? Ce nouvel avatar dans la filière télécoms va-t-il ouvrir les yeux de nos gouvernants sur la réalité du fonctionnement des entreprises et la catastrophe industrielle générée par une régulation globalement immature, imprévoyante et inadaptée au contexte ?

Croisons tous les doigts !

iPhone X, Note 8 : pourquoi entre-t-on dans l’ère des smartphones à plus de 1.000 euros

 

 

Portefeuille en ligne, outil de navigation, lecteur de musique : en un peu plus de dix ans, le smartphone est devenu incontournable dans la vie de tout un chacun. Il est aussi déjà le squelette de la vie connectée puisque la quasi-intégralité des objets (smartwatch, enceintes et thermostats connectées, etc) fonctionnent avec un smartphone.
« La valeur d’usage d’un smartphone est beaucoup plus forte aujourd’hui. Un appareil à 1.000 dollars fait aujourd’hui office de très bon appareil photo et peut s’y substituer », fait valoir Jérôme Colin. Résultat, la hausse de prix de smartphones haut de gamme comme l’iPhone 8 ou le Galaxy Note 8 pourraient surtout générer des dommages collatéraux sur des marchés voisins.

Source : iPhone X, Note 8 : pourquoi entre-t-on dans l’ère des smartphones à plus de 1.000 euros

Ça commence quand même à faire cher…

Nokia va encore supprimer près de 600 emplois en France

Après avoir supprimé 400 postes en France l’an dernier suite à son rachat d’Alcatel-Lucent, Nokia a annoncé sa volonté de supprimer encore près de 600 emplois d’ici à 2019 dans ses filiales Alcatel-Lucent International et Nokia Solutions and Networks (NSN), qui totalisent 4200 employés dans l’Hexagone.

Source : Nokia prévoit de supprimer près de 600 postes dans ses filiales en France

Ericsson : plus de 25.000 postes menacés ?

Ericsson avait dit en juillet vouloir qu’il visait un objectif de réduction des coûts d’au moins 1,05 milliard d’euros par an d’ici la mi-2018. Les économies toucheraient principalement les prestations de services et les coûts généraux, selon le journal suédois Svenska Dagbladet.

Source : Ericsson : plus de 25.000 postes menacés ?

L’obsolescence programmée au cœur du débat

Une étude de Greenpeace portant sur les terminaux mobiles pointe les tactiques des fabricants pour gêner ou interdire la réparation. Dans le même temps, un rapport du Parlement européen montre que la réparation ou le réemploi des objets du quotidien pourrait créer 200 000 emplois non délocalisables en Europe. Le choix semble vite fait, mais il pourrait ne pas être identique entre entreprises et consommateurs/citoyens…

Sources :
Comment Apple, Samsung et Microsoft organisent l’obsolescence forcée
Donner une seconde vie aux objets du quotidien permettrait de créer 200 000 emplois en Europe

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...