Comment l’intelligence artificielle va révolutionner les télécoms

A travers le monde, des grands opérateurs comme Orange, Softbank ou Telefonica misent sur les dernières avancées en matière d’intelligence artificielle pour mieux gérer leurs relations avec les clients ou déployer de nouveaux services à forte valeur ajoutée.

Source : Comment l’intelligence artificielle va révolutionner les télécoms

A qui profite vraiment l’Internet des Objets ?

Au-delà des services proposés par les objets connectés, il y a les multiples données qu’ils collectent, au bénéfice des entreprises qui les ont fabriqués… Un article passionnant qui remet les choses à leur place.

Source : Rise of the machines: who is the ‘internet of things’ good for?

La Maif se dote d’une charte pour « un numérique humain et éthique »

Certes, d’autres  groupes se sont déjà dotés de documents similaires, mais les engagements autour de la thématique « placer les technologies numériques au service de l’homme » sont suffisamment neufs et intéressants pour qu’on les mentionne.

La révolution numérique que nous vivons comporte un certain nombre de risques, au regard des libertés individuelles (usages des données, utilisation de l’intelligence artificielle), mais aussi en termes de coûts sociaux, avec des possibles destructions d’emplois. Nous voulons affirmer que notre conception de la transformation digitale n’ira pas à l’encontre des valeurs fondamentales que porte la Maif.

Source : La Maif se dote d’une charte pour « un numérique humain et éthique »

Protection des données : quelles incidences pour l’entreprise ?

Applicable à compter de mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) va impacter l’ensemble de la vie juridique de l’entreprise. Les avocats Eric Caprioli et Isabelle Cantero évoquent les conséquences de cette réglementation européenne.

Source : Quelles incidences de la protection des données personnelles sur le droit de l’entreprise ?

Données personnelles : La presse européenne s’inquiète

Une trentaine d’éditeurs de presse européens réclament, dans une lettre ouverte, la révision d’un projet de règlement de Bruxelles sur les données personnelles, qui menace selon eux le modèle économique de leurs activités en ligne. En cours de discussion, ce projet, appelé à remplacer l’actuelle directive ePrivacy, permettrait à chaque internaute de décider dès sa première connexion du niveau de protection (notamment l’acceptation ou non des cookies) qu’il souhaite pour l’ensemble des sites qu’il visitera par la suite.

Source : Données personnelles : menace sur la presse européenne

La Commission européenne inflige une amende de 110 millions d’euros à Facebook

Voilà une semaine qui aura coûté un quart de milliard d’euros à la société de Mark Zuckerberg, d’abord sanctionnée par la Cnil, puis par la Commission européenne. Cette dernière reproche à Facebook de lui avoir transmis des informations erronées lors de son rachat de WhatsApp en 2014, en lui garantissant qu’elle ne pourrait pas recouper ses données utilisateurs avec celles de l’application de messagerie instantanée à des fins publicitaires.

Source : La Commission européenne sanctionne Facebook d’une amende de 110 millions d’euros

Facebook condamné à 150 000 euros d’amende par la Cnil

Cette sanction est certes purement symbolique au regard du chiffre d’affaires de Facebook, mais c’est la plus lourde amende que la Cnil puisse infliger en attendant l’entrée en vigueur de la réglementation européenne sur la protection des données, en 2018. Pointant les « nombreux manquements à la loi Informatique et libertés » de la firme de Mark Zuckerberg, la Cnil lui reproche notamment d’avoir tracé « à leur insu les internautes, avec ou sans compte, sur des sites tiers via un cookie ».

Source : Données personnelles : Facebook condamné par la CNIL à 150 000 euros d’amende

« La transparence des algorithmes relève des droits civiques »

Nozha Boujemaa, spécialiste de la science des données et directrice de recherche à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), a été chargée en décembre 2016, dans le cadre de la Loi pour une République numérique, de lancer la plate-forme TransAlgo. Dans cette interview, elle donne plus de détails sur ce projet visant à garantir la transparence et la responsabilité des algorithmes et de l’utilisation des données.

Source : O21 : « La transparence des algorithmes relève des droits civiques »

Amazon vous entendait, maintenant il peut vous voir

On connaissait déjà Echo, l’enceinte intelligente d’Amazon, capable d’entendre, de comprendre et d’exécuter les ordres de son propriétaire, en s’appuyant sur les capacités d’analyse d’Alexa, l’assistant personnel intelligent développé par l’entreprise de Jeff Bezos. Voici maintenant sa déclinaison Echo Look, qui intègre une caméra connectée permettant à ses utilisateurs de se prendre en photo ou en vidéo pour les conseiller sur leurs choix vestimentaires…

Un gadget qui soulève bien évidemment de fortes inquiétudes en matière de protection des données personnelles.

Source : Avec Echo Look, Amazon veut observer les gens normaux

En Australie, du Wi-Fi gratuit dans les bus… contre des données personnelles

Le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud vient d’annoncer que du Wi-Fi gratuit sera fourni à titre d’essai dans 50 bus, grâce à APN Outdoor, un opérateur réseau qui collecte ouvertement une grande quantité de données utilisateurs et se réserve le droit de les transmettre à des tiers.

Source : Sydney teste le Wi-Fi gratuit dans ses bus avec un opérateur qui collecte et divulgue les informations personnelles des utilisateurs

Données personnelles : la CNIL appelle à préparer l’application des nouvelles règles européennes

Présentant hier le rapport d’activité 2016 de la CNIL, sa Présidente Isabelle Falque-Pierrotin a appelé les entreprises, mais aussi les pouvoirs publics, en charge de dépoussiérer la Loi Informatique et Libertés, à se mobiliser dans l’optique de l’entrée en vigueur en mai 2018 du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles, adopté en avril 2016.

Source : En 2017, la CNIL face au compte à rebours de la nouvelle loi européenne

Aux Etats-Unis, les fournisseurs d’accès peuvent à nouveau revendre les données personnelles des internautes

L’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche a provoqué de nombreux changements de têtes et d’orientations politiques au sein des agences gouvernementales. C’est le cas à la Federal Communications Commission (FCC), où la nomination d’Ajit Pai a considérablement modifié la ligne défendue sous l’administration Obama, notamment en matière de neutralité du Net. La protection de la vie privée est également impactée : désormais à majorité républicaine, le Sénat vient, avec l’aide la FCC, d’enterrer les mesures adoptées en octobre dernier qui encadraient l’exploitation commerciale par les fournisseurs d’accès des données personnelles des internautes.

Source : La vie privée made in USA : le rêve américain de Trump

C’est (uniquement) pour votre bien que Facebook récolte vos données

En milieu de semaine dernière, le réseau social a annoncé la mise au point d’une intelligence artificielle capable de prévenir les suicides. Certes, l’énorme audience de Facebook en fait un espace public où il est nécessaire d’assurer ordre et sécurité, mais la surveillance de masse et la collecte de données sans fin qu’induisent de telles initiatives ne peuvent manquer d’interroger.

Source : Facebook récolte vos données pour votre bien

Nos données Facebook ont-elles fait gagner le Brexit et Trump ? – L’Obs

En répondant à des tests de personnalité, ou juste en « likant » sur Facebook, nous laissons des quantités d’infos sur nous. Et cela n’a pas échappé à une entreprise prestataire de campagnes électorales.

Source : Nos données Facebook ont-elles fait gagner le Brexit et Trump ? – L’Obs

Microsoft annonce des mesures pour réduire la collecte des données personnelles sous Windows 10

Vilipendée dès le lancement de Windows 10 et taclée par la CNIL, la collecte des données personnelles par le système d’exploitation cristallise le ressentiment des utilisateurs contre Microsoft. L’éditeur vient d’annoncer une série de modifications dans ce domaine, avec notamment une simplification des paramètres de gestion des règles de confidentialité et une réduction de la télémétrie.

Source : Collecte de données : Windows 10 va réduire la voilure sur la télémétrie

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...