SFR et Bouygues ne pourront plus jouer avec la TVA réduite de la presse

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances, les députés ont adopté un amendement interdisant aux opérateurs télécoms d’appliquer la TVA réduite de la presse à autre chose qu’à la vente de presse en ligne. Ils entendent ainsi mettre fin aux pratiques de SFR et Bouygues Telecom.

Source : SFR et Bouygues ne pourront plus jouer avec la TVA réduite de la presse

Orange dégaine à son tour son offre presse

Après SFR et Bouygues Telecom, c’est au tour de l’opérateur historique d’enrichir son offre de contenus avec un kiosque proposant des titres de presse numérique et des bandes dessinées, qui seront accessibles gratuitement pendant 6 mois pour la plupart des abonnés. Ensuite, chacun des deux services sera facturé 9,99€ par mois.

Source : Orange veut convertir ses clients à la presse

Hadopi : revoilà le serpent de mer des amendes administratives

Envisagées depuis plusieurs années, les amendes administratives contre le piratage refont surface : une étude sur la faisabilité juridique d’un tel dispositif, dont les conclusions sont attendues d’ici fin novembre, a été confiée à deux maîtres de requêtes au Conseil d’État.

Source : Hadopi : et revoilà le serpent de mer des amendes administratives contre le piratage

Ce rapport sur le piratage que l’UE a « oublié » de rendre public

La députée européenne Julia Reda a publié un rapport datant de 2015 et mandaté par la Commission Européenne sur l’impact du piratage informatique sur les industries culturelles. Les conclusions de ce rapport, qui ne soulignent pas d’impact majeur du piratage sur les ventes, expliquent peut être le manque d’empressement qu’a eu la Commission à le rendre public.

Source : Le piratage néfaste aux ventes ? L’UE renvoyée à ses actes manqués

La « taxe YouTube » devient réalité

Le décret publié hier au Journal officiel permet de taxer les services, français ou étrangers, qui assurent le « stockage de contenus audiovisuels » mis à disposition du public en France. Les fonds collectés contribueront au financement de la création hexagonale. YouTube, Netflix, Dailymotion ou encore iTunes sont visés par cette mesure.

Source : La « taxe YouTube » devient réalité : à quoi sert-elle ?

Quand Google s’engage dans la lutte contre le piratage

Le géant du web, le ministère de la Culture et l’Association française de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA) ont signé, en début de semaine, un accord de lutte contre le piratage. Il devrait notamment permettre un blocage plus rapide des contenus vidéo publiés illicitement sur YouTube et une meilleur collaboration entre Google, propriétaire de la plateforme de vidéos, et les ayants droit, qui dénoncent régulièrement le manque à gagner causé par le piratage.

Source : Google et l’audiovisuel français signent un accord pour lutter contre le piratage

TF1 déclare la guerre aux opérateurs, en commençant par SFR

Réclamant depuis des mois aux opérateurs une rémunération en contrepartie de la diffusion de ses chaînes via leurs box, TF1 a mis ses menaces à exécution en coupant une partie de son signal chez SFR : le service de replay des chaînes du groupe audiovisuel n’est désormais plus disponible pour les abonnés Numericable-SFR.

Source : La guerre est déclarée entre TF1 et SFR

Quand SFR abonne par défaut ses clients à des offres payantes de contenus

Afin de rendre ses offres plus attractives et d’augmenter l’ARPU de ses abonné, Altice a investi des millions d’euros dans des acquisitions de contenus, qu’il souhaite aujourd’hui logiquement valoriser.

De là à en « faire profiter » ses clients « à des conditions exceptionnelles »… en les abonnant par défaut à ses offres, évidemment payantes, il y avait peut-être un pas, allègrement franchi par SFR, à la grande fureur des associations de consommateurs.

Source : SFR : des privilèges qui ont du mal à passer

Ce que Spotify sait de vos préférences musicales

Spotify propose désormais à ses utilisateurs le service Spotify.me, qui leur propose une analyse de leur historique d’écoute, dressant ainsi un panorama de leurs habitudes et préférences musicales, qu’il peut également… mettre à la disposition de ses annonceurs.

Source : Spotify révèle une partie de son savoir sur vos préférences musicales

Toujours plus de convergence pour les opérateurs français

En ce début de semaine, deux annonces marquantes sont venues illustrer la stratégie de convergence télécoms-médias des deux principaux opérateurs français.

C’est d’abord SFR qui a fixé au 22 août le lancement d’Altice Studio, sa chaîne dédiée aux séries et au cinéma.

Ensuite, c’était au tour d’Orange de dévoiler diverses nouvelles autour de sa stratégie de contenus : la création d’une division dédiée Orange Content, le renforcement de ses liens avec Canal Plus via une offre commerciale exclusive proposée aux clients fibre de l’opérateur, un accord avec UGC Images autour de la production, et un partenariat avec la Fnac autour du livre numérique.

Sources :
SFR va bientôt lancer sa chaîne de séries et de cinéma
Stratégie de contenus : Orange renforce ses liens « soft » avec Canal Plus

Altice : un partenariat avec Netflix

Le groupe de télécoms et de médias de Patrick Drahi a annoncé ce lundi la signature d’un accord de partenariat pluriannuel avec le service de streaming vidéo à la demande, qui lui permettra de proposer à ses clients des offres promotionnelles incluant un accès à Netflix.

Source : Altice va proposer Netflix à ses abonnés

SFR devient l’unique diffuseur des coupes d’Europe de football

Le groupe de Patrick Drahi a une nouvelle fois cassé sa tirelire pour s’approprier les droits de diffusion de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa de football pour la période 2018-2021. En déboursant 350 millions d’euros par an (contre 160 millions pour les contrats actuels), il rajoute un nouveau joyau à son offre de contenus, et prive BeIN Sports, Canal+ et, dans une moindre mesure, M6, de ces prestigieux produits d’appel.

Source : SFR rafle les droits de la Ligue des champions de football

Conflit TF1-opérateurs : la position compliquée de Martin Bouygues

La chaîne veut faire payer les opérateurs télécoms qui reprennent ses programmes dans leurs bouquets TV, et Martin Bouygues, actionnaire majoritaire de TF1, plaide en sa faveur… alors qu’il est aussi propriétaire de Bouygues Telecom.

Source : Quand Martin Bouygues doit arbitrer entre TF1 et Bouygues Telecom

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...