Avec RelevanC, Casino veut faire de l’ombre aux GAFA

Présentée comme une première en France, cette base de données intègre les profils très détaillés, mais anonymisés, de 50 millions d’individus, renseignés en fonction de leurs comportements d’achat dans les enseignes du groupe Casino, en ligne comme en point de vente physique. Elle sera « mise à disposition » des annonceurs, des agences et des instituts d’études, pour leur permettre de mieux comprendre les comportements des consommateurs. De quoi faire de l’ombre aux géants de la publicité en ligne ?

Source : Quand Casino titille Google avec son ticket de caisse

Les revenus des opérateurs se stabilisent

Confirmant la tendance à une stabilisation relevée dans l’édition 2016 de notre série Les opérateurs télécoms en 5 graphiques, les revenus des opérateurs n’ont baissé que de 0,2% au 2ème trimestre 2017 par rapport à la même période en 2016, selon le dernier Observatoire des marchés de l’Arcep. La démocratisation de la 4G dans le mobile et l’essor des offres Internet fixes à très haut débit expliquent ces « bons » résultats.

Source : Le marché des télécoms retrouve des couleurs

Ce rapport sur le piratage que l’UE a « oublié » de rendre public

La députée européenne Julia Reda a publié un rapport datant de 2015 et mandaté par la Commission Européenne sur l’impact du piratage informatique sur les industries culturelles. Les conclusions de ce rapport, qui ne soulignent pas d’impact majeur du piratage sur les ventes, expliquent peut être le manque d’empressement qu’a eu la Commission à le rendre public.

Source : Le piratage néfaste aux ventes ? L’UE renvoyée à ses actes manqués

Quand les opérateurs augmentent discrètement leurs prix en été

Selon l’organisme de défense des consommateurs UFC-Que-Choisir, Orange, SFR et Bouygues Telecom ont profité de la torpeur de l’été pour augmenter discrètement les tarifs de certains de leurs abonnements, sans en informer correctement leurs abonnés.

Source : Discrètement, SFR, Orange et Bouygues ont augmenté leurs prix cet été

Samsung persiste et signe dans les montres connectées

Source : Samsung persiste et signe dans les montres connectées

Pas un vrai succès pour le moment, mais d’après IDC, ça pourrait changer :

Si Samsung met les bouchées doubles pour étoffer sa gamme de montres et bracelets connectés, c’est que le marché pourrait – enfin – décoller. Selon IDC, il progressait de 18 % au premier trimestre 2017 avec 25 millions d’unités écoulées. Il pourrait atteindre 125 millions en fin d’année, en hausse de 20 %. En France, les professionnels s’attendent à vendre 520.000 montres et bracelets connectés en 2017, en hausse de 30 %. Et, raison de plus de se féliciter pour Samsung qui vise le segment haut de gamme, les prix sont également orientés à la hausse, avec une progression attendue du marché tricolore de 40 % en valeur cette année.

Quand SFR abonne par défaut ses clients à des offres payantes de contenus

Afin de rendre ses offres plus attractives et d’augmenter l’ARPU de ses abonné, Altice a investi des millions d’euros dans des acquisitions de contenus, qu’il souhaite aujourd’hui logiquement valoriser.

De là à en « faire profiter » ses clients « à des conditions exceptionnelles »… en les abonnant par défaut à ses offres, évidemment payantes, il y avait peut-être un pas, allègrement franchi par SFR, à la grande fureur des associations de consommateurs.

Source : SFR : des privilèges qui ont du mal à passer

Vous êtes resté 22 minutes chez l’opticien ce jeudi : votre centre commercial le sait !

Les clients des boutiques des Quatre Temps, sur le parvis de la Défense, sont désormais informés, via une affichette, que le propriétaire du centre commercial est susceptible de collecter des données personnelles liées à leurs terminaux mobiles, « aux fins de réaliser des statistiques concernant les flux de clientèle »…

Source : Tu es resté 22 minutes chez l’opticien jeudi. Le centre commercial le sait

L’obsolescence programmée au cœur du débat

Une étude de Greenpeace portant sur les terminaux mobiles pointe les tactiques des fabricants pour gêner ou interdire la réparation. Dans le même temps, un rapport du Parlement européen montre que la réparation ou le réemploi des objets du quotidien pourrait créer 200 000 emplois non délocalisables en Europe. Le choix semble vite fait, mais il pourrait ne pas être identique entre entreprises et consommateurs/citoyens…

Sources :
Comment Apple, Samsung et Microsoft organisent l’obsolescence forcée
Donner une seconde vie aux objets du quotidien permettrait de créer 200 000 emplois en Europe

Fin du roaming : les nouvelles règles à connaître

Désormais, les consommateurs européens peuvent utiliser leurs forfaits nationaux depuis un autre Etat de l’Union, dans les mêmes conditions – ou presque – que depuis leur pays d’origine.

Source : Fin du roaming : les nouvelles règles à connaître avant d’utiliser son portable en Europe

Télécoms : le casse-tête de la monétisation des nouveaux réseaux

Un article qui résume bien la situation dans laquelle se trouvent désormais les opérateurs français : en s’opposant dans une guerre de la data qui les incite à intégrer toujours plus de données dans leurs forfaits, ils laissent à penser que ces dernières n’ont pas de valeur, alors que le déploiement des réseaux les oblige pourtant à dépenser des milliards d’euros…

Source : Télécoms : le casse-tête de la monétisation des nouveaux réseaux

SFR a fait exploser le bilan des plaintes des consommateurs en 2016

Comme chaque année, l’Association française des utilisateurs de télécommunications (Afutt) a dressé le bilan des litiges soumis par les consommateurs à travers un Observatoire, publié en milieu de semaine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le millésime 2016 n’est pas fameux ! L’Afutt a en effet enregistré une augmentation de 50% (avec +68% pour l’Internet fixe et +37% pour le mobile) des plaintes. Concentrant 56% d’entre elles, le groupe SFR est le principal responsable de cette hausse, qui n’aurait été que de 10% sans lui.

Source : Télécoms : bond des plaintes en 2016, SFR est le plus touché

youOrder, l’anti-Uber de la livraison urbaine

Fondée à Argenteuil, la start-up youOrder se distingue de ses concurrents en embauchant tous ses livreurs en CDI, plutôt que de faire appel à des indépendants. Un choix social qui correspond aussi à un positionnement commercial de qualité de service.

Non, tout n’est pas condamné à être ubérisé. Le salariat a encore de longues décennies devant lui.

Source : YouOrder, l’anti-Uber de la livraison urbaine

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...