Fibre : Numericable-SFR perd un vieux bras de fer judiciaire avec Orange

En octobre 2010, Numericable avait porté plainte contre l’opérateur historique, accusé d’avoir rompu un contrat d’accès à ses infrastructures de génie civil pour ralentir les déploiements de fibre optique du câblo-opérateur dans l’Hexagone. Au terme d’un long feuilleton, la Cour d’appel de Paris vient de débouter Numericable-SFR de ses demandes, condamnant même ce dernier à payer 300 000 euros à Orange pour remboursement des frais de procédure.

Source : Fibre : Numericable-SFR perd un vieux bras de fer judiciaire avec Orange

Altice : un partenariat avec Netflix

Le groupe de télécoms et de médias de Patrick Drahi a annoncé ce lundi la signature d’un accord de partenariat pluriannuel avec le service de streaming vidéo à la demande, qui lui permettra de proposer à ses clients des offres promotionnelles incluant un accès à Netflix.

Source : Altice va proposer Netflix à ses abonnés

Stéphane Richard : « Une privatisation d’Orange ne poserait aucun souci »

Invité la semaine dernière du Club de l’économie du « Monde », le PDG d’Orange a évoqué un certain nombre de sujets concernant le groupe télécoms, parmi lesquels ses ambitions dans la banque en ligne, sa stratégie de convergence télécoms-médias, ses liens avec Canal+ ou encore l’éventualité d’un désengagement de l’Etat de son capital.

Source : Stéphane Richard : « Une privatisation d’Orange ne poserait aucun souci »

Ministère de la Défense : un contrat avec Microsoft qui fait débat

Dans un article publié par Marianne, un collectif de journalistes s’interroge sur la légitimité d’un contrat, en cours de renégociation, liant le ministère de la Défense à Microsoft. De type open bar, celui permet aux services du ministère de se servir librement des technologies de l’éditeur américain afin d’équiper leurs postes informatiques. Au-delà des risques en matière de souveraineté et de sécurité du pays, déjà soulevés précédemment, c’est la question de l’absence de mise en concurrence des prestataires pour ce contrat qui est désormais mise en avant…

Source : Microsoft et ministère de la Défense : le débat sur le contrat open bar fait son retour

Adieu SFR, bonjour Altice

Créée en 1987, la Société Française du Radiotéléphone s’appellera bientôt Altice, du nom de sa maison-mère, qui va apposer sa marque sur (presque) tous ses actifs dans le monde d’ici à fin 2018. Attendu, ce changement a été officialisé en milieu de semaine dernière par Patrick Drahi, qui présente son groupe comme « une grande famille », unie par les mêmes « valeurs ». Qu’en pensent les milliers de collaborateurs dont Altice veut se séparer en France ?

Source :
SFR change de nom et deviendra Altice
Quand Drahi veut faire d’Altice « une grande famille »

Presse : Bouygues Telecom dans les pas de SFR

Marchant sur les traces de SFR, Bouygues Telecom a annoncé ce lundi un accord avec le distributeur de presse numérique LeKiosk pour proposer gratuitement à ses abonnés mobiles une sélection de 1000 titres en version numérique.

Source : Presse numérique : Bouygues Telecom sur les traces de SFR

Télécoms : quelle stratégie pour le nouveau gouvernement ?

L’Etat joue aujourd’hui un rôle majeur dans le paysage français des télécoms. Aussi, l’élection d’un nouveau Président suscite forcément de nombreuses questions quant à sa ligne de conduite dans ce domaine, alors qu’il va être amené à trancher sur plusieurs dossiers structurants pour l’avenir du secteur. Citons la poursuite du plan Très haut débit, la possible consolidation du secteur et… la vente (ou pas) de sa participation de près de 23 % au capital d’Orange. Sur ce dernier sujet, voici un extrait de l’interview donnée par Emmanuel Macron le 13 avril dernier au site Electron Libre.

Orange n’est ni une entreprise du secteur nucléaire ou de la défense, ni une entreprise assurant un service public en monopole. Conformément à la doctrine de l’État actionnaire que j’ai souvent exposée lorsque j’étais ministre de l’Économie, la participation de l’État dans une entreprise comme Orange peut évoluer. Cependant, l’État joue chez Orange un rôle de stabilisation de l’actionnariat dans un contexte où le secteur connait des évolutions importantes.

Sources :
Télécoms : les dossiers chauds du président Macron
L’Etat pourrait réduire sa part dans Orange

Télécoms : le casse-tête de la monétisation des nouveaux réseaux

Un article qui résume bien la situation dans laquelle se trouvent désormais les opérateurs français : en s’opposant dans une guerre de la data qui les incite à intégrer toujours plus de données dans leurs forfaits, ils laissent à penser que ces dernières n’ont pas de valeur, alors que le déploiement des réseaux les oblige pourtant à dépenser des milliards d’euros…

Source : Télécoms : le casse-tête de la monétisation des nouveaux réseaux

Fibre optique : SFR assigne Orange en justice

En 2011, les deux opérateurs s’étaient partagé la couverture en fibre optique des zones moyennement denses, dans le cadre d’un accord prévoyant qu’Orange investisse dans un peu plus de 75% d’entre elles, tandis que SFR se chargeait des zones restantes. Mais dans la foulée de son rachat par Patrick Drahi en 2014, SFR a voulu renégocier cet accord à la hausse. Orange s’y refuse, estimant d’ailleurs que son concurrent n’a pas réussi à couvrir les zones qui lui étaient réservées. Pour obliger l’opérateur historique à cette renégociation, SFR a maintenant décidé de l’assigner en justice.

Source : SFR attaque Orange en justice sur le déploiement de la fibre optique

SFR devient l’unique diffuseur des coupes d’Europe de football

Le groupe de Patrick Drahi a une nouvelle fois cassé sa tirelire pour s’approprier les droits de diffusion de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa de football pour la période 2018-2021. En déboursant 350 millions d’euros par an (contre 160 millions pour les contrats actuels), il rajoute un nouveau joyau à son offre de contenus, et prive BeIN Sports, Canal+ et, dans une moindre mesure, M6, de ces prestigieux produits d’appel.

Source : SFR rafle les droits de la Ligue des champions de football

Marché B2B : SFR, BT et Verizon réclament 2,7 milliards d’euros à Orange

Les trois opérateurs ont saisi le tribunal de commerce de Paris pour réclamer des réparations à Orange, auxquels ils reprochent des pratiques anticoncurrentielles sur le marché entreprises.

Les concurrents de l’opérateur historique lancent donc les grandes manœuvres, concomitamment à la consultation de l’Arcep sur la possible ouverture du réseau d’Orange aux petits » opérateurs du marché B2B, mesure soutenue en début de semaine par l’Autorité de la Concurrence via un communiqué.

Source : Trois opérateurs réclament 2,7 milliards d’euros à Orange

Quand Verizon et AT&T s’interrogent sur leurs modèles économiques

Les mauvais résultats trimestriels enregistrés par les deux principaux opérateurs mobiles américains conduisent ces derniers à chercher de nouveaux relais de croissance, misant notamment sur la publicité et les médias.

Sources :
Quand Verizon s’interroge sur son modèle économique
Etats-Unis : comme Verizon, AT&T est chahuté dans la téléphonie mobile

Quand Orange tacle TF1

Alors que le groupe de télévision de Martin Bouygues a engagé un bras de fer avec les opérateurs télécoms pour être indemnisé pour la diffusion de ses chaînes, Stéphane Richard a défendu son point de vue, forcément assez différent, en marge du show Hello.

Source : Orange tacle TF1, qui veut le faire payer pour ses chaînes

TF1 menace les opérateurs d’une coupure de signal

Dans ce nouvel épisode d’un feuilleton entamé il y a plusieurs mois, TF1 a lancé un ultimatum aux opérateurs télécoms et à Canal+, les menaçant d’une interruption prochaine de la fourniture de ses chaînes gratuites s’ils persistent à vouloir les diffuser sans rémunérer le groupe. A suivre…

Source : TF1 veut faire payer les opérateurs télécoms

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...