Bruxelles met la pression à l’Arcep sur la régulation d’Orange dans la fibre

Après les échanges houleux du début de l’année, les relations entre l’Arcep et Orange au sujet du déploiement de la fibre sur le territoire français semblent s’être apaisées. De fait, le régulateur ne souhaite logiquement pas décourager, par une réglementation trop contraignante, les initiatives de l’opérateur historique qui reste, de loin, le plus gros investisseur français en matière de réseaux.

Mais voilà que, par le biais d’un courrier, la Commission européenne invite le gendarme des télécoms à mettre en place de véritables « obligations réglementaires (…) pour donner aux opérateurs tiers la possibilité de concurrencer Orange à armes égales ». De quoi redéterrer la hache de guerre ?

Source : Fibre : Bruxelles invite l’Arcep à se montrer très strict avec Orange

Premières cessions pour Altice, en Suisse

Réalisant sa première opération de cession depuis l’annonce par Patrick Drahi de sa nouvelle stratégie de réduction de la dette, le groupe Altice vend deux filiales suisses spécialisées dans les solutions télécoms et de centres de données, le tout pour un montant de 183 millions d’euros.

Source : Altice vend deux filiales en Suisse pour 183 millions d’euros

En ralliant la Firip, Orange montre son soutien au Plan THD du gouvernement

L’opérateur historique vient d’annoncer qu’il rejoignait la Fédération des industriels des réseaux d’initiative publique (Firip), organisme rassemblant les acteurs qui déploient et opèrent les réseaux très haut-débit dans les zones les moins peuplées du territoire français. Seul grand opérateur membre de la Firip, Orange rappelle ainsi qu’il soutient le Plan THD du gouvernement… s’opposant ainsi à la stratégie d’isolement de SFR.

Source : En ralliant la Firip, Orange fait un pied-de-nez à SFR

« Google et Microsoft ont acquis des monopoles temporaires qui semblent se perpétuer »

Une très stimulante interview de François Lévêque, auteur de l’ouvrage « Les Habits neufs de la concurrence : Ces entreprises qui innovent et raflent tout » (septembre 2017, Odile Jacob), qui analyse, loin des clichés, le phénomène complexe de la concurrence.

S’exprimant notamment sur les GAFA, il estime que, contrairement à la conception de Schumpeter,  selon laquelle une entreprise ne peut dominer le marché qu’un certain temps, il n’est pas évident, aujourd’hui, de savoir si les géants du numérique se feront un jour concurrencer et battre par de nouveaux acteurs. De fait, loin de se contenter de profiter de leur situation de rente, ces derniers multiplient les innovations dans des secteurs variés, ce qui contribue à renforcer leur toute-puissance.

Source : « Google et Microsoft ont acquis des monopoles temporaires qui semblent se perpétuer »

L’action Altice continue sa chute libre, Drahi tente de rassurer

Malgré sa reprise en main par son fondateur, Altice n’arrive pas à enrayer la chute de son action en Bourse.

Mardi, Patrick Drahi s’est efforcé de rassurer les salariés du groupe, défendant sa stratégie et demandant à ses collaborateurs de tout mettre en oeuvre pour améliorer la relation client, martelant notamment le besoin de « simplification ». Et hier, il s’est présenté devant un parterre d’analystes télécoms pour tenter de rassurer les marchés, mettant notamment en avant une nouvelle politique d’économies : « Nous arrêtons les acquisitions. Nous revenons aux fondamentaux et nous nous concentrons sur l’allègement de la dette », a-t-il déclaré.

Sources :
Altice continue sa chute libre, Drahi tente de rassurer ses troupes
Face à la chute du cours d’Altice, l’acte de contrition de Patrick Drahi

Fibre optique : alliance inédite entre Orange et Free

Orange vient de remporter l’appel d’offres pour l’équipement en fibre optique du département de la Mayenne, devant cinq concurrents. Une des raisons de cette victoire a été la présence aux côtés de l’opérateur historique de… Free, dans le cadre d’un partenariat noué pour l’occasion. « Les habitants auront donc le choix dès le début entre deux opérateurs nationaux, Orange et Free, une première en France », a souligné Olivier Richefou, le président du Conseil départemental de Mayenne.

Source : Fibre optique : alliance inédite entre Orange et Free

Etats-Unis : Altice lance une box triple play et débarque dans le mobile

La société de Patrick Drahi a annoncé la semaine dernière le lancement d’une box permettant à ses abonnés d’avoir accès à Internet, à la téléphonie fixe et à la télévision, une première sur le marché américain. Altice va par ailleurs utiliser le réseau de Sprint – dont le projet de fusion avec T-Mobile vient d’échouer – pour commercialiser des services mobiles aux Etats-Unis.

Sources :
Altice dégaine une box aux Etats-Unis
Altice USA va débarquer dans le mobile grâce à l’opérateur Sprint

Orange Bank : c’est parti !

A l’occasion du lancement, jeudi dernier, de la banque mobile d’Orange, voici un petit florilège d’articles.

Sources :
Banque digitale : l’offre multi-canal Orange Bank est activée
Orange Bank : du nouveau, du virtuel, du gratuit et des astérisques
Comparatif : Orange Bank a-t-elle de quoi liquider ses adversaires ?
Orange Bank se donne 10 ans pour conquérir 2 millions de clients en France
Comme Orange Bank, ces telcos sont devenus banquiers

THD : Orange « pas favorable » à une nouvelle répartition des déploiements

Par la voix de Pierre Louette, son Directeur général délégué, l’opérateur historique réagit à la proposition de l’Arcep. Opposé à la renégociation du « contrat de droit privé » qu’il a signé avec SFR en 2011 pour le déploiement de la fibre optique dans les zones moyennement denses, il affirme qu’Orange respectera ses engagements, « juridiquement contraignants ».

Source : Très haut débit : Orange fusille l’idée d’un repartage des déploiements

THD : L’Arcep rend son avis au Sénat

Quelles sont les conditions pour atteindre les objectifs du plan France Très Haut Débit ? Quel accueil faire à la proposition de SFR de « fibrer » seul la France ? Sébastien Soriano, le Président de l’Arcep s’est efforcé de répondre à ces deux questions sur lesquelles le Sénat l’avait saisi durant l’été.

S’inquiétant des retards de déploiement de la fibre dans les villes et territoires moyennement denses, il a appelé de ses vœux une nouvelle répartition de ces zones (actuellement 80% pour Orange et 20% pour SFR) entre les opérateurs, pour « utiliser toutes les volontés d’investissements qui se manifestent en ce moment ».

Par ailleurs, le Président de l’Arcep est venu freiner les ambitions de SFR de fibrer seul le territoire français.

La volonté [de SFR] d’investir dans les zones les plus rurales n’est acceptable que si cela se fait en plein accord avec les porteurs de projet de Réseaux d’initiative publique, ce qui signifie pas de débauchage, d’intimidation ou de double déploiement sans concertation.

Source : Très haut débit : l’Arcep veut un « repartage » des zones moyennement denses

SFR et Bouygues ne pourront plus jouer avec la TVA réduite de la presse

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances, les députés ont adopté un amendement interdisant aux opérateurs télécoms d’appliquer la TVA réduite de la presse à autre chose qu’à la vente de presse en ligne. Ils entendent ainsi mettre fin aux pratiques de SFR et Bouygues Telecom.

Source : SFR et Bouygues ne pourront plus jouer avec la TVA réduite de la presse

La CFE-CGC Orange et l’Adeas demandent la révocation de Bpifrance du conseil d’administration d’Orange

La CFE-CGC Orange et l’Association pour la défense de l’épargne et de l’actionnariat des salariés estiment incompatible la présence de Bpifrance, via son PDG Nicolas Dufourcq, au conseil d’administration de l’opérateur historique, alors que la banque publique d’investissement est aussi présente au capital de Kosc Telecom, nouvel opérateur concurrent direct d’Orange dans les télécoms d’entreprise. Elles invoquent un risque de conflit d’intérêt.

Le problème, c’est qu’en siégeant au conseil d’administration, Bpifrance a accès à toutes les données du marché entreprise d’Orange, comme les taux de marge.

Source : Orange : des salariés actionnaires veulent chasser Bpifrance du conseil

Arcep : vers un nouvel encadrement des tarifs du dégroupage ?

Pour inciter les opérateurs alternatifs à accélérer leur transition technologique vers la fibre, le régulateur se propose de réformer les tarifs d’accès à la boucle locale sur la période 2018-2020, avec d’abord une baisse (9,31€ mensuels par ligne en 2018 contre 9,45€ actuellement), puis une augmentation progressive (9,41€ en 2019 et 9,51€ en 2020). Par ailleurs, afin d’accompagner la migration des abonnements vers le très haut débit, l’Autorité propose également d’abaisser de 15€ à 5€ le tarif des frais de résiliation du dégroupage total.

L’Arcep vient de lancer une consultation publique portant sur ce projet, ouverte jusqu’au 6 novembre. A suivre…

Source : Baisses et hausse en vue pour l’accès à l’ADSL

Orange dégaine à son tour son offre presse

Après SFR et Bouygues Telecom, c’est au tour de l’opérateur historique d’enrichir son offre de contenus avec un kiosque proposant des titres de presse numérique et des bandes dessinées, qui seront accessibles gratuitement pendant 6 mois pour la plupart des abonnés. Ensuite, chacun des deux services sera facturé 9,99€ par mois.

Source : Orange veut convertir ses clients à la presse

GAFA : Bruxelles s’attaque aux Etats qui faussent la concurrence

Cette semaine, la Commission européenne s’est fâchée contre le Luxembourg qui « doit à présent récupérer l’aide illégale » de 250 millions d’euros accordée à Amazon sous forme d’avantages fiscaux. Et au cas où cet avertissement ne suffirait pas, Bruxelles montre sa détermination en assignant devant la Cour de justice de l’UE l’Irlande, accusée de rechigner à récupérer 13 milliards d’euros d’aides illégales concédées cette fois à Apple.

Sources :
Amazon : Bruxelles exige le remboursement de 250 millions d’aides fiscales au Luxembourg
Fisc : l’Irlande ne veut pas récupérer les 13 milliards d’Apple, direction la Cour de justice de l’UE

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...