La CFE-CGC Orange et l’Adeas demandent la révocation de Bpifrance du conseil d’administration d’Orange

La CFE-CGC Orange et l’Association pour la défense de l’épargne et de l’actionnariat des salariés estiment incompatible la présence de Bpifrance, via son PDG Nicolas Dufourcq, au conseil d’administration de l’opérateur historique, alors que la banque publique d’investissement est aussi présente au capital de Kosc Telecom, nouvel opérateur concurrent direct d’Orange dans les télécoms d’entreprise. Elles invoquent un risque de conflit d’intérêt.

Le problème, c’est qu’en siégeant au conseil d’administration, Bpifrance a accès à toutes les données du marché entreprise d’Orange, comme les taux de marge.

Source : Orange : des salariés actionnaires veulent chasser Bpifrance du conseil

Arcep : vers un nouvel encadrement des tarifs du dégroupage ?

Pour inciter les opérateurs alternatifs à accélérer leur transition technologique vers la fibre, le régulateur se propose de réformer les tarifs d’accès à la boucle locale sur la période 2018-2020, avec d’abord une baisse (9,31€ mensuels par ligne en 2018 contre 9,45€ actuellement), puis une augmentation progressive (9,41€ en 2019 et 9,51€ en 2020). Par ailleurs, afin d’accompagner la migration des abonnements vers le très haut débit, l’Autorité propose également d’abaisser de 15€ à 5€ le tarif des frais de résiliation du dégroupage total.

L’Arcep vient de lancer une consultation publique portant sur ce projet, ouverte jusqu’au 6 novembre. A suivre…

Source : Baisses et hausse en vue pour l’accès à l’ADSL

Orange dégaine à son tour son offre presse

Après SFR et Bouygues Telecom, c’est au tour de l’opérateur historique d’enrichir son offre de contenus avec un kiosque proposant des titres de presse numérique et des bandes dessinées, qui seront accessibles gratuitement pendant 6 mois pour la plupart des abonnés. Ensuite, chacun des deux services sera facturé 9,99€ par mois.

Source : Orange veut convertir ses clients à la presse

GAFA : Bruxelles s’attaque aux Etats qui faussent la concurrence

Cette semaine, la Commission européenne s’est fâchée contre le Luxembourg qui « doit à présent récupérer l’aide illégale » de 250 millions d’euros accordée à Amazon sous forme d’avantages fiscaux. Et au cas où cet avertissement ne suffirait pas, Bruxelles montre sa détermination en assignant devant la Cour de justice de l’UE l’Irlande, accusée de rechigner à récupérer 13 milliards d’euros d’aides illégales concédées cette fois à Apple.

Sources :
Amazon : Bruxelles exige le remboursement de 250 millions d’aides fiscales au Luxembourg
Fisc : l’Irlande ne veut pas récupérer les 13 milliards d’Apple, direction la Cour de justice de l’UE

Stéphane Richard : « Les télécoms doivent devenir multiservices »

La santé de l’opérateur historique, le déploiement du très haut débit et l’initiative solitaire de SFR, l’évolution des marchés français et européen des télécoms, ou encore son avenir à la tête d’Orange : Stéphane Richard fait le point, interviewé par Les Echos.

Stéphane Richard : « Les télécoms doivent devenir multiservices »

SFR perd son cinquième patron en cinq ans

Entré chez SFR en janvier 2016, le Directeur général Michel Paulin quitte son poste avec effet immédiat. L’opérateur a choisi de ne pas lui désigner de successeur direct, mais de partager ses champs d’activité entre deux hommes : Alain Weill, DG des activités médias d’Altice et DG de SFR Media, s’occupera de « l’intégration des actifs télécoms et médias », tandis que Michel Combes, le PDG de SFR et DG d’Altice, prendra directement en charge la « transformation de l’entreprise et le rétablissement de la performance opérationnelle ».

Source : SFR perd son cinquième patron en cinq ans

Quand les opérateurs augmentent discrètement leurs prix en été

Selon l’organisme de défense des consommateurs UFC-Que-Choisir, Orange, SFR et Bouygues Telecom ont profité de la torpeur de l’été pour augmenter discrètement les tarifs de certains de leurs abonnements, sans en informer correctement leurs abonnés.

Source : Discrètement, SFR, Orange et Bouygues ont augmenté leurs prix cet été

« Plus les terminaux vont maîtriser les choses et moins les opérateurs auront d’influence »

Percée de l’intelligence artificielle, développement des objets connectés, fin du Web tel que nous le connaissons… Sébastien Soriano, patron de l’Arcep, se livre à un exercice de prospective, dont on peut, certes, critiquer certaines des analyses mais qui permet de mieux comprendre la politique de régulation que l’Autorité s’attache à mettre en œuvre.

Source : « Tout le foisonnement que permet Internet pourrait avoir disparu dans 15 ans »

TF1 déclare la guerre aux opérateurs, en commençant par SFR

Réclamant depuis des mois aux opérateurs une rémunération en contrepartie de la diffusion de ses chaînes via leurs box, TF1 a mis ses menaces à exécution en coupant une partie de son signal chez SFR : le service de replay des chaînes du groupe audiovisuel n’est désormais plus disponible pour les abonnés Numericable-SFR.

Source : La guerre est déclarée entre TF1 et SFR

Fibre d’entreprise : Orange signe un accord avec Kosc

Apparu il y a moins de deux ans sur le marché des télécoms d’entreprise, Kosc vient de conclure un accord avec Orange, qui lui permettra d’avoir accès aux infrastructures de l’opérateur historique et de pouvoir commercialiser, à compter du 1er janvier prochain, de nouvelles offres de fibre à destination des professionnels.

Voilà un accord qui semble concrétiser la pression du régulateur, soucieux de voir émerger un 3ème acteur sur le marché des télécoms d’entreprise pour concurrencer le duopole Orange-SFR.

Source : Télécoms pour les entreprises : Kosc signe un accord avec Orange

Très haut débit : Stéphane Richard tacle SFR

En marge de la présentation des résultats d’Orange, le P-DG de l’opérateur historique est revenu sur la volonté de SFR de fibrer seul l’ensemble du territoire français, estimant qu’elle n’avait « pas de sens ».

Source : Très haut débit : le PDG d’Orange tacle SFR

Très haut débit : l’Etat pas fan de la stratégie de SFR

Chargé de mettre en place la feuille de route du gouvernement en matière de (très) haut débit, Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, ne cache pas son scepticisme face à la volonté de SFR de fibrer seul tout le territoire français.

(…) lorsque l’on veut avancer plus vite, le big bang, renverser la table n’est pas forcément la meilleure des solutions. (…) Il faut toujours avoir un souci d’efficacité maximale, se demander comment faire mieux. Donc il ne s’agit pas de proposer des réseaux en doublon de ceux des collectivités.

Source : Julien Denormandie : « D’ici 2020, on ne doit plus avoir de fracture numérique, plus d’inégalités dans l’accès à Internet »

Orange renoue avec la croissance en France, tandis que SFR peine à reconquérir ses clients

Les résultats du 1er semestre 2017 publiés par Orange en fin de semaine dernière font apparaître une croissance, certes modeste (+0,5%) mais réelle, de son chiffre d’affaires en France sur le 2ème trimestre, une première depuis 2009 !

Dans le même temps, SFR a enregistré un recul de son chiffre d’affaires en France au 2ème trimestre 2017 (-0,4%), qui témoigne de sa difficulté à reconquérir ses clients en dépit d’investissements massifs dans les réseaux et les contenus.

Sources :
Orange poursuit sa croissance au 2e trimestre, même en France
SFR peine à reconquérir ses clients

Quand SFR abonne par défaut ses clients à des offres payantes de contenus

Afin de rendre ses offres plus attractives et d’augmenter l’ARPU de ses abonné, Altice a investi des millions d’euros dans des acquisitions de contenus, qu’il souhaite aujourd’hui logiquement valoriser.

De là à en « faire profiter » ses clients « à des conditions exceptionnelles »… en les abonnant par défaut à ses offres, évidemment payantes, il y avait peut-être un pas, allègrement franchi par SFR, à la grande fureur des associations de consommateurs.

Source : SFR : des privilèges qui ont du mal à passer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...