Economie collaborative : souriez, vous êtes notés !

Pour nous convaincre de faire affaire avec de parfaits inconnus, les acteurs de l’économie collaborative entendent nous faire carburer à la confiance. Et afin que celle-ci soit sans faille, ils nous proposent LA solution universelle : la note ! Droit à l’erreur, droit à l’oubli, nous sommes décidément bien peu de choses dans ce nouveau monde régi par la data, comme nous l’explique Martin Vermorel. fondateur de Web After Work Paris.

Source : Souriez, vous êtes notés !

Ce que Spotify sait de vos préférences musicales

Spotify propose désormais à ses utilisateurs le service Spotify.me, qui leur propose une analyse de leur historique d’écoute, dressant ainsi un panorama de leurs habitudes et préférences musicales, qu’il peut également… mettre à la disposition de ses annonceurs.

Source : Spotify révèle une partie de son savoir sur vos préférences musicales

Vous êtes resté 22 minutes chez l’opticien ce jeudi : votre centre commercial le sait !

Les clients des boutiques des Quatre Temps, sur le parvis de la Défense, sont désormais informés, via une affichette, que le propriétaire du centre commercial est susceptible de collecter des données personnelles liées à leurs terminaux mobiles, « aux fins de réaliser des statistiques concernant les flux de clientèle »…

Source : Tu es resté 22 minutes chez l’opticien jeudi. Le centre commercial le sait

Gravity, Skyline : les médias français face aux GAFA

La semaine dernière, se sont succédé deux annonces d’importance pour le marché de la publicité média : tout d’abord, une coalition, menée par les groupes Les Echos et Lagardère Active (Europe 1, Paris Match, Elle…) et composée d’acteurs des médias (M6, Conde Nast, L’Equipe, Prisma, des groupes de presse quotidienne régionale…), de SFR, du distributeur Fnac-Darty et de SoLocal, maison mère des Pages Jaunes, lançait Gravity, une plateforme commune d’achat d’espace publicitaire en ligne. Deux jours plus tard, Le Monde et Le Figaro présentaient leur propre alliance, nommée Skyline.

Dénonçant cette stratégie dans un communiqué, l’association La Quadrature du Net invitait les journalistes de ces groupes « à refuser que leur travail soit associé à la marchandisation de la vie privée de leurs lecteurs ».

Ce n’est pas parce qu’un projet est français et se présente comme une réponse à la captation de données et de valeur opérée par Google et d’autres géants numériques états-uniens qu’il est acceptable. Contrer un mauvais modèle par un mauvais modèle ne rend pas ce dernier vertueux, et l’Alliance Gravity comme Skyline portent en elles à la fois des dangers pour la vie privée et la sécurité des données personnelles des Français (comme tout silo centralisateur de données personnelles), et une inquiétante absence de vision d’avenir.

Sources :
Publicité: les éditeurs de presse s’allient contre Google et Facebook
« Le Monde et Le Figaro lancent une place de marché privée commune »
Gravity, Skyline : les groupes de presse s’alignent sur les géants du Web pour exploiter la vie privée de leur lectorat

Comment l’intelligence artificielle va révolutionner les télécoms

A travers le monde, des grands opérateurs comme Orange, Softbank ou Telefonica misent sur les dernières avancées en matière d’intelligence artificielle pour mieux gérer leurs relations avec les clients ou déployer de nouveaux services à forte valeur ajoutée.

Source : Comment l’intelligence artificielle va révolutionner les télécoms

Microsoft et Facebook vont ils révolutionner le recrutement ?

Big Data, intelligence artificielle et bots s’imposent peu à peu dans les entreprises, y-compris dans le cadre des RH. Les deux géants de l’IT possèdent ainsi toutes les cartes en main pour devenir, à moyen terme, des acteurs majeurs du marché du recrutement.

Source : Microsoft et Facebook vont ils ubériser le recrutement ?

A qui profite vraiment l’Internet des Objets ?

Au-delà des services proposés par les objets connectés, il y a les multiples données qu’ils collectent, au bénéfice des entreprises qui les ont fabriqués… Un article passionnant qui remet les choses à leur place.

Source : Rise of the machines: who is the ‘internet of things’ good for?

La Maif se dote d’une charte pour « un numérique humain et éthique »

Certes, d’autres  groupes se sont déjà dotés de documents similaires, mais les engagements autour de la thématique « placer les technologies numériques au service de l’homme » sont suffisamment neufs et intéressants pour qu’on les mentionne.

La révolution numérique que nous vivons comporte un certain nombre de risques, au regard des libertés individuelles (usages des données, utilisation de l’intelligence artificielle), mais aussi en termes de coûts sociaux, avec des possibles destructions d’emplois. Nous voulons affirmer que notre conception de la transformation digitale n’ira pas à l’encontre des valeurs fondamentales que porte la Maif.

Source : La Maif se dote d’une charte pour « un numérique humain et éthique »

La Commission européenne inflige une amende de 110 millions d’euros à Facebook

Voilà une semaine qui aura coûté un quart de milliard d’euros à la société de Mark Zuckerberg, d’abord sanctionnée par la Cnil, puis par la Commission européenne. Cette dernière reproche à Facebook de lui avoir transmis des informations erronées lors de son rachat de WhatsApp en 2014, en lui garantissant qu’elle ne pourrait pas recouper ses données utilisateurs avec celles de l’application de messagerie instantanée à des fins publicitaires.

Source : La Commission européenne sanctionne Facebook d’une amende de 110 millions d’euros

Quand Telefonica se réinvente au-delà des télécoms

En pleine transformation digitale, l’opérateur téléphonique espagnol a deux priorités : se connecter à l’écosystème mondial de l’innovation en allant au-delà de son cœur de métier, et tirer parti des données qu’il collecte dans le cadre de l’utilisation de son réseau par ses clients, en veillant à respecter la vie privée de ces derniers. Pour en savoir plus, voici un court reportage effectué au siège de la société à Madrid.

Source : Avec Wayra, Luca et Aura, Telefonica veut se réinventer au-delà des télécoms

« La transparence des algorithmes relève des droits civiques »

Nozha Boujemaa, spécialiste de la science des données et directrice de recherche à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), a été chargée en décembre 2016, dans le cadre de la Loi pour une République numérique, de lancer la plate-forme TransAlgo. Dans cette interview, elle donne plus de détails sur ce projet visant à garantir la transparence et la responsabilité des algorithmes et de l’utilisation des données.

Source : O21 : « La transparence des algorithmes relève des droits civiques »

Présidentielle 2017 : la revanche des instituts de sondage, l’échec du Big Data

Plusieurs entreprises fondant leurs prévisions sur le Big Data annonçaient ces derniers mois des résultats très différents des sondages pour la 1er tour de la Présidentielle. Elles se sont largement trompées.

Source : Filteris, Enigma… Face aux instituts de sondage, la défaite des prévisions « alternatives »

Présidentielle 2017 : l’utilisation des data au coeur de la campagne

Que ce soit pour cartographier les attentes citoyennes ou gérer les bases de partisans, l’analyse des données s’est fait une place de choix dans le monde politique. Retours d’expériences de sociétés bien implantées dans ce milieu, comme Liegey Muller Pons, NationBuilder ou encore Digitalebox.

Source : Présidentielle 2017 : l’utilisation des data au coeur de la campagne

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...