Orange Bank : c’est parti !

A l’occasion du lancement, jeudi dernier, de la banque mobile d’Orange, voici un petit florilège d’articles.

Sources :
Banque digitale : l’offre multi-canal Orange Bank est activée
Orange Bank : du nouveau, du virtuel, du gratuit et des astérisques
Comparatif : Orange Bank a-t-elle de quoi liquider ses adversaires ?
Orange Bank se donne 10 ans pour conquérir 2 millions de clients en France
Comme Orange Bank, ces telcos sont devenus banquiers

Orange Bank, c’est pour le 2 novembre

C’est sous Twitter que Stéphane Richard a officialisé le lancement d’Orange Bank, qui devrait intervenir début novembre, avec quatre mois de retard sur les annonces initiales, le temps qu’il aura fallu à l’opérateur pour peaufiner la mise en place de ce nouveau service qui l’engage dans un nouveau métier.

Source : Orange Bank sera lancée le 2 novembre

SFR prépare le lancement d’Altice Bank pour 2019

Après Orange, SFR se lance à son tour dans les services bancaires. Selon les informations du Parisien, Altice a déposé une demande d’agrément auprès de la Banque centrale européenne, et recherche un partenaire innovant, en vue d’un lancement entre la fin 2018 et le printemps 2019.

Source : SFR aura sa banque d’ici 2019

La Banque Postale met la main sur KissKissBankBank, pionnier du crowdfunding

Le pionnier du financement participatif en France est racheté par son partenaire de longue date, une acquisition qui s’inscrit dans la stratégie de développement digital de la Banque Postale.

Sources :
La Banque Postale met la main sur le pionnier du crowdfunding KissKissBankBank
Vincent Ricordeau, fondateur de KissKissBankBank : « Nous allons disrupter la Banque Postale de l’intérieur »

Quand le numérique accroit les risques psychosociaux dans les banques

Une enquête, réalisée par des universitaires pour le syndicat SNB/CFE-CGC, concernant les risques psychosociaux dans le secteur bancaire, révèle que 37% des employés estiment aujourd’hui la sécurité de leur emploi menacée (contre 23% seulement en 2011). Parallèlement, un nombre croissant de sondés doutent de leurs compétences pour faire face aux enjeux de demain. Une perte de confiance à mettre en parallèle avec les réorganisations annoncées par la majorité des grandes banques, sous l’effet de la « digitalisation » des services bancaires, tandis que s’accroit la concurrence des banques en ligne.

Source : Dans la banque, la crainte pour son emploi explose avec le digital

Stéphane Richard : « Une privatisation d’Orange ne poserait aucun souci »

Invité la semaine dernière du Club de l’économie du « Monde », le PDG d’Orange a évoqué un certain nombre de sujets concernant le groupe télécoms, parmi lesquels ses ambitions dans la banque en ligne, sa stratégie de convergence télécoms-médias, ses liens avec Canal+ ou encore l’éventualité d’un désengagement de l’Etat de son capital.

Source : Stéphane Richard : « Une privatisation d’Orange ne poserait aucun souci »

Ce qu’il faut retenir du dernier show Hello d’Orange

Virtualisation de la livebox, Orange Bank, Djingo… Comme chaque année, l’opérateur historique a présenté les innovations technologiques majeures qu’il compte proposer à ses clients grand public et entreprises.

Source : Virtualisation de la livebox, Bank, Djingo… : ce qu’il faut retenir du show Hello d’Orange

La Banque Postale veut former les exclus du numérique

En partenariat avec l’association Emmaüs Connect, la banque filiale du groupe La Poste lance un « plan d’inclusion bancaire par le numérique », afin d’accompagner ses clients les plus « fragiles » dans l’adoption des services bancaires digitalisés. Rémy Weber, Président du Directoire de la Banque Postale, présente cette initiative.

Source : La Banque Postale n’oublie pas les exclus du numérique

Et si votre banque était votre opérateur mobile ?

Alors que changer de banque sera plus facile à partir de lundi et l’entrée en vigueur de la loi Macron sur la mobilité bancaire, un nouvel acteur est dans les starting-blocks : l’opérateur Orange. Le lancement est imminent, dans quelques semaines.

Source : Et si votre banque était votre opérateur mobile ?

« Face à la rupture digitale, les banques doivent investir dans l’humain »

Le syndicat national des banques SNB/CFE-CGC enjoint les banques de former leurs personnels à devenir de « vrais conseillers » et des experts, et non de simples vendeurs de produits. Il redoute une casse sociale comme dans d’autres pays européens face à l’accélération des mutations.

Source : « Face à la rupture digitale, les banques doivent investir dans l’humain »

« Compte Nickel sera la première néobanque rentable »

Près de trois ans après son lancement, le service de compte prépayé « sans banque », qui s’ouvre en ligne ou chez le buraliste, dépasse les 465.000 clients. La Fintech, qui a réalisé 20 millions d’euros de chiffre d’affaires, vise l’équilibre mi-2017 et 1 million de clients dans un an.

Source : « Compte Nickel sera la première néobanque rentable »

Le positionnement spécifique de l’offre, son coût d’utilisation… et sans doute aussi la densité du réseau de distribution (plus de 2000 buralistes à date, près de 3500 prévus fin 2017) apparaissent comme les principaux facteurs clefs de succès  de « Compte Nickel ».

BNP Paribas accompagne ses clients dans la transformation numérique

Une initiative intéressante du groupe bancaire, qui met en place le programme « Tous Connectés », afin d’aider ses clients à mieux prendre en main ses services numériques… mais pas seulement.

Source : BNP Paribas accompagne ses clients dans la transformation numérique

Même à l’heure du numérique, les fermetures d’agences bancaires pèsent encore sur la fidélité des clients

Depuis quelques mois, nombre de banques françaises adoptent une même stratégie de réduction du nombre de leurs agences. Elles les justifient généralement par une volonté de s’adapter à l’évolution des comportements de leurs clients, ces derniers fréquentant moins les agences sous l’impact de la « digitalisation » des services bancaires. Les banques semblent cependant oublier quelques évidences : que cette appétence pour les canaux numériques ne concerne pas tous les clients, que tous les services ne peuvent pas être dématérialisés avec une même efficacité, et que le passage aux outils en ligne ne se fait pas du jour au lendemain, bref qu’un peu de contact humain leur est encore nécessaire.

L’étude mondiale du cabinet Bain & Company arrive à point nommé pour le leur rappeler, la France figurant parmi les pays les plus rétifs à cette digitalisation des services bancaires au détriment du réseau physique. Ainsi, plus de 40% des clients français se sont tournés vers la concurrence suite à la fermeture d’une agence. L’image de marque de la banque est également impactée par une telle stratégie : le taux de recommandation d’une enseigne par les clients (le fameux Net Promoter Score) chute de 21 points (!) après la  fermeture d’un point de vente.

Une étude dont les résultats sont sans doute valables pour bien des secteurs d’activité…

nps_banques

Source : A l’heure du numérique, les fermetures d’agences pèsent encore sur la fidélité des clients

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...