Rencontres économiques d’Aix-en-Provence : au pays de la prospérité inquiète

« L’Avenir de notre liberté »

Source : Rencontres économiques d’Aix-en-Provence : au pays de la prospérité inquiète

Jean-Hervé Lorenzi pilote les Rencontres Economiques d’Aix en Provence, qui ont lieu ce week end (du 7 au 9 juillet) et qui peuvent être suivies sur le net, en streaming.

Il est aussi co-auteur de l’ouvrage « L’avenir de notre liberté« , dans lequel il suggère notamment de démanteler Google, Facebook et Amazon.

De belles nourritures intellectuelles qui permettent de profiter de l’été pour prendre du recul…

A lire : La laisse électronique – Les cadres débordés par les TIC

Synthèse de diverses études quantitatives et qualitatives sur l’usage des technologies de communication par les cadres, cet ouvrage, écrit à huit mains par des universitaires français dresse un constat des nouvelles manières de travailler induites par ces outils.

Voici le résumé fait par l’éditeur :

L’activité numérique des cadres sur leurs différents terminaux électroniques mobiles s’intensifie au rythme des nouvelles injonctions à communiquer des organisations contemporaines. Connectés, hyper connectés, débordés, comment les cadres vivent-ils leurs pratiques des outils de communication mobiles ? Comment font-ils face à ce qui est parfois évoqué comme une « laisse électronique » ? À travers plusieurs enquêtes qualitatives et quantitatives, auprès de cadres, de directeurs des Ressources Humaines et de responsables syndicaux, cet ouvrage dresse un panorama nuancé des pratiques et des usages numériques dans les entreprises contemporaines. À la veille de l’édification du Droit à la Déconnexion (issue de l’article 55 de la Loi n° 2016-1088 du 8 août 2016), ce livre apporte un double éclairage : d’une part, il rend compte du sens des pratiques numériques mises en œuvre par les individus et collectifs de travail pour mener à bien leur activités quotidiennes, et, d’autre part il pointe les écueils d’une forte prescription des usages technologiques, en termes d’appropriation, de liberté et d’autonomie dans le travail.

Source : Livre – Les cadres face aux défis de leurs nouveaux outils

« La Silicon Valley vise la conquête intégrale de la vie »

Grâce aux développements sans cesse accélérés de l’intelligence artificielle, les Gafa sont à l’origine d’une marchandisation de la vie et du dessaisissement de la décision humaine, affirme le philosophe Éric Sadin, auteur d’un essai au vitriol contre la Silicon Valley et son rêve transhumaniste : « La silicolonisation du monde ». Propos recueillis par Ivan Best et Sylvain Rolland

Source : « La Silicon Valley vise la conquête intégrale de la vie »

Vous pouvez aussi réécouter l’émission d’Inter : « Un jour dans le Monde« ,  et lire le livre d’Eric Sadin :

LA SILICOLONISATION DU MONDE
L’irrésistible expansion du libéralisme numérique.
L’échappée, collection « Pour en finir avec », 296 pages, 17 €.

Certes, cela peut sembler effrayant, et beaucoup se diront que c’est excessif… mais si, chacun à notre échelle, nous ne réfléchissons pas à ce qu’induit la numérisation et à ce que nous voulons faire de nos vies, nous risquons en effet de devenir très rapidement les marionnettes des GAFA et consort.

« Les nouveaux pauvres des télécommunications sont ceux qui vivent dans l’obligation de répondre immédiatement »

Dans un entretien au « Monde Campus », le sociologue Francis Jauréguiberry explique comment reprendre le contrôle des TIC, synonymes d’ouverture et d’évasion mais porteuses de nouvelles addictions.

Source : « Les nouveaux pauvres des télécommunications sont ceux qui vivent dans l’obligation de répondre immédiatement »

Son livre, avec une fiche de présentation sur Cairn :

Le numérique, un défi pour notre Etat de droit ?

Dans son essai engagé (« Quand le digital défie l’Etat de droit »), l’avocat Olivier Iteanu, un des pionniers du droit de l’Internet en France, décortique l’influence des GAFA sur le droit français et, plus largement, européen. En quatre chapitres, explorant chacun la dissolution de nos notions juridiques au profit de concepts importés via la technologie, l’avocat montre comment les géants américains du Web s’opposent à la loi ou tentent, de manière détournée, de la faire évoluer dans le sens de leurs intérêts.

iteanu

Source : Le numérique, un défi pour notre Etat de droit ?

Les faux-semblants du travail gratuit

1000 bénévoles pour l'Euro2016 - FRANCK FIFE / AFP

Bénévolat, engagement citoyen, télé-réalité, concours, hackathon etc., toutes ces formes gratuites d’activité ont un effet d’éviction énorme sur le travail rémunéré.

Source : Les faux-semblants du travail gratuit

Un intéressant article de Valérie Segond, que la CFE-CGC Orange recevra lors de notre séminaire militants des 5 & 6 décembre prochains. Elle viendra nous présenter son livre « Va-t-on payer pour travailler« .

Plateformes : Sites collaboratifs, marketplaces, réseaux sociaux… Comment ils influencent nos choix

Source : FYP Editions – Editeur de la prospective et des questions de société

Le nouveau livre de Christophe Benavent, l’un des intervenants à notre Université d’été 2015 sur la numérisation de nos vies (dont nous vous présenterons bientôt le livre blanc)

L’Institution du travail – Droit et salariat dans l’histoire

institution du travailSur le site de l’éditeur, on peut lire :

Le droit du travail est sous le feu de critiques – il serait archaïque, trop protecteur, trop compliqué… – justifiant une véritable hystérie réformatrice. Mais d’où vient cette institution aujourd’hui si décriée par certains ?
Claude Didry, chercheur en sociologie, rend compte ici des dynamiques historiques du droit et du travail, telles qu’elles se déploient de la Révolution française jusqu’à nos jours. Cette analyse permet de prendre la pleine mesure de la rupture que représente l’adoption d’un code du travail dans la France de la Belle Époque. Elle permet de saisir le contrat de travail comme la base des coopérations durables et innovantes entre ouvriers, ingénieurs et techniciens, dont sortiront tout à la fois les industries et les grandes luttes sociales du XXe siècle. Ce droit nouveau ne se réduit pas à un empilement irrationnel de protections présentées aujourd’hui comme désuètes, mais institue le travail comme une activité sociale définie par un temps, la durée légale, et un lieu, l’établissement. On comprend dès lors que la remise en cause de ce droit ne peut qu’accentuer les dérives d’un capitalisme financier qui déstabilise les entreprises, en portant atteinte, dans sa substance même, au travail.
Cette grande fresque historique conduit à redécouvrir l’importance du droit du travail dans la vie des salariés, et à proposer de le prolonger par une sécurité sociale industrielle qui remettrait le travail au centre de l’entreprise et de la société.

Claude Didry fait partie des invités de notre séminaire de mai, pour parler de la réforme en cours du code du travail, la fameuse « Loi Travail ».

Pour en savoir plus sur le contenu de son ouvrage, vous pouvez écouter l’interview de Claude Didry par Philippe Arondel sur Fréquence Protestante. (si vous voulez le podcaster pour l’écouter sur un baladeur, passer par cette page)

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur… les représentants du personnel

Chargé de recherche au CNRS, Thomas Breda vient de publier l’essai « Les représentants du personnel », dont voici la présentation :

Délégués du personnel, élus au comité d’entreprise ou au CHSCT, délégués syndicaux… La France compte plus d’un demi-million de représentants du personnel. Si l’on pointe volontiers un dialogue social défaillant dans ce pays, on peut s’étonner du manque d’études consacrées à ses principaux acteurs. Que sait-on des motivations, du travail mené pour informer et défendre les autres salariés, ou encore de l’évolution de carrière des représentants du personnel ? Comment sont-ils perçus par leurs collègues et leurs employeurs ? Sont-ils discriminés ?
A partir de sources statistiques très riches mais rarement exploitées, cet ouvrage dresse pour la première fois un panorama de l’activité des représentants du personnel. Il montre que le cadre légal dans lequel ils s’inscrivent, inadapté, tend trop souvent à opposer représentants, salariés et employeurs, et propose des solutions pour que les intérêts des salariés soient mieux représentés, sans craintes, au cours des négociations comme dans la vie quotidienne des entreprises.

representants_personnels

Source : Quelle est la marge de manœuvre des syndicalistes dans l’entreprise ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...