« Souriez… vous êtes assurés, surveillés, évalués ! »

Intelligence artificielle, mégadonnées, objets connectés : les compagnies d’assurances embrassent ces technologies qui permettent de mieux mesurer les risques et de diminuer les coûts en disciplinant les comportements, au risque d’exercer un contrôle social permanent.

Source : « Souriez… vous êtes assurés, surveillés, évalués ! »

Celles et ceux qui ont lu le billet précédent trouveront qu’on insiste lourdement… mais ce n’est après tout qu’une première illustration concrète de ce qui déjà à l’œuvre…

Privacy Shield : l’Europe demande des garanties aux Etats-Unis

L’accord transatlantique de protection des données pourrait être remis en cause par le nouveau gouvernement américain.

Source : Privacy Shield : l’Europe demande des garanties aux Etats-Unis

Les « CNILs » européennes se mobilisent sur la protection de nos données personnelles, et c’est une bonne chose. Un dossier à suivre attentivement : il pourrait devenir urgent de fermer nos accès à Facebook, Google, Twitter, et autres plateformes américaines collectant nos données.

SFR va tester les publicités ciblées à la télévision, une première en France

La publicité ciblée consiste à adapter les spots aux téléspectateurs en fonction des données que détient l’opérateur sur eux.

Source : SFR va tester les publicités ciblées à la télévision, une première en France

Mais comment c’est possible ça ?Tout simplement parce que vous êtes, à chaque seconde de votre vie, de plus en plus pistés, par votre opérateur… ou par votre téléviseur, comme le rappelle cet article : Les postes Vizio surveillaient le comportement des téléspectateurs à leur insu.

Le plus étonnant, c’est que ça ne semble plus guère émouvoir grand monde « du moment que le consommateur en est informé » et qu’éventuellement il a donné son consentement au travers de CGV (Conditions Générales de Vente) dont il a du mal à saisir toutes les implications…

Notre consommation, et donc notre pensée, d’autant plus lorsqu’il s’agit de « consommer » des contenus informatifs et culturels, est donc chaque jour un peu plus piloté par nos écrans. Cela ne vous donne pas envie de les éteindre, tout simplement ?

La neutralité du Net fragilisée aux Etats-Unis

Ajit Pai, le nouveau président de l’agence de régulation des télécoms, est un fervent défenseur des opérateurs. Il est déjà revenu sur une douzaine de décisions prises par son prédécesseur.

Source : La neutralité du Net fragilisée aux Etats-Unis

Il y aura sans doute des retombées sur la régulation européenne du sujet.

Comment la rentabilité d’Uber a augmenté de 40%

Un rapide calcul permet de constater que depuis la récente hausse de prix de la filiale française du géant californien, la rentabilité des chauffeurs a, en théorie, crû de près de 5%, mais celle de la plateforme flirte désormais avec les 40%. De quoi lui permettre d’aider financièrement les chauffeurs en difficulté, comme elle s’est engagée à le faire auprès du médiateur Jacques Rapoport.

Source : Comment la rentabilité d’Uber a augmenté de 40%

C’est ce qu’on appelle « le partage du profit »… no comment !

Google et Facebook lancent leurs dispositifs anti « intox » en France

Source : Google et Facebook lancent leurs dispositifs anti « intox » en France, Médias

A l’ère de la « post-vérité » ou des « vérités alternatives », qui viennent battre en brèche le « fact-checking » en vogue (à juste titre) depuis quelques temps déjà dans les médias, une nouvelle initiative voit le jour.

Sera-ce pour autant la fin de la manipulation de l’information ? Rien n’est moins sûr, mais l’initiative reste intéressante, même si au fond, le plus crucial serait de développer une réelle éducation aux médias dans les écoles, lycées et universités. Car, au final, développer son esprit critique, savoir démêler le vrai du faux par soi-même, construire son opinion sur des faits et des raisonnements structurés, reste la meilleure garantie contre le risque de devenir des « moutons manipulés ». Alors oui, cela demande plus d’efforts que de « gober » ce qu’on veut nous faire ingurgiter, ou même que de s’en remettre à un « label »… mais c’est la condition sine qua non de la liberté de pensée et de la capacité à exercer pleinement sa citoyenneté.

A voir aussi, comme le souligne la conclusion de l’article :

Ces deux initiatives reposent donc à la fois sur les internautes et le bon vouloir des médias. En attendant de voir si elles portent leurs fruits, plusieurs médias français ont récemment renforcé leurs propres dispositifs de fact-checking (Les décodeurs au « Monde » et la nouvelle extension Decodex pour repérer les sites parodiques ou mensongers, Desintox à « Libération » ou Le vrai-faux aux « Echos »).

 

Qwant lève 18,5 millions d’euros pour se développer en Europe

Le moteur de recherche voit l’entrée de la Caisse des dépôts et consignations, qui participe à hauteur de 15 millions d’euros dans cette opération.

Source : Qwant lève 18,5 millions d’euros pour se développer en Europe

Cette petite actu nous donne l’occasion de reparler de Qwant, déjà évoqué dans nos colonnes.

Développer des outils numériques européens, et notamment un moteur de recherche, constitue de toute évidence un enjeu clef pour notre souveraineté numérique. On ne peut donc que saluer le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations. Pour que le succès soit au rendez-vous, il faut également que le nombre d’utilisateurs se développe.

Vous ne l’avez pas encore adopté ? Alors essayez Qwant ! Passée l’étape d’adaptation à une ergonomie qui change un peu nos habitudes (on s’y fait très vite), le moteur s’avère tout aussi performant que son ancêtre états-unien, et vous offre quelques fonctionnalités complémentaires à explorer.

Même si pour le moment l’écosystème n’est pas aussi riche que celui de Google, ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier est une première étape pour préserver sa vie privée : Qwant ne trace pas vos recherches. Vous ne trouvez pas que, tout de suite, on respire mieux ?

Nos données Facebook ont-elles fait gagner le Brexit et Trump ? – L’Obs

En répondant à des tests de personnalité, ou juste en « likant » sur Facebook, nous laissons des quantités d’infos sur nous. Et cela n’a pas échappé à une entreprise prestataire de campagnes électorales.

Source : Nos données Facebook ont-elles fait gagner le Brexit et Trump ? – L’Obs

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...